Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Jeudi 01 septembre 2016

Stéphane Le Foll demande à l’Agence BIO d'accompagner le développement de la Bio en France

Effet d'annonce ou vraie priorité: le gouvernement souhaite que l'Agence BIO (cf. le petit logo AB que nous connaissons bien) se charge de "consolider l'accompagnement de l'essor de la Bio dans les années à venir".
Evidemment, on est pour le développement de la Bio, l'aide à la conversion via quelques subventions pour la mise en place d'une exploitation bio et rentable! En effet, n'oublions pas qu'il y a 18 mois à peine (et nous en parlions sur abonéobio), ce même gouvernement voulait baisser les dotations à la conversion en bio! Heureusement pour les agriculteurs qui font le choix du bio pour la santé, leurs revenus et la planète, le gouvernement a fait marche arrière.
images.jpg

Selon le communiqué de presse, Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, porte-parole du Gouvernement, s’est entretenu ce mercredi 24 août 2016 avec le directeur de l’Agence BIO, Florent Guhl.

Lire la suite...

7 conseils pour réussir sa digital détox.

nomophobie_aboneobio_2016__2_.jpgTrop d’emails dans nos boîtes mails, professionnelles et personnelles, trop de notifications sur notre portable, ce doudou des temps modernes dont nous avons de plus en plus de mal à nous séparer. Dès 2008, les anglais ont nommé cette peur: la nomophobie (no-mobile-phone phonie). Et cela touchait, en 2008, près de 53 % des utilisateurs de téléphones mobiles (76 % chez les jeunes de 18 à 24 ans) au Royaume-Uni.

Parallèlement, la perfection, le bonheur vus et lus sur les principaux réseaux sociaux (facebook, instagram notamment) ainsi que la quantité d’information échangée en temps réel (facebook, twitter) est également source d’anxiété, voire de dépression. D’où la nécessité de s’en séparer de temps en temps avec une réponse pseudo médicale : la détox digitale !
Certains en parle avec bonheur, mais ceux qui la subissent ne sont pas aussi ravis. Voici quelques éléments, testés et approuvés, pour préparer et réussir sa cure sans portable.

Lire la suite...

Earth Overshoot Day ou le jour du dépassement, et après, on fait quoi?

Coup de tonnerre sur la planète écolo en ce début de semaine : le jour du dépassement (Earth Overshoot Day) est arrivé ! Le 8 août, pour être exact, deux semaines plus tôt que l'année dernière! Car la date du jour du dépassement ne cesse de progresser (dans le mauvais sens) au fil des années. On pourrait tirer les chiffres dans tous les sens (des économistes mettant, évidemment, en cause la méthode de calcul), il n’en reste pas moins qu’il va falloir changer de modèle de consommation si l'on laisser un bout de planète décente aux générations futures : nos enfants!

Que faire, de simple mais efficace pour faire évoluer les choses? Voici un billet d’inspiration personnelle, de toutes petites choses, économiques, parfois ludiques et non chronophages pour agir au quotidien!

Lire la suite...

Le magasin bio, une alternative qui se démocratise

magasin_biocoop21.jpgLe marché du bio explose, comme une valeur refuge aux dérives et aux scandales sur la composition des produits, et les magasins bio sont les premières enseignes vers qui se tournent les consomm’acteurs.

Malgré des efforts fait pour proposer du bio, la grande distribution n’apparaît plus comme la solution (lire cet article de Cyril Dion), notamment en terme de traçabilité (produits bio en provenance de l’UE ou hors UE) ou d’éthique sociale. A l’inverse, les magasins bio, qui capitalisent 37% des ventes bio avec une croissance de +17% en 2015 (source Agence Bio) et vente directe sont plébiscités par les consommateurs.

Qualité des produits et engagement sociétal (soutien aux agriculteurs et politique RH) pèsent désormais dans le panier bio. Abonéobio a donc voulu faire le point sur les engagements et valeurs des 5 grandes enseignes bio, en France.

Lire la suite...

Les cosmétiques bio et naturelles toujours au top

hs120s.jpgPas bonne presse, la cosmétique bio?
Vous devriez vous jeter sur ce nouveau hors série “cosmétiques naturelles” du magazine 60 millions de consommateurs ! Dans un dossier qui répond en quelques points à toutes les interrogations sur le bio, le magazine indépendant et au service des consommateurs décrypte les usages de nombreux produits cosmétiques, bio ou conventionnel, luxe ou entrée de gamme et leurs étiquettes.

Pour abonéobio, le verdict est sans appel : vive la cosmétique bio!

Lire la suite...

Choisir une crème solaire bio pour enfants, conforme et respectueuse de la santé et l'environnement

DSC_7133.JPGCoup de tonnerre sur les crèmes solaires pour enfants, dans le magazine Que Choisir! Les solaires pour enfants ne protégeraient pas assez des UVA : une information largement relayée dans la presse, alors que justement, le soleil pointait le bout de son nez! Si vous connaissez bien le petit monde du bio, comme nous, il ne vous aura pas échapper que 3 des marques épinglées par l’UFC-Que Choisir sont des produits bio, bénéficiants de surcroît de la labellisation COSMEBIO. Nous avons contacté l’association, qui nous a fait part de sa réponse, et nous avons également interrogé deux des marques incriminées (Alga Maris, des laboratoires Biarritz et Biosolis).

Lire la suite...

La visite d'abonéobio sur le premier Festival Zero Waste

DSC_7192.JPGAprès le Oui Share Festival, dédié à l’économie du partage (i.e. économie collaborative), le Cabaret Sauvage, haut lieu de la vie alternative à Paris, vient d’accueillir le premier Festival Zéro Déchet, du 29 juin au 1er juillet dernier.

Encouragée par des signes bien visibles autour de cette thématique : succès des livres, engouement des territoires, développement des épiceries 100% vrac, émergence d’une communauté de blogueurs, l’association Zero Waste France a organisé cette première grand-messe autour des gens qui ont été les premiers à partager leurs expériences et à inspirer les autres.

Lire la suite...

Trouver une alternative au shampoing-douche aux algues bio sur abonéobio

DSC_6293.JPGVoici quelques semaines, Coslys nous a annoncé l’arrêt de la production du shampoing douche aux algues marines Je l’ai moi-même utilisé pendant de longs mois comme j’aime son parfum frais et vivifiant, et puis je suis passé à un autre. Il nous restait du stock sur abonéobio, mais cela commence à s’épuiser. Pour ne pas vous abandonner, comme une algue sur le sable après la marée, voici quelques alternatives au shampoing douche aux algues marines.

Lire la suite...

Soigner son animal grâce aux médecines douces, le boom des solutions naturelles

aboneobio-anibiolys-medecine-naturelle-chat-chien-lapinkoira.jpgDepuis plusieurs dizaines d’années, les animaux de compagnie partagent notre environnement et nos modes de vie. On considère désormais un animal comme un compagnon, alors qu’il était simplement utile avant : un chien chasse ou défend un territoire, un chat débarrasse une grange de ses nuisibles… Mais à lui laisser une place à l’intérieur du foyer, les animaux ont présenté des maladies nouvelles, liées à leur longévité ou leur consanguinité (pour la “race”). Pour éviter de les voir souffrir, la médecine vétérinaire se spécialise vers des thérapies alternatives pour soulager nos amis à 4 pattes (ou plus).

Lire la suite...

Comment protéger et traiter naturellement ses animaux contre les parasites

13417436_10154228397868904_635681872113692061_n.jpgAprès avoir découvert les infinités de produits pétrochimiques potentiellement ou véritablement toxique pour les humains, quid des produits destinés aux animaux? Si les rats et les souris sont bons pour que des chercheurs leur injectent toutes sortes de produits qui développeront une tumeur cancéreuse, qui sera longuement étudiée pour que l'humain n'en développe pas à son tour; on a malheureusement très peu de données quand à l'incidence des cancers chez les animaux de compagnie.

Astuces pour se débarrasser de parasite avec des produits naturels

Nous l’avons déjà évoqué précédemment, 2016 est une année à parasite. On ne va pas pour autant séquestrer nos animaux de compagnie en intérieur.. même si le chat peut le faire de lui-même, mais ça reste un choix!

Lire la suite...

Mon restau responsable, l'engagement pour une cantine scolaire plus bio, plus locale, plus saine

A l’occasion de la 17è édition du printemps Bio, la Fondation Nicolas Hulot et le réseau Restau’Co ont annoncé une nouvelle initiative en faveur de cantine responsable (bio, local, équilibré, anti-gaspi, confort des convives et des professionnels….). L’introduction du bio dans les cantines est une mesure discutée depuis le 1er Grenelle de l’environnement (2007) mais qui a du mal à percer au niveau des décideurs, alors que les professionnels sont conscients des enjeux et prêts à s’engager. Pourtant, 88% des parents ayant au moins 1 enfant sont intéressés voire très intéressés par l’introduction de produits bio (chiffres : baromètre Agence BIO/Csa 2016)

Jeudi 2 juin, nous avons pu découvrir le label “mon restau responsable”. C’est un outil imaginé en cohérence avec les responsables de 4 structures de restauration collective, la Fondation Nicolas Hulot et le réseau Restau’co pour aider ces professionnels à déterminer et choisir les axes de progrès et d’amélioration pour une restauration responsable.

Lire la suite...

Le premier Festival Zero Waste du 30juin au 2juillet à Paris

Layout 6Voici 3 dates à noter dans vos agendas, le premier Festival Zero Waste (ou zéro déchet) se déroulera du 30 juin au 2 juillet, à Paris dans le cadre enchanteur et alternatif du Cabaret Sauvage, à deux pas du canal de l’Ourcq (La Villette).

Difficile de passer à côté de cette nouvelle tribu écolo que sont les minimalistes, ceux qui, à l’instar de Béa Johnson et de la familles Zéro Déchet (présents pour des conférences) souhaitent alleger leur vie du superflus des emballages et de la pollution! Suivant l’idée que le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas, la philosophie Zéro Waste incite au vrac, aux économies, au recyclage, l’upcyclage, à la chasse au gaspillage…

Lire la suite...

Les promesses un peu trop chimiques de la Dermocosmétique

sensitive-skin.jpgIl n’est pas toujours évident de trouver des soins quand on a la peau très fragile ou que l’on affronte une longue maladie. Certains fabricants de cosmétique surfent sur cette nouvelle tendance de produits d’hygiène et de soin spécialement formulé pour les peaux très fragiles, sèches, à tendance allergique (atopique) et ont donné naissance à la Dermocosmétique!

Parmi les leaders de la dermocosmétique on ne retrouvera que des marques vendues en pharmacie ou parapharmacie, des marques recommandées par des dermatologues souvent. Mais bio, rarement.

Or, quand on subit la maladie, son traitement, ou que sa peau est sujette aux inflammations, on est en droit de se poser la question de l’innocuité de ces nouveaux produits, développés dans les mêmes laboratoires qui proposent des produits encore plein d’irritants.

Qu’est ce que la dermocosmétique?

Lire la suite...

Nouveauté Ecolign pour se débarasser naturellement des parasites et des insectes

chat-antiparasite-naturel.jpgCela n’aura échappé à personne : 2016 sera une année à insectes et autres parasites ! Si vous avez un jardin ou que vous habitiez dans en milieu péri-urbain voire “à la campagne”, vous avez déjà remarqué que les tiques, les chenilles (attention aux urticantes), peut-être les puces sont déjà de retour.

Depuis 2 ans, nous vivons des hivers doux, pluvieux, très favorables au maintien des populations d’insectes et parasites adultes en plus des stade larvaires. Résultat : un accroissement du nombre de parasite, et une escalade aux produits chimiques qui nuisent aussi bien aux humains, qu’à nos animaux de compagnie (dont les cancers ne cessent d’augmenter) et, évidemment, à l’environnement.

Lire la suite...

Choisir un désodorisant d’intérieur sans (trop de) danger pour la santé

photo_ambiance_apaisant.jpgDepuis plusieurs années, on le sait : les produits ménagers conventionnels sont bourrés de composés toxiques et non renouvelable. Et les désodorisants, ceux-là même qui proposent de rendre la maison plus agréable à l’odeur, sont certainement parmi les plus nocifs, puisque les composés sont directement envoyés dans l’air !

Abonéobio vous avait déjà parlé de ces composés, benzène, phtalate, toluène, parmi d’autres, retrouvés en quantité impressionnante dans les désodorisants et destructeurs d’odeurs. Cependant, il faut souligner que les produits écologiques, s’ils ne sont pas exempts de COV, des molécules naturellement présentes dans tous les parfums, sont qualitativement au-dessus des produits conventionnels, avec seulement 8 composés toxiques retrouvés au lieu de 38 (en moyenne).

Lire la suite...

Le running, une discipline sportive qui a tout bio!

RaidEDHEC.jpegAutour de moi je vois de plus en plus de gens courir. C’est même la nouvelle lubie française : on ne fait plus de jogging (trop dilettante), on fait du running (plus performant!). Selon la Fédération française d'athlétisme, la France compte environ 8,5 millions de pratiquants de la course à pied (dont 250 000 licenciés) soit 19% de la population (avril 2014). Pour mémoire, ils étaient 6 millions au début des années 2000.
Pour abonéobio, la course et le bio sont deux univers complémentaires : on court pour être en bonne santé, vivre un moment unique dans une nature que l’on souhaite préserver. C’est pourquoi, depuis 2015, aboneobio est partenaire des Raid EDHEC (prochain raid du 25 au 28 mai).
Raid-edhec-coslys-aboneobio.JPG

Lire la suite...

Quelques conseils pour bien vivre avec ses poules

20160326_140109.jpg__Sur le papier, les poules semblent avoir un intérêt certain pour la réduction des déchets et il semble apparemment compatible d’être végan (tout au moins végétalien) et d’adopter une ou plusieurs poules. Il faudra alors adopter des animaux “sauvés” des abattoirs et laisser les oeufs aux poules pour qu’elles les couvent ou les picorent afin d’avoir leur apport en calcium. Nous avons rencontré deux jeunes femmes, habitant en région parisienne, totalement conquises par leurs poules, et c’est elles qui en parlent le mieux.__

Dounia et Alexia partagent leurs expériences avec leurs poulettes!

Lire la suite...

La poule est-elle le nouvel animal de compagnie idéal?

Associée à de l’élevage intensif ou bien en liberté dans la cour d’une ferme, une poule a pourtant le caractère idéal pour vivre en ville, en plus d’avoir un régime alimentaire facile à prodiguer! Et c’est, en effet, un argument de poids pour inciter à la réintroduction de la poule : elle peut picorer jusqu'à 150 kg de déchets alimentaires par an! Une façon simple et éco-friendly de réduire significativement le poids des déchets organiques!


D’ailleurs c’est cet avantage certain dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et les déchets qui a poussé plusieurs territoires à proposer à leur concitoyens des incitations à accueillir une ou plusieurs poules.__

Lire la suite...

Peut-on parler d’écologie avec humour ?

rirenvert.PNGUne nouvelle génération arrive, avec un regard nouveau sur l'écologie et la certitude que l'avenir sera vert ou ne sera pas. Ils ont grandit avec les ravages de l’agriculture intensive, la peur du trou dans la couche d’ozone, ont appris à parler avec la définition du mot “Développement Durable” (rapport Bruntland, 1987), et ont toujours connu le port obligatoire de la ceinture et les casques à vélo. Une génération d’enfant traumatisée par l’avenir, donc.

La nature humaine ayant cette fabuleuse capacité de relativiser grâce à l'humour, le sujet “écolo” se taille une place dans les sujets de sociétés qui font rire, en changeant de perspective!

Pendant longtemps, l’écolo est resté le dindon de la farce, si on me passe l’expression. C’est qu’il est facile de critiquer son engagement : ses T-shirts à message en coton bio, sa ration de graine germée, son cabas piqué à grand-mère, son amour pour le bicarbonate de soude et son aversion pour le nutella ou son refus quasi systématique de prendre un sac plastique à usage unique en caisse. Plus facile de critiquer que de faire soi-même quelque chose, n’est-ce pas ?!

Lire la suite...

Quand le Haut Conseil de Biotechnologie veut nous faire avaler des OGM

Alors que la France s’oppose à Bruxelles depuis des années sur la question des OGM, il semble que le Haut Conseil des Biotechnologies (HCB) souhaite infléchir sa position depuis l’apparition d’une nouvelle technologie d’OGM : les NPBT (New Plant Breeding Techniques) une nouvelle technique impliquant une mutagénèse plutôt que l’introduction d’un nouveau gène.

Des OGMs qui selon certaines définitions capillotractées (ndlr : tirées par les cheveux) ne sont pas des OGM... puisqu’ils sont obtenus par NPBT, et ne se soumettent pas aux législations précédentes sur les OGM. Un magnifique tour de passe-passe pour introduire petit à petit des organismes génétiquement modifiés dans notre vie et nos assiettes.

Sept associations claquent la porte!

CaptureOGM.JPG

Lire la suite...

- page 1 de 208

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+