allergie-jagis.pngEn 2010, environ 30% de la population française est touchée par une allergie. En 2050, l’OMS estime qu’une personne sur deux, à l’échelle mondiale sera affectée par au moins une maladie allergique. Quelle soit de contact (réaction allergisante ou urticante), alimentaire ou auto-immune, les allergies sont un véritable problème pour les personnes atteintes, souvent obligées de surveiller la composition des produits qu’elles utilisent ou consomment.

Qu’est-ce qu’un allergène ?

Un allergène est une substance capable de provoquer une réaction anormale et excessive du système immunitaire chez un sujet sensibilisé lorsqu'il est à son contact (le plus souvent par contact avec la peau, inhalation, ou ingestion). Les allergies font partie de ces maladies chroniques, dont la médecine sait parfois soigner les symptômes mais ne peut pas traiter les causes qui peuvent être environnementales, et toujours externes à l’organisme.

Le bio et les allergènes

Si la pétrochimie et la synthèse produisent de très nombreux allergènes n’oublions pas que les premiers allergènes mis en cause sont des pollens ou des moisissures (des champignons)! Venin de serpents ou d’insectes, plantes urticantes, la nature apporte son lot de composés allergisants. Ainsi les produits bio ne sont pas exempts d’ingrédients potentiellement allergisants. Les huiles essentielles (H.E.), parce qu’elles sont un concentré d’actifs issus de la nature, sont des allergènes probables régulièrement pointées du doigt. De nombreux produits bio, écologiques ou naturels, emploient volontiers des HE pour leurs différents pouvoirs : apaisant, dégraissant, parfumant, pour ne citer qu’eux, ainsi que leur mode de production respectueux d’une agriculture biologique. Par ailleurs, certains fabricants les recommandent même pour lutter contre certains allergènes tels que les acariens ou les moisissures. Or, utilisée en aérosol, et donc en suspension dans l’air, les HE libèrent un COV (composé organiques volatil) qui peut être irritant pour les bronches. Elles peuvent ainsi potentiellement aggraver les symptômes d’asthme.

1228508898.jpgA l’écoute, les marques bio ont rapidement compris la véritable attente des consommateurs concernant les allergènes. Sur le terrain alimentaire, les premières marques sans gluten ou sans lactose sont bio. Pour la détergence et la cosmétique, les allergènes les plus présents sont des molécules naturellement présentes dans les parfums. Pour les fabricants, il s’agit alors de repenser la composition des produits : plus simple, avec peu ou pas de parfums, et en évitant des ingrédients sensibilisants tel que glycol (PEG), alcool, enzymes, chlore ou certains conservateurs tel que ceux de la famille des thiazolinones. Parallèlement, les laboratoires ont recherché des solutions pour proposer des produits dont les textures et les parfums restent agréables. Outre la gamme Dermo d’Etamine du Lys, lessive et produits d’entretien courant spécialement formulée pour répondre aux besoins des personnes allergiques, de nombreux produits cosmétiques et ménagers vendus sur abonéobio.com ne contiennent pas d’allergènes étiquetables, comme la gamme bébé ou les savons de Marseille.

L’étiquetage : un support essentiel

En France, l’étiquetage des allergènes est obligatoire pour les aliments mais également pour les produits cosmétiques et détergents. Concernant ces derniers, une directive européenne impose l’étiquetage de 26 allergènes parfumant utilisés (voir tableau) :

  • Dans les produits non rincés (parfums, crèmes, huiles, lotions) : dès que le taux est supérieur à 0.001%
  • Dans les produits rincés (gels douches et les shampoings, savons et produits détergents) : si ces allergènes sont présents à un taux supérieur à 0.01%

allergie-cutanee.JPG

Le terme hypoallergénique fait référence à un produit spécialement formulé pour minimiser les risques d’allergies liés à son utilisation. Pour pouvoir utiliser ce terme sur l’emballage d’un produit, les industriels doivent effectuer un test normé validant la tolérance.

sans_gluten.pngL’Association Française Des Intolérants au Gluten (AFDIAG) délivre un logo qui garantit un produit fini « non contaminé » dont la teneur en gluten résiduel ne peut dépasser 20 mg/kg . Les résultats sont à réaliser par le producteur et à soumettre à l’AFDIAG avant toute nouvelle commercialisation et au minimum une fois par an. À réception, ces analyses font l’objet d’un contrôle de l’AFDIAG qui a missionné une société experte en gestion de la sécurité alimentaire à cet effet.

La marque l’Arbre vert appose sur certains de ces produits la certification « Allergènes contrôlés» délivrée par l'ARCAA (Association de Recherche Clinique en Allergologie et en Asthmologie). Cependant, comme tout processus de labellisation, ce logo a un coût que ne peut se permettre toutes les entreprises, notamment en bio. De plus, il s’agit d’une démarche récente (depuis 2014), de nombreux produits sans allergènes ne portent pas forcément ce logo et sont pourtant tout à fait respectueux de la sensibilité des personnes allergiques.

Apprendre à reconnaître une réaction allergique

Comment faire la différence entre un rhume, une intoxication alimentaire et une allergie? Voici quelques clés : - Identifier un terrain atopique : si d’autres personnes de votre famille présentent déjà des allergies; - Définir les circonstances de déclenchement des symptômes : un aliment, la saison, etc. -S’interroger sur notre environnement et nos modes de vie : mon habitat est-il pollué, quels sont les produits que j’utilise, mon alimentation, le tabagisme (actif ou passif).

allergies01.jpg

Dès qu’une personne prend conscience de ses symptômes, elle doit consulter son médecin traitant afin de vérifier qu'il s’agit d’une allergie. Ce dernier l’orientera vers un allergologue qui confirmera ou non l’allergie et prescrira un traitement adapté et l'aidera à agir en adoptant de bons réflexes.

Confusion des genres

Nous avons remarqué, sur abonéobio.com, que vos questions concernent les allergènes possibles, notamment le glutamate présent dans certaines formules des produits Coslys. Le glutamate monosodique (GMS) responsable de réaction allergique est uniquement un produit alimentaire. Bien que le terme Glutamate puisse être visible dans la liste des ingrédients de certains produits Coslys, il n’a aucun lien avec le GMS. De plus le produit Coslys n’a pas vocation à être ingéré. Pour le moment, il y a peu, voire aucun, exemple d’allergène alimentaire qui provoquerait d’autres réactions allergiques, du type allergie de contact ou respiratoire. En cas de doute, il vaut mieux consulter un allergologue.

logo_sans_allergene_aboneobio.PNGOutre apprendre à décrypter les étiquettes, les personnes concernées par une allergie peuvent utiliser des applications mobiles, comme Kwalito (alimentaire uniquement), qui les aidera dans leurs choix de consommation. Par ailleurs, nous avons mis en place sur abonéobio.com un logo qui vous permettra de reconnaître tous les produits sans allergènes étiquetables selon la réglementation en vigueur. Que ce soit pour nettoyer la maison ou prendre soin de la peau de bébé et des vêtements de toute la famille, abonéobio.com souhaite rendre plus accessible ces produits souvent recherchés et difficiles d’accès pour qui ne connaît pas les dénominations chimiques.