Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vendredi 30 septembre 2016

Mot-clé - tourisme responsable

Fil des billets - Fil des commentaires

Top 10 des destinations écolo-compatibles.

En surfant sur le net dans l’attente de vacances, qui n'a pas été perturbé par des sélections de vacances “écolo” qui proposaient des destinations comme Dubaï! Peut-on véritablement faire de l’éco-tourisme? Le tourisme étant souvent aux antipodes de l’écologie, est-il respectueux de la planète et des populations locales de faire des milliers de kilomètres pour voir ce que l’on massacre avec notre mode de vie dit “occidental”. Il nous semblait alors légitime de se poser la question : où passer des vacances qui répondent à notre besoin d’écologie ? Si vous êtes déjà en vacances, ne changez rien, mais si vous faites partie de ceux qui planifient leurs prochains départs, voici une sélection de destinations eco-friendly.

France-ecolieu.jpg

10- La Nouvelle Zélande :

Si le voyage explose l’empreinte environnementale en équivalent carbone et que le gouvernement a écopé en 2012 d’un Fossil of Day Award pour leur laxisme écologique, on a choisit la Nouvelle Zélande pour ses lois de conservations de la biodiversité : une réglementation très stricte autour du tourisme et des importations. En dehors d’une utilisation décomplexée de voiture ou camping-car pour relier un point à un autre de l’île, les Neo-Zélandais sont plutôt conscients des enjeux écologiques et s’engagent individuellement pour préserver la beauté et la singularité de leurs îles. Souvent critiquée pour son utilisation du charbon, la Nouvelle Zélande vise les 90% d’électricité verte pour 2025, grâce à des centrales hydrauliques (assurant actuellement 60% de l’approvisionnement énergétique total).

moving_to_new_zealand.jpg

9- Le Sénégal

On avait pensé à Madagascar (cf notre dernier article), mais les récentes annonces nous ont poussé à revoir notre classement. En effet, le Sénégal vient de lancer un vaste programme pour à la fois interdire les sacs plastiques à usages uniques, mais aussi développer une filière de recyclage et de revalorisation du plastique! Par ailleurs, le pays investit dans une seconde centrale solaire pour diminuer les émissions de carbone ainsi que le prix de l’électricité, et s’engage pour la préservation des ressources marines en réglementant la pêche à la crevette!

8 - le Costa Rica

Ce pays est tellement petit que depuis 1948, le gouvernement a préféré se passer d’une armée pour investir dans la protection de ses ressources naturelles. En ce début d’année 2015, le Costa Rica a même réussi à produire 100% de son électricité à partir d’énergies renouvelables, pendant plus de 3 mois d’affilé. Cependant, ce joyau “vert” niché entre l’océan Pacifique et les Caraïbes joue un peu trop sur la corde écolo-sensible de l’écotourisme et le développement des structures menace de bétonner les sols. Quand à l’eau, si elle n’est pas détournée pour les complexes hôteliers, les cultures intensives de banane et d’ananas risquent bien de la polluer de pesticides.

coatepeque-lac-_salvador.jpg

7- le Salvador

Plus au Nord que le Costa Rica, le Salvador fait aussi encore partie de ces destinations méconnues, voire inconnues, qui pourraient susciter l’intérêt des explorateurs. Pourtant, pour avoir fait passer un amendement (non appliqué encore, malgré les annonces de récoltes battant les records) contre le RoundUp et 53 autres pesticides, puis réintroduit des semences non-OGM, et enfin refusé un permis d’exploitation minière (pourtant de l’or) compte tenu des possibles atteintes sur l’environnement, le Salvador pourrait bien devenir le nouveau pays de l’écologie en Amérique Centrale!

6- El Hierro (Espagne)

Cette île volcanique et très sismique fait partie des îles Canaries. En 2000, toute l'île a été classée en réserve de biosphère par l'Unesco, suite aux demandes des élus et habitants, et le tourisme y est donc encadré pour ne pas dégrader l’environnement. Par ailleurs, sa situation insulaire a fortement poussé à son indépendance énergétique totale. Depuis l’année dernière, El Hierro ne fonctionne qu’à partir d’énergies renouvelables (éoliennes, hydraulique…). De l’écotourisme, du vrai!

El_Hierro_reservoir.jpg

5 - Les Pays-Bas

Accessibles en train en seulement à moins de 3h 30, les Pays-Bas ont développé les concepts d’économie circulaire avec les Repair Café et de mobilité douce au niveau urbain. A Amsterdam, le vélo est roi jusque dans la nuit, grâce à la première voie pour vélo éclairée par restitution de l’énergie solaire. Encouragés par leurs voisins, des modèles en matière d’indépendance énergétique, les hollandais n’ont pas peur de poursuivre en justice leur pays s’ils considèrent qu’il ne fait pas assez pour l’environnement, compte-tenu des engagements très légers pris par le gouvernement du pays !

van-gogh-la-nuit-etoilee-piste-cyclable-phosphorescente-pays-bas-daan-roosengaarde-1.jpg

4- La Suède

Autre pays nordique, la Suède est écologiquement très active ! Quand, en 2012, elle annonçait devoir importer des déchets pour faire fonctionner ses incinérateurs, beaucoup en rigolait! Champions toute catégorie du tri et du minimalisme, les suédois ne jettent que 1 % de leurs ordures ménagères suédoises en décharges (contre 38 % pour la moyenne des pays européens, selon Eurostat 2012). Une des villes les plus verte d’Europe se trouve en Suède, selon l’ICLEI, et l’office de tourisme Suédois nous a mâché le travail avec sa sélection des 10 plus beaux lieux écotouristiques.

3- Le Danemark

Petit par sa taille, grand par son engagement. En juin 2015, 140% des besoins en énergie ont été couvert par la seule énergie éolienne! Sur les 10 millions d’habitants vivant au Danemark, 8 millions d’entre eux ont un accès à un espace vert ou à un parc, à moins de 300 mètres de chez eux, indique le rapport de la Commission Européenne de l’Environnement en février 2009. Les Danois n’hésitent pas à acheter une éolienne pour produire leurs propre énergie renouvelable et ils consomment bio… A Copenhague, la capitale, les habitants sont les plus grands consommateurs de bio au monde ! (51% de l’alimentation dans le domaine public et 23% chez les ménages). Le site officiel du Danemark a même plusieurs pages complètes sur le mode de vie écologique “à la danoise”.

Samso-danemarkJPG.JPG

2- L’Islande

Terre de contraste par excellence, grâce à ses sources d’eau chaude au milieu des glaciers, la capitale Reykjavik vient de se positionner en première place du palmarès Living the change. En effet, cette ville fonctionne entièrement grâce à des énergies renouvelables, ou presque (0,1% d’énergie fossile seulement). Son secret : ses ressources géothermales et l’énergie hydraulique, bien sûr! L’île entière suit le mouvement de la capitale avec une recherche constante pour être complètement indépendant en 2050, en misant les carburants “propres” comme l’hydrogène. Les vegan apprécieront peut-être moins la cuisine traditionnelle à base de poisson ou de toutes les parties du mouton (oui, toutes!), mais les aliments sont souvent bio et locaux (insularité oblige), et les autres pourront se régaler au prochain festival Food & Fun de Reykjavik en mars 2016.

iceland-geothermal-energie.jpg

1 - La France

Cela vous étonne? Certes, on est loin de l'indépendance énergétique, et la loi de Transition Energétique adoptée ce jeudi 23 juillet ne propose pas d'objectif très ambitieux en matière d'énergies renouvelables. Pourtant en terme d'empreinte environnementale, il est toujours beaucoup écologique de choisir une destination proche. En France, nous avons la chance d’avoir de nombreux paysages magnifiques, ainsi qu’une offre pléthorique d'hébergements écologiques! A Nantes, l’offre en restauration bio de développe (à découvrir sur The Place to Bio), en PACA, vous pouvez devenir sentinelle écologique pendant vos activités sportives, dans le Nord Pas de Calais, les anciennes friches industrielles sont réhabilitées de manière écologique, les parcs d’attractions font part belle à l’environnement, il est possible de dormir dans des gîtes écologiques, des cabanes, des tentes... et des Eco-lieux vegan comme La Belle Verte promettent aux végé de passer des vacances sans souffrance animale.

Ecolieu-La-belle-verte.JPG

Bref, la France est un joyau écologique à part entière !A nous d’y faire attention, même en vacances!

Et vous, pour passez des vacances écologiques, quelles sont vos formules? Plutôt retour à la nature ou Conso'Collaborative?

Pédaler à l'hotel écolo pour réduire la facture au resto bio

A Copenhague un hôtel écolo insolite qui propose à ses clients de monter sur un vélo installé dans le hall d'entrée et de pédaler pour fournir une dizaine de watts servant à alimenter le réseau électrique de l'établissement. Surprenant mais séduisant avec son coté ludique et son coté économique, puisque le client obtient une remise de 27 euros à valoir au restaurant bio, où il ira recharger les batteries après 8 à 12 minutes de pédalage. Il s'agit du dernier hôtel de la chaîne Intercontinental, avec un bâtiment utilisant la géothermie pour le chauffage et la climatisation, des réducteurs d'eau, des éléments de décoration sains et à partir de matériaux recyclés, et une façade avec 1500 panneaux solaires permettant de couvrir l'équivalent de la consommation de 55 familles... Chacun sait que cette ville a accueilli le sommet de Copenhague, aujourd'hui elle souhaite promouvoir le zéro émission de Co2 et en être la capitale mondiale à l'horizon 2025.

crowne plaza copenhague

pédaler

L'hôtel Crowne Plaza de Copenhague au Danemark a ouvert le19 avril et déjà plus de 200 repas offerts aux clients



Seriez vous prêt pendant votre séjour à l'hôtel à contribuer à réduire notre empreinte carbone par une pratique saine et sportive ?

Lire d'autres articles sur aboneobio sur les séjours en hôtels, campings, gites, sur des idées de séjour écolo à vivre en couple ou en famille, sur des destinations qui mettent le tourisme durable et responsable à l'honneur, la sensibilisation des vacanciers au respect de l'environnement,...

++ Hotellerie : Eco box, une chambre écologique et saine
++ Envie d'une escapade dans un hébergement bio écolo ?
++ Terrésens, un lodge écologique pour vos prochaines vacances ?
++ Center Parcs en Mozelle Domaine des Trois Forêts j'ai testé
++ Le Morbihan met ses séjours en coffret Bio Tourism
++ Abonéobio partenaire de MaPlage.fr : Tourisme Durable en bord de mer
++ Center parcs Domaine des 3 Forêts : l'aboutissement d'une démarche développement durable ?
++ Pas de vacances pour le tourisme durable !
++ Terra Botanica : le développement durable en pratique ?
++ Envie d'une escapade dans un hébergement bio écolo ?
Tendance : apprendre à être écolo le temps d'un séjour
Ouverture Terra Botanica, j'ai testé le végétal mystérieux
++ Pas de vacances pour le tourisme durable !
++ Terra Botanica le végétal convoité, généreux, mystérieux, apprivoisé : détail des attractions du parc
++ Ouverture Terra Botanica, j'ai testé le Végétal Généreux
++ Ouverture Terra Botanica, j'ai testé le végétal convoité
++ Terra Botanica, visitez en 3D le plus grand parc à thème sur le végétal au monde
++ Tendance : apprendre à être écolo le temps d'un séjour
++ Sous la lune, un séjour écolo pour enfant
++ Le WWOOF une opportunité pour des vacances écolos gratuites à la campagne
++ Partir avec Tourisme et Développement Solidaire
++ Au camping bio
++ Partir en croisière écolo, le tourisme fluvial autrement

Abonéobio partenaire de MaPlage.fr : Tourisme Durable en bord de mer

La France a la chance d'avoir un magnifique littoral qui accueille 320 millions de nuitées touristiques par an. Ces vacanciers représentent à la fois une source de développement mais aussi un risque de détérioration de l'environnement. L'éco système du bord de mer est fragile. Au delà de la pression urbanistique et du tourisme de masse, il est une voie importante à structurer : le tourisme durable et responsable. MaPlage.fr s'est lancé sur le créneau de l'office du tourisme sur le web, spécialiste de la destination littoral, et va plus loin aujourd'hui en ajoutant cette dimension de sensibilisation au tourisme durable. Abonéobio est partenaire de MaPlage.fr pour la promotion d'un tourisme responsable. Les produits utilisés dans les hébergements touristiques ne sont pas neutres sur l'environnement. Les rejets peuvent contribuer à polluer les rivières, les nappes phréatiques, et le littoral, ...car les substances chimiques issues de la pétrochimie ne sont pas biodégradables et s'accumulent dans le milieu aquatique.

Maplage.fr office e-tourisme spécialiste du bord de mer

C'est pourquoi Abonéobio encourage les hébergeurs des stations touristiques à mettre à disposition des clients des gels douches bio, des shampoings biologiques, si possible dans des recharges plutôt que des échantillons, et à utiliser des produits de ménage écologiques. N'oublions pas que l'eau est essentielle à la vie et devient une denrée rare à préserver : une eau pure pour une Terre propre ! Utiliser de vrais produits écologiques au quotidien, même en vacances est très important car les eaux usées n'arrivent pas à éliminer les micropolluants.

En créant l'e-Tourisme Durable et Responsable, la volonté de l'Office e-Tourisme du Bord de Mer est d'adopter une démarche globale et transversale : « Informer, sensibiliser et former aussi bien à la prévention des risques spécifiques au bord de mer qu'à la préservation de l'Environnement littoral ».

Voir les partenaires de MaPlage.fr :


aboneobio partenaire du tourisme durable pour maplage.fr

  • Surfrider Foundation Europe : association qui défend la sauvegarde, la mise en valeur et la gestion durable de l'océan, du littoral, des vagues et de la population qui en jouit
  • Pavillon Bleu : label qui récompense un environnement de qualité dans les stations et les ports de plaisance
  • Conservatoire du littoral : protège la cote littorale et les lacs de plus de 1 000 hectares, en France métropolitaine et Outre mer par la maîtrise foncière
  • SNSM : assure la formation des Nageurs-Sauveteurs qui sauveront les touristes sur les plages et la prévention des risques liés à la pratique de la mer.
  • Handiplage : promeut l'autonomie et d'accessibilité à la plage pour les personnes handicapées motrices ou sensorielles
  • Roulez Malin : venir en covoiturage à la plage ? Des solutions de covoiturage pour les entreprises et collectivités.
  • Securikids : premier site entièrement dédié à l’éducation aux risques pour les enfants et leurs parents.
  • Terra Eco : le magazine du développement durable.
  • Aboneobio : boutique en ligne qui promeut les produits bio en mode abonnement pour les familles. Pour que les bonnes pratiques durables apprises en vacances se poursuivent facilement en entrant à la maison !


Concrètement, Maplage.fr reversera 5 % de ses bénéfices au Conservatoire du littoral, Pavillon Bleu, Handiplage, Surfrider Foundation Europe et à la SNSM.

maplage.fr réserver son séjour en bord de mer

Voilà donc une adresse pour réserver vos prochains séjours en bord de mer

Lire d'autres articles sur abonéobio sur le tourisme durable, le tourisme responsable, des idées de séjours écolos, la sensibilisation des vacanciers au respect de l'environnement, le développement durable des ports et des stations touristiques et la réduction de la pollution en mer, ..

++ Terra Botanica : le développement durable en pratique ?
++ Ecogestes : Etamine du Lys s'engage pour la protection de la Méditerranée
++ Un label écologique pour un port propre
++ Paris Plage se met au vert
++ Pas de vacances pour le tourisme durable !
++ Tendance : apprendre à être écolo le temps d'un séjour
++ Envie d'une escapade dans un hébergement bio écolo ?
++ Les déchets en mer : la pollution oubliée, surfrider fondation dénonce !
++ Terrésens, un lodge écologique pour vos prochaines vacances ?
++ Partir en croisière écolo, le tourisme fluvial autrement
++ Ekimondo le répertoire des destinations responsables
++ Voyagez autrement
++ Green Club France, le portail de l'écotourisme de la France Naturelle
++ Sous la lune, un séjour écolo pour enfant
++ Un Kit produits commerce équitable dans votre résidence Pierre et Vacances
++ Le Tourisme Durable prend sa place dans le guide du Routard
++ Ecotrip à la découverte des initiatives écolos du Québec
++ Mon enfant part au Mali, premier séjour solidaire en Afrique
++ Le WWOOF une opportunité pour des vacances écolos gratuites à la campagne
++ Partir avec Tourisme et Développement Solidaire
++ Tourisme équitable : à la découverte de l'autre et de soi
++ Au camping bio
++ Partir en croisière écolo, le tourisme fluvial autrement
++ Esperanto sensibilise les enfants aux ressources en eau par un Tour d'Atlantique en voilier
++ Center parcs Domaine des 3 Forêts : l'aboutissement d'une démarche développement durable ?

Center parcs Domaine des 3 Forêts : l'aboutissement d'une démarche développement durable ?

Les courts séjours sont très prisés pour se ressourcer. C'est aussi l'occasion d'apprendre en famille de nouveaux comportements plus respectueux de l'environnement. Les grands groupes se doivent de montrer l'exemple et d'inciter à plus d'écotourisme. Center parcs qui représente 18 parcs en Europe a particulièrement veillé à la dimension développement durable de son dernier domaine, Center Parcs Domaine des Trois Forêts : chantier labellisé HQE, construction écologique, performance énergétique, utilisation d'énergies renouvelables, préservation des éco sytèmes, éducation à l'environnement, ...Et un ensemble d'activités écolos ludiques à destination des enfants, autour de la ferme du parc : quand je serais grand, je serais fermier, gardien de la forêt, ...

éco cottage domaine des trois forêts center parcs

La construction avec un gros travail sur l'intégration dans le milieu naturel en respectant autant que possible l'environnement : aménagement du site, construction sur des terrains naturellement déboisés par la tempête de 1999, architecture, orientation des infrastructures en fonction de la position du soleil, choix des matériaux naturels, sélection des activités, construction des installations, équipements économes en énergie...Le chantier de 24 mois a été labellisé haute qualité environnementale : un dispositif spécial a été mis en place afin de protéger les zones sensibles, réduire et trier les déchets et sécuriser le travail des ouvriers, entre 400 et 1000 personnes selon les périodes.

L'aménagement autour d'un coeur vert vierge de toute construction (58 hectares de forêts), qui permet aux touristes de profiter pleinement d'un espace naturel préservé assez rare en France sur un lieu de villégiature. A l'intérieur, 20 hectares accueillent des espèces animales telles que des moutons de montagne, des chevaux Konik, des poneys Shetland, des boeufs Galoway, des chèvres Landgeit, ...qui cotoient des espèces plus sauvages comme les cerfs, biches, chevreuils, sangliers, lièvres…des rencontres peut être exceptionnelles lors de ballades à pieds.

L'entretien des espaces verts repose sur des techniques écologiques. Par exemple : introduire des prédateurs naturels, tels que les coccinelles, évite l’emploi d’insecticides pour les plantes tropicales. Le personnel est évidemment sensibilisé.

intérieur éco cottage domaine trois forets center parcs

Comme dans tous les Center parcs, la circulation est à pied ou à vélo pour minimiser la pollution atmosphérique et les nuisances sonores. L’accès des véhicules du personnel, tous dotés d’une alimentation électrique, est limité aux livraisons et au service. Les fournisseurs locaux sont privilégiés afin de minimiser l’impact des transports.

Coté ressources et énergies, ce domaine des Trois Forêts est équipé d’une chaufferie bois pour couvrir 90 % des besoins de chauffage et d’eau chaude des équipements ( (Aqua Mundo, Halle des Sports, restaurants…). Ses éco-cottages en bois possèdent un chauffage par le sol réglable à distance en fonction de l’occupation. L’éclairage se fait évidemment avec des ampoules basse consommation. Par ailleurs, les eaux de pluie sont récupérées et revalorisées. Des techniques permettent de recycler l’eau de l’Aqua Mundo et des équipements économes ont été installés pour éviter le gaspillage (chasse d’eau économique, mitigeurs…).

aqua mondo center parcs domaine 3 forets

L'espace aquatique est évidemment le gros morceau ! La conception a été pensé dans un souci de préserver l’environnement et de réaliser des économies d’énergie :

  • La nuit, l’eau des bassins extérieurs est stockée dans des bacs tampons afin d’éviter un réchauffement trop gourmand en énergie, soit une
  • économie de 1 020 MWh par an.
  • Un système de purification de l’eau, appelé osmose inverse, permet de recycler 60 % de l’eau de lavage des filtres des piscines, soit 20 000 m3 d’eau économisés par an et 144 MWh d’énergie.
  • Les déperditions énergétiques sont également réduites grâce à des monticules paysagés entourant le bâtiment et par une couverture Téflon quatre épaisseurs qui renforce l’isolation de la toiture.
  • Pour réduire le recours à la climatisation et permettre une économie de 250 MWh par an en énergie électrique, l’architecture favorise la ventilation naturelle. * Enfin, le chauffage bois engendre des économies de CO2 non négligeables par rapport à une solution tout gaz.


Côté gestion des déchets, Center Parcs pratique le tri sélectif et mène une politique d’achats de produits avec emballage réduit.

Il est clair que ce nouveau domaine va renforcer l'image de Center Parcs pour son engagement durable en faveur de l'environnement. Même si il y a surement encore des failles à améliorer je pense important de souligner les efforts de ce groupe. L'idée est aussi de donner envie :)

Pour mémo, depuis 1999, Center Parcs est certifié ISO 14001 pour la qualité de sa gestion environnementale. À cela viennent s’ajouter plusieurs récompenses dont la plus récente a été décernée par le sondage WPP* qui désigne Center Parcs comme la marque la plus verte dans le tourisme en France. * Classement établi en 2009 par les trois agences du groupe WPP, Cohn & Wolfe, Landor Associates, Penn, Schoen & Berland Associates et le Cabinet de conseil indépendant Environmental Partners.

Je constate qu'ils ont aussi ajouté chez Center Parcs des kits d'entretiens avec des produits écolos ! Voilà une bonne nouvelle, j'aurais été ravie de travailler avec eux ce dossier, pour inciter les vacanciers à repartir chez eux avec un kit aboneobio : des cosmétiques bio et des produits écologiques pour la maison, à l'unité, en pack ou en abonnement d'un an de produits bio pour une famille parce que pour être durable il faut que chacun s'engage à reproduire à la maison les éco gestes !.

Center parcs domaine des trois forêts ouvrira en Mai 2010 en Moselle-Lorraine.

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur l'engagement de Center Parcs en faveur du développement durable, de l'éco tourisme, sur les éco lodges, sur des séjours écolos à partager en famille ...

++ Rapprochons nous !
++ Envie d'une escapade dans un hébergement bio écolo ?
++ Tendance : apprendre à être écolo le temps d'un séjour
++ Pas de vacances pour le tourisme durable !
++ Hotellerie : Eco box, une chambre écologique et saine
++ Terrésens, un lodge écologique pour vos prochaines vacances ?
++ Partir en croisière écolo, le tourisme fluvial autrement
++ Ekimondo le répertoire des destinations responsables
++ Voyagez autrement
++ Sous la lune, un séjour écolo pour enfant
++ Le Tourisme Durable prend sa place dans le guide du Routard
++ Ecotrip à la découverte des initiatives écolos du Québec
++ Mon enfant part au Mali, premier séjour solidaire en Afrique
++ Le WWOOF une opportunité pour des vacances écolos gratuites à la campagne
++ Terra Botanica le végétal convoité, généreux, mystérieux, apprivoisé : détail des attractions du parc
++ Partir avec Tourisme et Développement Solidaire
++ Tourisme équitable : à la découverte de l'autre et de soi
++ Au camping bio
++ Baignades naturelles sous surveillance de L'Affset
++ Piscines, tendance aux spas et aux baignades naturelles

Tendance : apprendre à être écolo le temps d'un séjour

Le tourisme au vert offre désormais une nouvelle opportunité à ceux qui veulent apprendre à devenir écolo, à être autonome pour produire son énergie, sa nourriture, et réduire son empreinte écologique. Les stages et séjours à thème écolos fleurissent. Passer une journée ou une semaine immergés dans un milieu naturel, un éco site, permet à ceux qui hésitaient encore d'apprendre ces éco gestes, autrefois évidents. Fabriquer son pain, préparer la terre et récolter les légumes du potager, ..Des repères perdus et pourtant essentiel à la vie. Le dépaysement pour les citadins en quête de sens est propice au déclic. Laisser le surperflu pour se concentrer sur l'essentiel. Comprendre que notre action au quotidien impact directement notre environnement. Se débrouiller avec Dame nature et ne pas la noyer par nos déchets. Revaloriser tout ce qui peut l'être, être créatif pour imaginer des solutions locales pour l'habitat, l'isolation (bois, brique de terre, paille, ...)....Que de vertus à ces séjours ou ces micro-séjours pour une nouvelle forme de tourisme responsable. L'espace de quelques heures à quelques jours on comprend qu'il est possible d'agir autrement, d'oser, d'essayer... de prendre soin de soin et de notre planète. Chacun repart avec des pistes pour changer son comportement de citoyen, de passage sur une Terre empruntée à nos enfants....



Quelques idées de séjours, d'ateliers ou de lieux à découvrir :

  • Dans la Drôme, aux Amanins, à La Roche-sur-Grâne, créé par Pierre Rabhi : on peut dormir dans des cabanes perchés dans les arbres, ou préférer le bâtiment en dur, on apprend sur l'agro écologie, on y découvre la ferme, une école primaire, un espace d'expérimentation et de partage de savoirs faire sur les bonnes pratiques écologiques, ....(compter de 380 à 450 € la semaine). Voir l'article de Libération

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur l'apprentissage de l'écologie, sur les stages ou les séjours qui permettent d'apprendre à devenir écolo, sur la sensibilisation au changement de comportement pour plus d'écologie au quotidien, ...

++ Acheter Lohas, moins et mieux
++ Cradle to cradle : déchets = nourriture
++ Consommer moins pour vivre mieux
++ Devenez Lohas, prenez soin de l'environnement et faites en sorte qu'il soit sain et durable !
++ S'habiller slow wear : des vêtements sobres, bio et pour durer
++ Devenir décroissant ça s'apprend....
++ 2009 ou l'éloge de la consommation raisonnée
++ Donnes moi ta poubelle, je te dirais qui tu es...
++ Ne jetez plus votre yaourt !
++ Vous mangez local et de saison ? Vous êtes un locavore !
++ La bio attitude des paresseuses...
++ Le Déclic de la Pratique Bio d'Abonéobio
++ Sur Top Santé Laurence Moulin, la femme écolo du mois, nous abonne au bio !

Que pensez vous de ce type de séjour ? Est ce que l'apprentissage peut se faire le temps d'un séjour ? Le tourisme responsable deviendra t il écologique, en plus d'être éthique ?

Ce billet s'inscrit dans la journée Blog Action Day 2009 du 15 Octobre 2009

Partir en croisière écolo, le tourisme fluvial autrement

Partir en croisière écolo découvrir la France au fil de l'eau, avec un mode de transport respectueux de l'environnement, c'est possible aujourd'hui sur le Canal du Midi. Naviguer autrement et contribuer à protéger nos voies navigables avec des bateaux solaires sans nuisance sonore, sans émission de CO2 (10 tonnes de Co2 économisés par an) et ne laissant aucune empreinte chimique, voilà ce que propose Naviratous baptisé « Soleil d’Oc ». Ce catamaran fluvial en acier de 29,50 mètres de long et 5 de large est propulsé à l’énergie électro-solaire sur le canal du Midi.

Croisière écolo


Les panneaux photovoltaïques assurent l'énergie électrique du moteur et le chauffe eau solaire installé sur le roof assure l'eau chaude de ce bateau, avec une autonomie de 6 jours avant le rechargement des bornes. L'occasion de découvrir en famille ou avec des amis (12 passagers et 3 membres d’équipage) la région qui s'étend de Carcassonne à Beziers. Pour un week end du printemps, comptez 1500 € la location et la possibilité d'accueillir 14 personnes à bord



Cette initiative va peut être donner envie à d'autres bateliers de se lancer dans l'aventure du tourisme fluvial écologique, d'autant que le gouvernement vient de débloquer en juillet 2009 un fond spécifique de 4,5 millions d'euros appelé "fonds Fluvial Initiative" pour accompagner l'installation de jeunes face au départ à la retraite d'un batelier français sur trois d'ici 5 ans. L'acquisition d'un bateau de plus de 1.000 tonnes coûtant plus 2 millions d'euros. Des prêts d'honneurs et avances remboursables seront donc appréciés pour inciter à entreprendre dans le fluvial.

Si vous avez envie de partir en croisière responsable, 12 éco croisières sur les mers et fleuves du monde vous sont proposées sur Voyagez autrement

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur le tourisme responsable, les séjours écolo, le tourisme fluvial, les bateaux solaires, les écogestes pour limiter les rejets dans l'eau, les ports propres....

++ Une croisière sur le futur paquebot écologique Eoseas des Chantiers de l'Atlantique ?
++ Esperanto sensibilise les enfants aux ressources en eau par un Tour d'Atlantique en voilier
++ Un hors bord écologique à énergie solaire : le MK1 de Czeers
Les déchets en mer : la pollution oubliée, surfrider fondation dénonce !
++ Tout Net nettoyant ecologique Etamine du Lys pour promouvoir Ecogestes
++ Un label écologique pour un port propre
++ Paris Plage se met au vert
++ Le WWOOF une opportunité pour des vacances écolos gratuites à la campagne
++ Mon enfant part au Mali, premier séjour solidaire en Afrique ++ Ecogestes : Etamine du Lys s'engage pour la protection de la Méditerranée
++ Pas de vacances pour le tourisme durable !
++ Partir avec Tourisme et Développement Solidaire
++ Partir autrement ?
++ Sous la lune, un séjour écolo pour enfant
++ Tourisme équitable : à la découverte de l'autre et de soi
++ Ekimondo le répertoire des destinations responsables
++ Voyagez autrement
++ Transport propre ? ++ voyageur responsable
++ Le Tourisme Durable prend sa place dans le guide du Routard

Mon enfant part au Mali, premier séjour solidaire en Afrique

A l'heure où les adolescents de 15 à 16 ans vivent leurs premières expériences d'autonomie pendant les vacances, et avant leurs premiers jobs d'été, ma fille a choisi un séjour solidaire au Mali. Première rencontre avec l'Afrique. J'avoue que le concept de "Sans Frontières", l'organisateur du séjour, est plutôt séduisant : promouvoir l'initiative, le goût de l'aventure avec une sensibilisation à l'écologie, tout en respectant la charte écologique du voyageur (Agir pour un tourisme responsable). Au programme, un chantier dans le village de Endé pour aménager et équiper l'école du village et un trekking au pays Dogon.

Ma fille est donc parti ce matin pour Bamako...

Pays Dogon

C'est en se rendant à l'hôpital pour les vaccins préalables que l'on mesure que ce voyage ne sera pas comme les autres.
Une information donnée avant la vaccination pour la fièvre jaune annonce la couleur : le risque est réel et mortel !
L'affichage nous donne tous les détails des hépatiques existantes (je connaissais la A, B, et C mais en fait bien d'autres existent aussi).
Le moustique devient l'ennemi à chasser coûte que coûte : l'enjeu du séjour sera d'éviter de se faire piquer pour ne pas attraper le paludisme, la fièvre jaune et j'en passe ...pas facile quand on a justement une peau qui attire les moustiques ! . J'ai lu mais trop tard un article au sujet de la Thiamine (vitamine B1) qui modifiera l'odeur de la peau et ainsi rejetterait les moustiques. Est ce efficace ?

Avant de partir on prend aussi conscience des coûts cachés qui viennent largement augmenter le budget du séjour : compter près de 300 euros en plus, et ça les agences de voyages ou organisateurs de séjours ne vous en parlent pas franchement avant. Dans le détail, voilà le budget (297 euros ) :

  • - formalités visa : 38 euros
  • - consultation et vaccins (non remboursés par la Sécu) : 109 euros
  • - traitement anti paludisme malarone (il en existe plusieurs mais certains ont de effets secondaires) : 90 euros
  • - parapharmarcie : 60 euros (produits anti moustiques (peau et vêtements : insectecran ou 5/5), crème solaire (bio évidemment !), gel anti bactérien bio, lingettes, gouttes pour nettoyer les yeux et le nez (poussières) ...)

Sans compter le complément au trousseau de voyages si on ne peut pas l'emprunter : chaussures de rando pour le trekking, "sac à viande" (draps de couchage) pour nous ce sera un modèle fait maison, ...mais aussi appareils photos jetables (et oui pas de possibilités de recharger les batteries), argent de poche, ...

J'ai ajouté dans le sac à dos deux flacons hyper pratiques : un baume de copaiba (calme les piqures d'insectes et de plantes et soulage les coups de soleil) et une huile d'Andiroba (fait fuir les moustiques et soulage les muscles, contractures, les entorses lors des marches ...) mais aussi quelques huiles essentielles bio pour parer à tous les bobos : basilic tropical (antispasmodique puissant, tonique digestif indiqué pour les spasmes, nausées, digestion difficile , contre le stress, les allergies, ...), de l'eucalyptus citronné, et du curcuma ... . En prévention je lui ai donné aussi des gouttes de pépins de pamplemousse (pour éviter les parasites).

Les règles d'hygiène sont strictes et l'hôpital se charge de nous les rappeler : interdiction de boire de l'eau non encapsulée ou non décontaminée, de manger des glaces ou glaçons, ... des légumes crus et des frais sans enveloppe. Impossible non plus de se baigner dans les eaux stagnantes (pas de rafraîchissement sous la cascade, tentant pourtant pour les ados quand il fait 40 degrés !). Interdiction aussi de marcher pieds nus car les parasites passent aussi par là !. Pas de caresse aux animaux et on ne touche pas non plus les nourrissons. Le soir, la tenue de combat s'impose : vêtements longs (et clairs) et imprégnés du spray anti moustique, du spray aussi sur le corps et on dort sous la moustiquaire.

Pour la douche, ce sera plus compliqué ! Les ados savent qu'elle ne sera pas quotidienne. Le savon bio écolo (biodégradable) servira pour la toilette et pour le lavage des vêtements, car on voyage léger en Afrique.

Voilà donc le séjour démarré. Ce soir arrivée à Bamako. Les Ados dorment dans un petit hôtel de ville, bien situé et bien tenu (dit on sur le programme) mais sans clim, gaspilleuse d'énergie rare et coûteuse. Demain ce sera 10 heures de taxi brousse (voir plus car il parait qu'il s'arrête souvent et que des échanges commerciaux se font à chaque arrêt) puis 4/4 pour accéder au Pays Dogon et au village de Endé, où les ados débuteront leur au aide au chantier de l'école du village.

Coté parents, on est quand même rassuré de savoir qu'ils sont moins de 15 ados pour 2 animateurs, qu'une équipe est disponible 24/24 et 7jours sur 7 pour envoyer en cas de besoin un animateur, répondre aux questions médicales ou autres problèmes de logistiques. Les enfants ont aussi à dispo un 4/4 en permanence pour porter les sacs à dos, soulager un enfant blessé, porter le ravitaillement (eau, ...) mais aussi pour intervenir en cas d'urgence, notamment en brousse. Et aussi un central d'appel qui permet de nous tenir informé chaque jour de leu séjour. Ouf !

Reste maintenant à attendre des nouvelles !!!

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur le tourisme responsable, solidaire, éthique, ..et sur les actions solidaire en Afrique :

++ Partir avec Tourisme et Développement Solidaire
++ Echoppe met en relation les petits producteurs des campagnes et les femmes des villes
++ Partir autrement ?
++ Sous la lune, un séjour écolo pour enfant
++ Tourisme équitable : à la découverte de l'autre et de soi
++ Ekimondo le répertoire des destinations responsables
++ Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable : thème l'eau
++ Voyagez autrement
++ voyageur responsable
++ Le Tourisme Durable prend sa place dans le guide du Routard
++ Le WWOOF une opportunité pour des vacances écolos gratuites à la campagne
++ Green Club France, le portail de l'écotourisme de la France Naturelle
++ SOS Sahel parce que le désert avance
++ L'art de la Solidarité pour soutenir l'action Echoppe en Afrique
++ No hunger peut etre le prochain film de Al Gore et de Action contre la Faim
++ Pas de vacances pour le tourisme durable !

Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable : thème l'eau

Le tourisme induit des équipements, des services, ...toujours plus gourmand en eau. Le comportement éco citoyen des vacanciers progresse mais reste marginal. L'eau est indispensable au développement de la vie et pourtant, l’eau douce est menacée par le gaspillage et les pollutions. N'oublions pas que plus d’un milliard d’êtres humains n’ont pas accès à une eau potable à travers le monde ! La 3 édition de la Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable a choisit de mettre le focus sur l'accès à l'eau : « Tourisme et Ressources en Eau : Impacts, Responsabilités & Solutions d’avenir ». Lors de la journée phare du 02 juin, à Paris au Conseil Régional d’Ile de France, le Cameroun sera au coeur d’un débat entre les responsables politiques et associatifs du pays ainsi que les experts internationaux où l’on évaluera l’importance de préserver et de mettre en valeur les ressources en eau dans le cadre d’une stratégie de tourisme responsable.

journée mondiale pour le tourisme responsable

Plus d'infos sur cette journée mondiale pour un Tourisme Responsable : http://www.coalition-tourisme-responsable.org

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur le tourisme durable, le tourisme responsable, le tourisme solidaire, l'éco tourisme, ...

++ Le Tourisme Durable prend sa place dans le guide du Routard
++ Le WWOOF une opportunité pour des vacances écolos gratuites à la campagne
++ Partir autrement ?
++ Sous la lune, un séjour écolo pour enfant
++ Partir avec Tourisme et Développement Solidaire
++ Ekimondo le répertoire des destinations responsables
++ Bio'Mada et la réserve de Vohimana présentée par Yann Arthus Bertrand, Vu du ciel, France 2
++ Hotellerie : Eco box, une chambre écologique et saine
++ Au camping bio
++ Green Club France, le portail de l'écotourisme de la France Naturelle
++ Pas de vacances pour le tourisme durable !
++ Tourisme équitable : à la découverte de l'autre et de soi
++ Voyagez autrement
++ voyageur responsable

Le Tourisme Durable prend sa place dans le guide du Routard

L'envie de vacances vous titille ? Cet été partez à l'aventure en touriste responsable averti avec le guide du Routard spécial Tourisme Durable 2009. De quoi trouver des idées de séjours exemplaires et originaux, de quoi préparer son séjour avec quelques notions fondamentales du tourisme durable, tout en gardant la notion de charme, de confort et de plaisir (plaisir de la table, plaisir de la rencontre, plaisir de la découverte... )

guide routard tourisme durable

Parmi les bonnes adresses à découvrir, à Nantes (et oui c'est proche d'Angers !) l'hôtel La Pérouse (trois-étoiles en centre ville), à l'architecture avant-gardiste, allie la pointe de la modernité en matière de design et de technologie avec une mise en oeuvre du développement durable discrète mais efficace : produits frais bio au petit-déjeuner, fournisseurs issus du commerce équitable, incitation financière des employés à la protection de l'environnement. A partir de 79 euros/nuit. L'hotel La Pérouse est d'ailleurs lauréat des Trophées du Tourisme responsable 2008, Trophées créés Voyages-sncf.com (qui est le principal partenaire du guide du routard tourisme durable)

Et Au Burkina Faso, les villages d'accueil Tourisme et Développement Solidaires TDS : ce projet de tourisme solidaire, souvent érigé en modèle, propose aux voyageurs de s'immerger dans la vie quotidienne d'un village africain, qu'il s'agisse de biner les oignons, de se promener sous les baobabs ou discuter sous l'arbre à palabres. L'activité est gérée directement par les habitants qui ont été formés par l'association TDS. Générant plus de 80 emplois sur les quatre villages concernés, cet exemple de tourisme durable permet de freiner l'exode rural et de financer des projets d'infrastructures. A partir de 1 340 euros/ personne pour un séjour de 10 à 16 jours, vol compris.

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur le tourisme durable, le tourisme responsable, le tourisme solidaire, l'éco tourisme, ...

++ Le WWOOF une opportunité pour des vacances écolos gratuites à la campagne
++ Partir autrement ?
++ Sous la lune, un séjour écolo pour enfant
++ Partir avec Tourisme et Développement Solidaire
++ Ekimondo le répertoire des destinations responsables
++ Bio'Mada et la réserve de Vohimana présentée par Yann Arthus Bertrand, Vu du ciel, France 2
++ Hotellerie : Eco box, une chambre écologique et saine
++ Au camping bio
++ Green Club France, le portail de l'écotourisme de la France Naturelle
++ Pas de vacances pour le tourisme durable !
++ Tourisme équitable : à la découverte de l'autre et de soi
++ Voyagez autrement
++ voyageur responsable

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+