Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lundi 05 décembre 2016

Sélection de chocolats et douceurs pour un Noël plus Bio.

Ambiance-noel__2_.jpgPouvoir apprécier un chocolat noir ou au lait ayant des formes, des textures ou des arômes élaborés et originaux n’est plus réservés aux chocolats des marques bien connues de l’agroalimentaire. Heureusement, le secteur du bio a fait, comme en cosmétique, beaucoup d’effort pour l’élaboration de douceur aux chocolats afin de ravir tous les palais, sans l’amertume des conditions de récolte ! En choisissant un chocolat bio, non seulement la composition sera transparente - sans nanoparticules ou phtalates - et en plus vous serez gagnant au niveau éthique. Moins de risque de voir les entreprises lourdement impliquées dans l’exploitation et le travail d’enfants dans les plantations de cacaoyers (en Côte d’Ivoire notamment). Sans compter une possible déforestation dans le cas d’une huile de palme non certifiées RSPO.

Lire la suite...

Quelques astuces d’abonnés au bio pour cuisiner sainement

img_cuisine.jpgMalgré tout ce que l’on sait sur l’état de notre planète, nous, consommateurs, nous tournons majoritairement vers le bio pour des raisons de santé (56%, sondage BVA, mars 2014).

En tout premier lieu, on préfère les fruits et légumes, oeufs et autres aliments bio, puis on choisit ses cosmétiques bio plutôt que conventionnelles et des produits d’hygiène écologiques certifiés. L’alimentation étant le premier point d’entrée vers le bio, il semble parfois contradictoire d’avoir des ustensiles toxiques alors que l’on choisit des aliments plus sains.

Idée reçue n°1 : c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes.

Lire la suite...

Salon Marjolaine : à la découverte des trésors de la ruche avec Catherine Ballot-Flurin

Incontournable parmi les salons bio, Marjolaine se tient actuellement et jusqu'au 13 novembre à Paris, comme à son habitude au Parc Floral, avec une sélections dithyrambiques d’invités à écouter au fil des 130 conférences et ateliers organisés lors de cette 41ème édition du Salon sur le thème de l’abeille.

Catherine Ballot-Flurin fait partie de ces personnes qui se sont accrochées à leurs idéaux et réussissent à les imposer. Que fait-elle ? Elle produit du miel, sur son terrain au pied des Pyrénées, et d’autres trésors de la ruche. Mais, en vérité la question n’est pas ce qu’elle fait, mais comment elle le fait : avec le respect des abeilles, une humilité et une sincérité qui impressionne. Il faut la voir présenter ses ruchers, et sa manière d’aborder les abeilles, sans protection, sans enfumoir, à mains et bras nus, pour récolter du miel. Tout le miel ? “Certainement pas!” vous dira-t-elle, le miel, comme la gelée royale ou la propolis sont indispensables aux abeilles et leur retirer leur moyen de subsistance, c’est stresser l’ensemble de la ruche qui doit continuer à surproduire pour le besoin des hommes.

Lire la suite...

6 tonnes de pesticides récupérées par les jardineries botanic

botanic-pesticides2016.PNGAlors que les abeilles se meurent lentement mais inexorablement, l'opération mise en place par l'enseigne botanic® peut nous redonner un peu d'espoir. En effet, la sixième édition de la collecte de pesticides initiée par l’enseigne de jardinerie naturelle a montré une fois de plus que ce service inédit de récupération de pesticides est plébiscité par les éco-citoyens. Au total, plus de 6 tonnes de produits phytosanitaires sous forme liquide, solide, gazeuse, ont été rapportées sur 4 jours (les 23-24 septembre et les 30 septembre-1er octobre derniers). Un nouveau record pour cette collecte d’automne : 2 tonnes de plus qu’en 2015 ! Depuis sa création en 2014, l’opération a permis de récupérer près de 35 tonnes de pesticides !

Lire la suite...

Le changement d'heure et LED : pas de pitié pour les économies d'énergies!

Attention, dans la nuit de samedi à dimanche, à 3 heure du matin, il ne sera que 2 heure...

Eh oui, ce week-end, comme tous les ans, nous allons une nouvelle fois devoir changer les aiguilles de nos vieilles horloges. A l'origine, le changement d'heure, c'est incongruité française depuis 1976 (et depuis harmonisée au niveau européen) devait permettre aux foyers de faire des économies d'énergie en tirant parti de l'ensoleillement naturel.

En soi, l'idée est bonne, sauf que les chronobiologistes dénoncent régulièrement les effets néfastes sur la santé (quoique dormir une heure de plus n'est pas vraiment un problème, au passage à l'heure d'hiver). De plus, les différents plans d'économies d'énergies comme les heures de nuit pour l'électricité, la mise en route de l'éclairage public sur la tombée de la nuit, l'amélioration de l'isolation ou même la démocratisation des ampoules LED, qui consomment beaucoup moins que les ampoules à filaments, rendent anecdoctiques pour certains les économies générées par le seul changement d'heure. Pourtant en 2009, selon une étude de l'ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie) les économies réalisées sont de l’ordre de 440 GWh, soit l’équivalent de la consommation en éclairage d’environ 800 000 ménages et 44 000 tonnes de CO2 évitées (sur la base 1 kWh consommé produit 100 gramme de CO2).

Lire la suite...

Ces applis anti-gaspi qui changent la vie

street-marketing-optimiam-20.jpgLe gaspillage, c’est mal et ça coûte cher à tout le monde : 10 millions de tonnes de produits gaspillés, 16 milliards d’euros de pertes et un impact carbone estimé à 15,3 millions de tonnes de CO² pour la planète! (chiffres : Date Limite)

Agir contre le gaspillage c’est déjà être écolo, sans forcément être adepte du bio. Pour preuve, des start-up tentent d’inciter aux bons gestes : gourmands, économiques et écologiques.

Ces applications proposent de mettre en relation les consommateurs (et plus) avec des points de vente à proximité pour les encourager à consommer les invendus plutôt que de les jeter ou de les “javelliser”. Si la grande distribution s’y met depuis quelques années sous l’impulsion d’idées innovantes pour faire vendre les moches, les frais à date limite rapprochées ou juste faire changer les mentalités, les commerces de bouches voient aussi leurs intérêts à vendre moins cher, mais vendre tout de même, les surplus de la journée. De belles start-up voient ainsi le jour dans les capitales européennes, et notamment en France!

Lire la suite...

5 astuces bio et naturelles contre les poux

cheveux-enfant-anti-poux-bio_naturel.jpgQue les parents fébriles à la vue de la première alerte sur le retour des poux en collectivité lèvent la main!

Le problème des poux, c’est qu’une fois arrivés, ils se refilent d’un enfant à l’autre jusqu’à totale désespérance des parents perdus dans la multitude d’injonctions parapharmaceutiques, largement arrosées de personnage Disney qui n’apportent aucune efficacité, mais rassure notre progéniture. Est-ce que Cendrillon, la souillon, avait des poux? Mais non, voyons ! Preuve que ce produit bourré de base irritante voire allergisante (on a vérifié : SLS, ALS et méthylisothiazolinone, au moins) et agissant sur le système nerveux du parasite doit fonctionner !

Bref, faudrait-il soigner la peste par le choléra? Évidemment que non, et on partage nos astuces anti-poux 100% bio et naturelles!

Lire la suite...

Pour Romain Ruth de Cosmébio, la cosmétique bio doit garder son avance

ImpressionBonne nouvelle pour la planète, après les parabènes, les microbilles de plastiques et les coton-tiges en plastique seront interdits à la vente en France dès 2018 et avant janvier 2020. Vos produits préférés sur abonéobio ne sont pas touchés par ces interdictions puisque tous les bâtonnets ouatés SilverCare sont fait d’embouts en coton bio sur des tiges en papier, labellisé FSC, et que les gommages corps et exfoliant visage Coslys, utilisent des billes de jojoba, de la poudre de riz ou de la coque d’amande. Des ingrédients écologiques, compatibles avec le cahier des charges de labels exigeants comme Cosmébio, BIDH ou Natrue.
Pour les consommateurs qui n’avaient pas déjà fait le choix du bio, et de produits responsables, c’est évidemment mieux : les produits d’hygiène conventionnelle deviennent, à force de législation, plus écologiques !

Mais que risque-t-on à force de déresponsabiliser le consommateur ? Et qu’en pense les producteurs qui ont fait le choix du bio depuis longtemps ?

Lire la suite...

2016, le bio affiche une croissance historique en France

logo_agence_bio.JPGComme chaque rentrée, les chiffres de l’Agence Bio sont là pour nous remonter le moral : le bio ça marche, en France ! Haut les coeurs, les abonéobios, l’Agence Bio annonce encore +20 % de croissance du marché bio au premier semestre 2016 comparé au même résultat du premier semestre 2015. Que les climato-sceptiques se rassurent, c’est encore une goutte d’eau à l’échelle mondiale, mais cela montre bien que la tendance de fond (ou devrait-on dire lame de fond) réclame toujours plus de bio : pour les consommateurs, pour les producteurs, pour la planète!

Lire la suite...

Le tour du monde d’Etamine du Lys avec le Vendée Globe

samuel_1.jpgLes marques Etamine du Lys et Famille Mary deviennent les partenaires principaux du navigateur Romain Attanasio pour la mythique course de voile, en solo, sans assistance et sans escales : Le Vendée Globe. Si Etamine du Lys nous avait habitué à de nombreux partenariats reconduits chaque année avec des partenaires locaux, engagés dans la protection de la faune et la flore marine, c’est la première fois que la marque de produits d’entretien écologique sponsorise un bateau sur un événement d’une telle envergure.

Lire la suite...

La vente à domicile, l'autre secteur qui séduit le bio

Loin de nous l’idée de dézinguer le modèle de la vente à distance, sur lequel Abonéobio s’est développé, mais on aime aussi quand les acteurs du bio se démarquent par leur originalité. On trouve du bio pour tout le monde : ceux qui achètent en supermarché bio, en magasins spécialisés, ceux qui préfèrent la vente directe, ceux qui passent leur commande sur internet… et même ceux qui aiment recevoir pour tester, découvrir et acheter chez soi!

La marque française PURE a fait le choix de la vente à domicile pour vendre ses produits, bio et écologiques, sur base végétale, qu’ils soient des compléments alimentaires, de l’hygiène de la maison, des cosmétiques ou du maquillage.

Lire la suite...

Allergie ou intolérance au lait : apprendre à manger autrement

DSC_7605.JPGIl y a des maladies qui vous poussent vers le mieux vivre. Depuis quelques semaines, j’expérimente le régime “sans lait de vache” pour faciliter le transit de mon petit dernier. Restons positif : je sais que cela va inciter le reste de la famille à passer aux laits végétaux, se diversifier et se passer du sacro-saint lait de vache.

Mais ce n’est pas chose facile, car les protéines de lait ou le lactose, comme le gluten par ailleurs, sont souvent ajoutés à la liste des ingrédients : dans la plupart des produits lyophilisés, les biscuits, gâteaux, sauces industrielles, certains médicaments... et même certaines purées de tomates bio!!

Autant se préparer, le parcours des intolérances alimentaires est semé d’embûches!

Lire la suite...

Premières journées « J’agis pour mon patrimoine naturel » avec la Fondation Nicolas Hulot

ImpressionDepuis 2014, les journées du patrimoine intègrent le patrimoine naturel, et nous vous en parlions déjà à l'époque. Cette année, les journées du patrimoine sont le 17 et 18 septembre prochains et la Fondation Nicolas Hulot apporte tout son poids médiatique pour renforcer cette dynamique "nature" d'un rendez vous très prisé des français !
Le site http://www.jagispourlanature.org/, relai de toute activité de bénévolat nature pour "s'aérer utile" est mis en avant pour rechercher et trouver (plus simplement que sur le site du ministère de la culture) une activité nature mais toujours patrimoniale, près de chez soi!

Lire la suite...

Stéphane Le Foll demande à l’Agence BIO d'accompagner le développement de la Bio en France

Effet d'annonce ou vraie priorité: le gouvernement souhaite que l'Agence BIO (cf. le petit logo AB que nous connaissons bien) se charge de "consolider l'accompagnement de l'essor de la Bio dans les années à venir".
Evidemment, on est pour le développement de la Bio, l'aide à la conversion via quelques subventions pour la mise en place d'une exploitation bio et rentable! En effet, n'oublions pas qu'il y a 18 mois à peine (et nous en parlions sur abonéobio), ce même gouvernement voulait baisser les dotations à la conversion en bio! Heureusement pour les agriculteurs qui font le choix du bio pour la santé, leurs revenus et la planète, le gouvernement a fait marche arrière.
images.jpg

Selon le communiqué de presse, Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, porte-parole du Gouvernement, s’est entretenu ce mercredi 24 août 2016 avec le directeur de l’Agence BIO, Florent Guhl.

Lire la suite...

7 conseils pour réussir sa digital détox.

nomophobie_aboneobio_2016__2_.jpgTrop d’emails dans nos boîtes mails, professionnelles et personnelles, trop de notifications sur notre portable, ce doudou des temps modernes dont nous avons de plus en plus de mal à nous séparer. Dès 2008, les anglais ont nommé cette peur: la nomophobie (no-mobile-phone phonie). Et cela touchait, en 2008, près de 53 % des utilisateurs de téléphones mobiles (76 % chez les jeunes de 18 à 24 ans) au Royaume-Uni.

Parallèlement, la perfection, le bonheur vus et lus sur les principaux réseaux sociaux (facebook, instagram notamment) ainsi que la quantité d’information échangée en temps réel (facebook, twitter) est également source d’anxiété, voire de dépression. D’où la nécessité de s’en séparer de temps en temps avec une réponse pseudo médicale : la détox digitale !
Certains en parle avec bonheur, mais ceux qui la subissent ne sont pas aussi ravis. Voici quelques éléments, testés et approuvés, pour préparer et réussir sa cure sans portable.

Lire la suite...

Earth Overshoot Day ou le jour du dépassement, et après, on fait quoi?

Coup de tonnerre sur la planète écolo en ce début de semaine : le jour du dépassement (Earth Overshoot Day) est arrivé ! Le 8 août, pour être exact, deux semaines plus tôt que l'année dernière! Car la date du jour du dépassement ne cesse de progresser (dans le mauvais sens) au fil des années. On pourrait tirer les chiffres dans tous les sens (des économistes mettant, évidemment, en cause la méthode de calcul), il n’en reste pas moins qu’il va falloir changer de modèle de consommation si l'on laisser un bout de planète décente aux générations futures : nos enfants!

Que faire, de simple mais efficace pour faire évoluer les choses? Voici un billet d’inspiration personnelle, de toutes petites choses, économiques, parfois ludiques et non chronophages pour agir au quotidien!

Lire la suite...

Le magasin bio, une alternative qui se démocratise

magasin_biocoop21.jpgLe marché du bio explose, comme une valeur refuge aux dérives et aux scandales sur la composition des produits, et les magasins bio sont les premières enseignes vers qui se tournent les consomm’acteurs.

Malgré des efforts fait pour proposer du bio, la grande distribution n’apparaît plus comme la solution (lire cet article de Cyril Dion), notamment en terme de traçabilité (produits bio en provenance de l’UE ou hors UE) ou d’éthique sociale. A l’inverse, les magasins bio, qui capitalisent 37% des ventes bio avec une croissance de +17% en 2015 (source Agence Bio) et vente directe sont plébiscités par les consommateurs.

Qualité des produits et engagement sociétal (soutien aux agriculteurs et politique RH) pèsent désormais dans le panier bio. Abonéobio a donc voulu faire le point sur les engagements et valeurs des 5 grandes enseignes bio, en France.

Lire la suite...

Les cosmétiques bio et naturelles toujours au top

hs120s.jpgPas bonne presse, la cosmétique bio?
Vous devriez vous jeter sur ce nouveau hors série “cosmétiques naturelles” du magazine 60 millions de consommateurs ! Dans un dossier qui répond en quelques points à toutes les interrogations sur le bio, le magazine indépendant et au service des consommateurs décrypte les usages de nombreux produits cosmétiques, bio ou conventionnel, luxe ou entrée de gamme et leurs étiquettes.

Pour abonéobio, le verdict est sans appel : vive la cosmétique bio!

Lire la suite...

Choisir une crème solaire bio pour enfants, conforme et respectueuse de la santé et l'environnement

DSC_7133.JPGCoup de tonnerre sur les crèmes solaires pour enfants, dans le magazine Que Choisir! Les solaires pour enfants ne protégeraient pas assez des UVA : une information largement relayée dans la presse, alors que justement, le soleil pointait le bout de son nez! Si vous connaissez bien le petit monde du bio, comme nous, il ne vous aura pas échapper que 3 des marques épinglées par l’UFC-Que Choisir sont des produits bio, bénéficiants de surcroît de la labellisation COSMEBIO. Nous avons contacté l’association, qui nous a fait part de sa réponse, et nous avons également interrogé deux des marques incriminées (Alga Maris, des laboratoires Biarritz et Biosolis).

Lire la suite...

La visite d'abonéobio sur le premier Festival Zero Waste

DSC_7192.JPGAprès le Oui Share Festival, dédié à l’économie du partage (i.e. économie collaborative), le Cabaret Sauvage, haut lieu de la vie alternative à Paris, vient d’accueillir le premier Festival Zéro Déchet, du 29 juin au 1er juillet dernier.

Encouragée par des signes bien visibles autour de cette thématique : succès des livres, engouement des territoires, développement des épiceries 100% vrac, émergence d’une communauté de blogueurs, l’association Zero Waste France a organisé cette première grand-messe autour des gens qui ont été les premiers à partager leurs expériences et à inspirer les autres.

Lire la suite...

- page 1 de 210

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+