Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vendredi 09 décembre 2016

Internet est le magasin préféré des français

Faire ses courses en grandes surfaces est une corvée pour 70 % des français. Une lassitude s'installe dans la fréquentation des enseignes, et concernent également les magasins de proximité (49 % rechignent aussi à les fréquenter. Les moins de 35 ans et la génération Y sont 34% à juger les efforts des commerces de proximité peu satisfaisants ou même inexistants). C'est essentiellement le prix qui conduisent à l'abandon d'achat en magasin (51 %), plus que l'attente en caisse (25%). Parallèlement, les français sont 74 % à acheter chaque semaine en ligne, selon le dernier Baromètre Ifop Wincor Nixdorf et 91 % y recherchent des informations avant d'acheter un article. En 2010, ils n'étaient que 4 % à faire leurs courses alimentaires une fois par semaine sur le web. Le phénomène prend de l'ampleur. La practicité compte pour gagner du temps et les français apprécient les avantages d'internet : faire ses achats 7 jours sur 7, 24h sur 24 (21%), paiement simple et rapide (17%) et choix du mode de livraison (16%). Chez aboneobio le paiement d'un abonnement est en 4 ou 12 fois sans frais, avec une réduction de 3 à 10 % sur le total du panier de l'année, et la livraison par TNT en 24h au choix, à domicile, en points relais ou au bureau. Et la disponibilité des articles fait le reste : près d’un Français sur quatre (22%) a le réflexe de réaliser son achat sur Internet si le produit est indisponible en point de vente !. Internet est devenu le lieu de consommation favori des français, leur magasin préféré.

internet magasin préféré des français

Pour en savoir plus : http://www.wincor-nixdorf.com/internet/cae/servlet/contentblob/776930/publicationFile/74412/Synthese%20Etude%20IFOP%20Octobre%202012.pdf

Les entreprises achètent aussi sur le web

Les entreprises ont fait évolué leurs achats. Elles utilisent désormais largement internet, qui devient la première source d'information pour 72 %, avant d'acheter quelque soit le canal, selon le dernier Baromètre Fevad - CCM Benchmark. Les demandes de devis se font désormais en priorité via le site internet (32 %), avant l'usage de l'envoi d'un e-mail (28 %) ou d'une prise de contact téléphonique (23 %). En fait c'est surtout quand ça va mal que le téléphone reste prioritaire, quand il s'agit de contacter le SAV (2 professionnels sur 3). Pour la passation des commandes, le web séduit de plus en plus : 73 % des entreprises commandent par internet, essentiellement d'ailleurs des petites entreprises où les processus d'achats sont plus simples mais sans exclusivité pour ce canal. Elles continuent d'utiliser en parallèle le off-line (44 %), probablement du fait des habitudes d'achats bien ancrées, et aussi du besoin d'un contact direct avec un vendeur. Il ressort également que les montants des achats sur internet restent peu élevés, comme si il s'agissait de commandes de dépannage, perçus comme un canal de bonnes affaires, avec un critère prix prioritaire. A noter que seulement 24 % des entreprises ne commandent jamais sur internet.

les entreprises achètent sur internet

Faut il ou non garder un catalogue papier ? Là pour aider à préparer l'achat, il séduit toujours 51 % des professionnels (contre 42 % en 2009), même parmi les acheteurs en ligne (38 %). Dans certains secteurs l'impact du print est encore plus marqué : 74% des acheteurs de l'équipement industriel utilisent le catalogue (alors qu'ils ne sont que 22% dans l’équipement informatique)

Enquête en ligne réalisée en septembre 2011 auprès de 5 231 professionnels issus des bases de contacts des 16 entreprises souscriptrices de la Fevad.

Merci à www.menageremag.com

Et pour les entreprises qui veulent faire des achats durables sur la toile, aboneobio propose des produits d'entretien bio en grands conditionnements et une formule exclusive de chèque d'abonnement bio à offrir aux salariés

Les clients adeptes du web sont influencés par les avis

Les consommateurs préparent leurs achats sur le web et c'est devenu quasi systématique. Le fait d'être connecté en permanence permet aussi de prendre la "température" avant d'acheter : 88% des internautes se disent influencés par les recommandations de leurs pairs !. C'est l'ère du social shopping : les avis de nos amis nous aident à nous décider, dans un sens comme dans l'autre. La recommandation joue un rôle essentielle : 56% d’internautes ont émis au moins un avis sur un produit ou service et 66 % les consultent avant d'acheter. Intéressant de noter aussi dans ce 7ème baromètre sur les comportements d’achats des internautes de la Fevad / Médiamétrie, le poids des réseaux sociaux (il faut dire que les internautes sont membres de 2 réseaux sociaux en moyenne) dont Facebook : déjà 16 % des membres sont inscrits à une page fan entreprise ou marque (cf la page d'aboneobio sur Facebook). Ils y cherchent de l'information sur l'actualité de la marque (49 %), ou sur les promos (47 %).



Désormais 9 internautes sur 10 consultent les sites internet avant d'acheter, soit pour en savoir plus sur les fiches produits (les 2/3) soit pour lire les avis des usagers (6 sur 10) avec un rôle important joué par les réseaux sociaux, soit pour comparer les prix (1 sur 2). Cette consultation du web se fait désormais en direct, même sur les lieux de ventes (35 % des usagers connectés au web par leurs téléphones mobiles). Cette requête est utile au consommateur pour comparer le prix (36 %), pour faire de la géolocalisation (29 %), pour montrer au vendeur le produit recherché (26 %), ou pour directement finaliser un achat ( 24 % des mobinautes). En 2011 28 millions de Français achèteront en ligne pour une dépense estimée à plus de 35 milliards d’euros.

Les achats sont surtout concentrés sur les voyages (1 internaute sur 2). Ensuite les internautes achètent en ligne des services comme de la billetterie, des abonnements, des développements de photos, ..(52 %), des produits culturels : CD, DVD, livres... (42 %), de l’habillement : homme, femme, enfant, chaussures….(43 %), des produits high tech : électronique grand public, informatique, consoles …(38 %), du Petit et Gros Electroménager (16 %), des pièces détachées (10 %), de l’équipement automobile (9 %) et des articles et du matériel de sport (10 %).

A noter que le e-commerce séduit largement puisque 97 % des acheteurs s'estiment satisfaits de leurs achats en ligne. Une tendance consommation qui semble durable !

Voici le Top 15 des sites d’achats

  • 1 Voyagessncf.com 40%
  • 2 Amazon.fr 37%
  • 3 Fnac.com 33%
  • 4 Cdiscount.com 30%
  • 5 LaRedoute.fr 25%
  • 6 3Suisses.fr 22%
  • 7 Vente-privée.com 18%
  • 8 Ebay.fr 16%
  • 9 PriceMinister.com 14%
  • 10 Yves Rocher.fr 12%
  • 11 Airfrance.fr 11%
  • 12 Rueducommerce.fr 10%
  • 13 Auchan.fr 9%
  • 14 Orange.fr 9%
  • 15 Kiabi.com 9%

Crédit photo adstream

Retour sur le Web2Day Nantes 2011

Depuis 3 ans Atlantic 2.0 organise une journée dédiée au web et à l'innovation : le Web2Day ! L'association Nantaise des acteurs du web et de l'innovation numérique réunit aujourd'hui plus de 170 membres (dont aboneobio) avec 300 recrutements en 2011. Pendant cet évènement se succèdent des conférences, des ateliers, des pitchs où sont présentés des projets en 5 minutes, et des business dating où chacun vient expliquer en quelques secondes ce qu'il cherche comme type de partenariats. L'assistance évolue d'une édition à l'autre. En 2009 c'était une ambiance très jeune (cf mon article web2day 2009). L'année dernière je n'ai pas pu y assister car l'évènement avait lieu en même temps que le 1er printemps des Mompreneurs de France, du coup cette année j'étais un peu surprise de voir autant d'hommes de 50 ans, ambiance "costume cravatte", accompagnés par de jeunes stagiaires, surement un moyen de rester dans la course que de se former aux outils du web et des réseaux sociaux. Très peu de femmes présentes (en dehors de journalistes, organisateurs ou stagiaires). Où étaient les cyber commerçantes ? Il est vrai que les sujets abordés n'étaient pas forcément en lien direct avec le quotidien mais c'est aussi dans ce type d'échange que germent des projets nouveaux. J'ai notamment apprécié la conférence sur l'Open Data.

web2day atlantic 2.0 Nantes

Savez vous ce que signifie l'Open Data ? Les collectivités ouvrent leurs données publiques, pour les rendre accessibles aux citoyens, aux communautés...Les entreprises peuvent aussi s'approprier cette "matière première" pour monter des projet à des fins commerciales. Après l'ouverture des données et la réappropriation, vient le temps du "croud Sourcing", où les citoyens deviennent créateurs de données. Le marché représente 2 milliards d'euros en France et 27 milliards d'euros en Europe. Après Berlin (leader), Rennes (1ère ville de France), Paris, Montpellier, Bordeaux, Nantes se lance dans l'aventure avec une ouverture des données par étape, sachant qu'il s'agit davantage d'une problématique de compétences (pour compiler autant de données !) que de budget (compter environ 100 000 euros pour une mise en ligne). Lors de la table ronde, le projet Locomote.to qui fourni aux usagers de Paris et Rennes le service en temps réel d'un "assistant" pour gérer son trajet de manière optimisée, ou encore le projet local Simpletan. A Nantes, l'association LiberTic sert justement à remonter les projets d'Entreprises auprès des collectivités, comme Nantes Métropole. De mon coté, j'escompte l'ouverture de données sur l'Environnement (qualité de l'eau, de l'air, recyclage des déchets, ...)



Lors de la matinée, j'ai suivi la séance des pitches avec 3 projets liés au tourisme :

  • SortYflY : service d'aide à la comparaison et au partage d'offres de voyage
  • Guliveo : accompagner l'envol des indépendants du tourisme sur Internet
  • beMyBoat : service de location, vente de bateaux par Internet et futur guide du routard du bateau


Une autre séance avait lieu l'après midi, mais je n'ai pas suivi car c'était aussi le déjeuner des Mompreneurs de Nantes et les cyber entrepreneuses. Le lauréat de ce concours de Pitches est Walldress ! Un projet qui plait aux filles ^^ (il s'agit d'un réseau social de mode !). Et le prix coup de coeur décerné à Brin.gr fondé par Simon Robic, blogueur incontournable sur l'Ouest, avec un concept de valorisation de contenus sur twitter !

Autre thématique, avec la neutralité du net : le net est dit neutre si il est transparent, si il n'interfère pas avec ce qu'il y a dessus, si il n'empêche rien, si il n'altère rien. Puis une conférence "décalée" avec Julien Dorra venu nous parler des "Art Games week end" : le temps d'un week end, tous ensemble réunis dans une même pièce à travailler en même temps, dans une démarche à la fois multidisciplinaire et en mode de travail alternatif horizontal (à l'opposé du mode "tunnel" : je donne des directives et vous exécutez), avec un maximum de contraintes pour rendre les gens les plus créatifs. A charge pour l'organisateur de prévoir une grosse équipe pour offrir confort, nourriture, et attention aux participants pour qu'ils puissent se concentrer sur leurs créations. Voilà la vraie manière de faire du networking : travailler et créer ensemble, même entre parfaits étrangers, les liens tissés n'en seront que plus forts !

Après quelques échanges en apparté toujours aussi intéressants (notamment avec l'équipe de l'agence Nantaise Intuiti web marketing), la participation aux tables rondes business dating (merci à Vincent de l'agence Le Cairn 4it pour la dynamique ) et ce fut déjà la soirée SoChik2day à la Cantine Numérique. Un vrai succès dans une ambiance conviviale et des locaux exceptionnels.

Merci à Adrien, Ludovic, Magalie et toute l'équipe d'Atlantic 2.0 pour l'organisation sans faille de cette journée Web2Day, encore une belle réussite !

Des aides pour les créateurs du web 2.0

Le gouvernement a annoncé une bonne nouvelle pour les acteurs du web 2.0 : un programme 2.0 avec un dispositif d'aides pour favoriser le lancement de petites entreprises positionnées sur un marché porteur du web. Une centaine de lauréats, start up, pourront bénéficier d'aides financières.

web 2.0 en logos
Qu'elles soient positionnées sur des outils web 2.0 (réseaux, réseaux sociaux, ..) ou sur les services mobiles sans contact, les petites entreprises pourront bénéficier d'une subvention à hauteur de 20 000 euros et faire partie de projets pilotes, selon l'engagement du Ministre de l’Industrie Eric Besson

Source : Création entreprises et pour la photo annuaire du geek

On attend désormais d'en savoir plus sur les conditions d'attribution de cette aide, en espérant qu'une partie aille aussi aux acteurs du green business sur la toile !.

Lire d'autres articles sur blog d'aboneobio sur les activités et les acteurs du web 2.0, sur les aides accordées aux petites entreprises qui innovent sur la toile, sur l'impact des réseaux sociaux,...

++ Aboneobio est lauréat de l'appel à projet innovation numérique !
++ Les Français cherchent leur info sur les réseaux sociaux
++ Créatrices d'entreprises participez au prix Entrepreneuse 2010
++ Web 2.0 nouveaux usages et services, Abonéobio témoigne
++ Web2Day les acteurs innovants du web réunis par Atlantic 2.0
++ Le réseau social des Entrepreneurs d'Avenir
++ Etes vous un cyberdépendant aux réseaux sociaux ?
++ Erasmus existent aussi les Jeunes Entrepreneurs
++ Les résultats des pages blanches affichent les réseaux sociaux
++ Google buzz, le réseau social de Google
++ Sur le web les internautes sont membres de 2 réseaux sociaux en moyenne
++ Controler ses données chez Google avec Dashboard
++ Facebook a l'énergie d'un TGV
++ Les réseaux sociaux engagés fleurissent sur la toile
Twitter, l'essentiel
les médias sociaux ont la cote mais prennent du temps !
++ L'empreinte carbone de l'industrie du net a dépassé celui de l'aérien
++ Twitter le temps d'un cours d'anglais
++ pourquoi Google investit dans les énergies vertes
++ Le blog d'Abonéobio, un an de blogueuse dédié au bio
++ Web 2.0 nouveaux usages et services, Abonéobio témoigne
++ Vous pouvez le dire en français, vocabulaire pour geek
++ Le web dans tous ses états, livre blanc à lire avant de lancer son projet web
++ Abonnez vous au flux RSS d'Abonéobio le blog du bio

Les Français cherchent leur info sur les réseaux sociaux

Avant il suffisait de taper une requête dans google ou autres moteurs pour obtenir une info, désormais la recherche se fait plus volontiers sur les réseaux sociaux, tels que Facebook. Aux USA, les Américains ont passé plus de temps en Août sur Facebook que sur Google (41,8 millions de minutes contre 39,6 millions pour Google). Les usagers du net utilisent régulièrement les réseaux sociaux (40 % des personnes interrogées par Scanblog), 56 % d'entre eux s'y expriment, et près de 75 % fréquentent Facebook. Twitter a aussi la cote, en hausse de huit points par rapport à la même étude il y a 6 mois.

facebook  twitter réseaux sociaux à la cote

52 % des internautes se sont connectés plus de 12 heures par semaine, 91 % ont le réflexe internet pour préparer leurs achats, et 80 % ont acheté sur internet au cours des 6 derniers mois. A noter que 23 % se connectent désormais via leur smartphone.

Etude Scanblog en ligne auprès d'un échantillon de 1010 personnes en France (16 ans et plus ), méthodes des quotas (âge, sexe, CSP du chef de famille, zone géographique, taille d'agglo), étude réalisée du 1er au 7 octobre 2010

En savoir plus sur le blog de scanblog.com

Retrouvez aboneobio sur les réseaux sociaux :
++ facebook.com/aboneobio
++ twitter.com/aboneobio
++ Entrepreneur d'Avenir / aboneobio
++planete-attitude.fr/laurence_Moulin_abonne_au_bio
++ viadeo.com/Laurence.Moulin

Et pour voir les autres, je vous invite à consulter ma liste de liens sur le blog d'aboneobio

Lire d'autres articles sur le blog d'aboneobio, sur les réseaux sociaux, sur facebook, twitter, la tendance des français accros des réseaux sociaux, sur aboneobio présent dans les réseaux sociaux, sur l'énergie consommée par ces média sociaux, ...

++ Le réseau social des Entrepreneurs d'Avenir
++ Etes vous un cyberdépendant aux réseaux sociaux ?
++ Les résultats des pages blanches affichent les réseaux sociaux
++ Google buzz, le réseau social de Google
++ Sur le web les internautes sont membres de 2 réseaux sociaux en moyenne
++ Controler ses données chez Google avec Dashboard
++ Facebook a l'énergie d'un TGV
++ Les réseaux sociaux engagés fleurissent sur la toile
Twitter, l'essentiel
les médias sociaux ont la cote mais prennent du temps !
++ L'empreinte carbone de l'industrie du net a dépassé celui de l'aérien
++ Twitter le temps d'un cours d'anglais
++ pourquoi Google investit dans les énergies vertes
++ Le blog d'Abonéobio, un an de blogueuse dédié au bio
++ Web 2.0 nouveaux usages et services, Abonéobio témoigne
++ Vous pouvez le dire en français, vocabulaire pour geek
++ Le web dans tous ses états, livre blanc à lire avant de lancer son projet web
++ Abonnez vous au flux RSS d'Abonéobio le blog du bio

Le e-commerçant doit être accessible de partout

Les dernières tendances en matière de pratique e-commerce ont été abordées au dernier salon Online. Les spécialistes du secteur l'affirment, désormais le e-commerçant doit être accessible de partout : avoir un site internet bien référencé est certes essentiel mais pas suffisant. Il faut aussi être présent sur les réseaux sociaux. En tête Facebook, désormais l'outil le plus consulté aux Etats Unis devant Google. Il est intéressant de noter que le développement du e-commerce multicanal (mobile, facebook, ...) n'empêche pas l'ouverture de nouvelles boutiques physiques ! Et la géolocalisation offre de nouveaux débouchés pour croiser la donne : on repère sur le net et on va voir dans la boutique la plus proche. Les réseaux se croisent pour échanger et servir au mieux le consommateur en quête d'une expérience sociale. Si il n'aime pas un produit ou un service il dispose désormais de nombreuses tribunes pour l'exprimer sur la toile et cela impacte directement la réputation d'une marque. Consacrer du temps à l'animation des échanges avec les consommateurs sur les réseaux sociaux est donc désormais vital pour une entreprise de e-commerce.



Source le Post

Retrouvez aboneobio sur les réseaux sociaux :


Alors si vous nous croisez sur la toile, SVP ne pensez pas qu'on perd notre temps. "Les fans sur Facebook, les ret­weets, les visites sur un site, les vision­nages de vidéo, les com­men­taires posi­tifs et les com­mu­nau­tés fidèles ne sont pas un capi­tal finan­cier, on ne les retrouve pas dans le bilan comp­table de l’entreprise et ils ne sont pas sou­mis à l’impôt, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’ils sont sans valeur. Bien au contraire, ce sont des indices pro­bants qu’une marque est en train de créer quelque chose qui peut se tra­duire, demain, en résul­tats finan­ciers tangibles". Pour en savoir plus lisez l'article de Mike "Si vous pensez que les média sociaux ne servent à rien, c’est que vous vous y prenez de travers"

Lire d'autres articles sur aboneobio sur l'activité e-commerce, sur l'importance des réseaux sociaux, sur les dernières tendances en matière de commerce en ligne, sur l'usage du web, les réseaux sociaux, la toile et ses médias, sur Twitter et Facebook, ....

++ Le e-commerce évolue, plus de services, plus de proximité
++ Les ecologeeks de la génération Ecologie s'emparent du web
++ Etes vous un cyberdépendant aux réseaux sociaux ?
++ Les résultats des pages blanches affichent les réseaux sociaux
++ Google buzz, le réseau social de Google
++ Sur le web les internautes sont membres de 2 réseaux sociaux en moyenne
++ Controler ses données chez Google avec Dashboard
++ Facebook a l'énergie d'un TGV
++ Les réseaux sociaux engagés fleurissent sur la toile
Twitter, l'essentiel
les médias sociaux ont la cote mais prennent du temps !
++ L'empreinte carbone de l'industrie du net a dépassé celui de l'aérien
++ Twitter le temps d'un cours d'anglais
++ pourquoi Google investit dans les énergies vertes
++ Le blog d'Abonéobio, un an de blogueuse dédié au bio
++ Web 2.0 nouveaux usages et services, Abonéobio témoigne
++ Vous pouvez le dire en français, vocabulaire pour geek
++ Le web dans tous ses états, livre blanc à lire avant de lancer son projet web
++ Abonéobio dans le top 10 classement wikio environnement de mars 08 à avril 2010
++ Quelques pistes pour développer sa boutique en ligne, de retour du salon e-commerce 2009
++ Le web dans tous ses états, livre blanc à lire avant de lancer son projet web
++ Mentions légales obligatoires sur un site alors vérifiez avant d'acheter
++ Les 6 règles du e-commerce rentable en 2008
++ Newsletter : à l'écoute du consommateur pour mieux transformer
++ Le e-mailing vu par les consommateurs
++ Abonnez vous au flux RSS d'Abonéobio le blog du bio

Les ecologeeks de la génération Ecologie s'emparent du web

Les écoloclastes vous connaissez ? C'est les écologeeks orientés politique, de la génération Ecologie, très présents sur la toile actuellement (à ne pas confondre avec le nom de l' association ekologeek. Construire un programme à partir des échanges sur les réseaux sociaux, quelle révolution ! Les contacts se font à partir de twitter, facebook, ...mais finissent aussi par de vrais rencontres. Il ne s'agit pas de consultation "descendante" de citoyens mais bien de se nourrir des apports pour construire avec. Un Nantais est à la tête de cette aventure, Frédéric Neau et la prochaine étape sera à l'organisation des journées d'été à Nantes en Août. Les prémices de cette nouvelle forme de mobilisation citoyenne ont été crutiale dans l'élection de Barack Obama, et demande aujourd'hui simplement à s'épanouir, aidée par la mise en place de quelques outils : le portail collaboratif du mouvement Europe Ecologie devrait être lancé début juillet (ecologie-collaborative.net), un travail est en cours pour rebondir sur la géolocalisation et faciliter ensuite le maillage pour aller directement au contact des citoyens...Bref, les initiatives citoyennes (politiques ou pas) ont de l'avenir dans le web !

ecologeek ecoloclastes ecologie web et politique

Pour aller plus loin :

  • l'article du Figaro
  • le groupe des Ecoloclastes d'Europe Ecologie qui appelle les créatifs, dessinateurs, musiciens et autres talents à rejoindre le mouvement pour participer "autrement" à la campagne.
  • l'association ekolo[geek|http://www.ekologeek.org/] (rien à voir avec le mouvement politique)


Le fait qu'aujourd'hui un internaute soit membre de 2 réseaux sociaux en moyenne attisent les "annonceurs" politiques. Faites vous le même constat que moi, à savoir de plus en plus de demandes de mise en relation, sur facebook notamment, de profils très engagés politiquement ?. Il semble que la présence sur les réseaux sociaux sont considérées comme incontournable par tous les mouvements politiques, et c'est la "pêche" au plus grand nombre d'amis, bien souvent dénué de sens dans l'approche. Il va falloir apprendre à se servir de cet "outil" sous peine de lasser rapidement tout le monde avant les prochaines élections !

Retrouvez aboneobio sur les réseaux sociaux :
++ facebook.com/aboneobio
++ twitter.com/aboneobio
++planete-attitude.fr/laurence_Moulin_abonne_au_bio
++ viadeo.com/Laurence.Moulin

Et pour voir les autres, je vous invite à consulter ma liste de liens sur le blog d'aboneobio

Lire d'autres articles sur aboneobio sur l'usage du web, les réseaux sociaux, la toile et ses médias, sur Twitter et Facebook, ...

++ Etes vous un cyberdépendant aux réseaux sociaux ?
++ Les résultats des pages blanches affichent les réseaux sociaux
++ Google buzz, le réseau social de Google
++ Sur le web les internautes sont membres de 2 réseaux sociaux en moyenne
++ Controler ses données chez Google avec Dashboard
++ Facebook a l'énergie d'un TGV
++ Les réseaux sociaux engagés fleurissent sur la toile
Twitter, l'essentiel
les médias sociaux ont la cote mais prennent du temps !
++ L'empreinte carbone de l'industrie du net a dépassé celui de l'aérien
++ Twitter le temps d'un cours d'anglais
++ pourquoi Google investit dans les énergies vertes
++ Le blog d'Abonéobio, un an de blogueuse dédié au bio
++ Web 2.0 nouveaux usages et services, Abonéobio témoigne
++ Vous pouvez le dire en français, vocabulaire pour geek
++ Le web dans tous ses états, livre blanc à lire avant de lancer son projet web
++ Abonnez vous au flux RSS d'Abonéobio le blog du bio

Google buzz, le réseau social de Google

Google se lance aussi dans les réseaux sociaux. Avec Google Buzz chacun pourra à partir de son compte messagerie Gmail construire son réseau "automatiquement" à partir des interactions les plus fréquentes (des algorithmes affinent les suggestions, hiérarchie, pertinence ) et partager du contenu, des vidéos ou photos, ...venant de Picassa ou You Tube (appartenant à Google) mais aussi de Twitter ou Flickr. Par défaut on partage avec tout le monde mais on peut restreindre l'audience en utilisant les groupes déjà créé sous Gmail. L'intérêt est de partager ces informations en restant dans le même flux (sans avoir à ouvrir plusieurs onglets). Et puis, autre avantage aussi, le fait de regrouper dans une même conversation tous les courriels correspondant au même sujet (c'est vrai que Facebook inonde la messagerie chaque fois que quelqu'un interagit sur un sujet commun). Google Buzz permetta aussi d'intégrer une Google Maps dans les coordonnées et des services de géolocalisation. Service disponible d'ici quelques jours sur tous les comptes Gmail et accessible sur mobile.

google buzz nouveau réseau social

Quand on sait qu'en moyenne sur le web les internautes sont membres de 2 réseaux sociaux, voilà une information qui va en intéresser plus d'un :)

Présentation de Google Buzz (en Anglais !)


Google buzz


Un pas de plus dans la dépendance aux services Google ! Un mastodonte qui peut aussi fait peur car il nous suit à la trace....cf l'article d'Eric de Presse Citron, Identité sonore : Google au pays des Bisounours

Lire d'autres articles sur abonéobio sur Google Buzz, sur le boom des réseaux sociaux, la croissance des médias sociaux sur le web, sur les applications de google, sur les dernières tendances en matière de buzz pour les geeks ...

++ Sur le web les internautes sont membres de 2 réseaux sociaux en moyenne
++ Controler ses données chez Google avec Dashboard
++ Facebook a l'énergie d'un TGV
++ Les réseaux sociaux engagés fleurissent sur la toile
Twitter, l'essentiel
les médias sociaux ont la cote mais prennent du temps !
++ L'empreinte carbone de l'industrie du net a dépassé celui de l'aérien
++ Abonéobio sur les mails via MailForGood
++ Twitter le temps d'un cours d'anglais
++ pourquoi Google investit dans les énergies vertes
++ Le blog d'Abonéobio, un an de blogueuse dédié au bio
++ Web 2.0 nouveaux usages et services, Abonéobio témoigne
++ Vous pouvez le dire en français, vocabulaire pour geek
++ Panne de Gmail, Google indemnise les clients de Google Apps
++ Le web dans tous ses états, livre blanc à lire avant de lancer son projet web
++ Abonnez vous au flux RSS d'Abonéobio le blog du bio

Retrouvez aboneobio sur les réseaux sociaux : ++ facebook.com/aboneobio
++ twitter.com/aboneobio
++planete-attitude.fr/laurence_Moulin_abonne_au_bio
++ viadeo.com/Laurence.Moulin

Et pour voir les autres, je vous invite à consulter ma liste de liens sur le blog d'aboneobio

Sur le web les internautes sont membres de 2 réseaux sociaux en moyenne

Les réseaux sociaux fleurissent sur la toile et les internautes en redemandent. Aujourd'hui ils font partie de notre quotidien. Avec en moyenne la participation régulière à deux réseaux sociaux, l'effet est surtout plus marquant chez les jeunes : 96% des jeunes de 18 à 24 ans sont membres d'un réseau social au moins, selon l'Observatoire Ifop des réseaux sociaux* et en général ils sont membres de 3 réseaux. Gros succès pour Facebook (97% d'internautes le connaissent), Copains d'avant (93%) et MySpace (83% mais en déclin). C'est surtout la percée de Twitter qui marque l'année 2009 avec 63 % de notoriété désormais, même si le nombre de membres peinent à décoller. Viadeo progresse (+ 13 points).

podium des 3 réseaux sociaux fétiches en 2009

  • Enquête du 10 au 16 novembre 2009, 1002 personnes interrogées via un questionnaire en ligne.


top 10 réseaux sociaux 2009 observatoire ifop réseaux sociaux

Dans le détail, ça donne (voir le pdf) :

  • 77% des internautes déclarent être membre d’au moins un des réseaux sociaux en ligne testés.Ce score varie très fortement d’une classe d’âge à une autre : 96% des jeunes âgés de 18 à 24 ans déclarent être au membre d’au moins un de ces réseaux contre 76% des internautes âgés de 35 à 49 ans et 52% de ceux âgés de plus de 65 ans.
  • 25% des internautes sont membres d’un seul réseau social, 34% de deux à trois réseaux sociaux et 18% de quatre et plus.Ici encore, le clivage générationnel s’avère déterminant : 35% des internautes âgés de 18 à 24 ans seraient membres de quatre réseaux sociaux ou plus, contre une proportion marginale au sommet de la pyramide des âges (65 ans et plus : 4% ; 50 à 64 ans : 8%).
  • En moyenne, un internaute est membre de 1,9 réseau social.Ce score oscille entre 0,9 chez les internautes de plus de 65 ans et 2,9 chez ceux âgés de 18 à 24 ans. La position sur l’échelle sociale s’avère en revanche très peu discriminante, cette moyenne s’élevant à 1,9% chez les employés et les ouvriers contre 2,0 parmi les cadres et les professions libérales internautes.


Lire d'autres articles sur aboneobio sur l'engouement des réseaux sociaux et leurs usages sur le web, réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Planète Attitude

++ Facebook a l'énergie d'un TGV
++ Les réseaux sociaux engagés fleurissent sur la toile
Twitter, l'essentiel
les médias sociaux ont la cote mais prennent du temps !
++ L'empreinte carbone de l'industrie du net a dépassé celui de l'aérien
++ Twitter le temps d'un cours d'anglais
++ pourquoi Google investit dans les énergies vertes
++ Le blog d'Abonéobio, un an de blogueuse dédié au bio
++ Web 2.0 nouveaux usages et services, Abonéobio témoigne
++ Vous pouvez le dire en français, vocabulaire pour geek
++ Le web dans tous ses états, livre blanc à lire avant de lancer son projet web
++ Abonnez vous au flux RSS d'Abonéobio le blog du bio

Retrouvez aboneobio sur les réseaux sociaux : ++ facebook.com/aboneobio
++ twitter.com/aboneobio
++planete-attitude.fr/laurence_Moulin_abonne_au_bio
++ viadeo.com/Laurence.Moulin

Et pour voir les autres, je vous invite à consulter ma liste de liens sur le blog d'aboneobio

- page 1 de 3

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+