Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dimanche 04 décembre 2016

Interviews de professionnels

Fil des billets - Fil des commentaires

Salon Marjolaine : à la découverte des trésors de la ruche avec Catherine Ballot-Flurin

 

Incontournable parmi les salons bio, Marjolaine se tient actuellement et jusqu'au 13 novembre à Paris, comme à son habitude au Parc Floral, avec une sélections dithyrambiques d’invités à écouter au fil des 130 conférences et ateliers organisés lors de cette 41ème édition du Salon sur le thème de l’abeille.

Catherine Ballot-Flurin fait partie de ces personnes qui se sont accrochées à leurs idéaux et réussissent à les imposer. Que fait-elle ? Elle produit du miel, sur son terrain au pied des Pyrénées, et d’autres trésors de la ruche. Mais, en vérité la question n’est pas ce qu’elle fait, mais comment elle le fait : avec le respect des abeilles, une humilité et une sincérité qui impressionne. Il faut la voir présenter ses ruchers, et sa manière d’aborder les abeilles, sans protection, sans enfumoir, à mains et bras nus, pour récolter du miel. Tout le miel ? “Certainement pas!” vous dira-t-elle, le miel, comme la gelée royale ou la propolis sont indispensables aux abeilles et leur retirer leur moyen de subsistance, c’est stresser l’ensemble de la ruche qui doit continuer à surproduire pour le besoin des hommes.

Lire la suite...

Pour Romain Ruth de Cosmébio, la cosmétique bio doit garder son avance

 

ImpressionBonne nouvelle pour la planète, après les parabènes, les microbilles de plastiques et les coton-tiges en plastique seront interdits à la vente en France dès 2018 et avant janvier 2020. Vos produits préférés sur abonéobio ne sont pas touchés par ces interdictions puisque tous les bâtonnets ouatés SilverCare sont fait d’embouts en coton bio sur des tiges en papier, labellisé FSC, et que les gommages corps et exfoliant visage Coslys, utilisent des billes de jojoba, de la poudre de riz ou de la coque d’amande. Des ingrédients écologiques, compatibles avec le cahier des charges de labels exigeants comme Cosmébio, BIDH ou Natrue.
Pour les consommateurs qui n’avaient pas déjà fait le choix du bio, et de produits responsables, c’est évidemment mieux : les produits d’hygiène conventionnelle deviennent, à force de législation, plus écologiques !

Mais que risque-t-on à force de déresponsabiliser le consommateur ? Et qu’en pense les producteurs qui ont fait le choix du bio depuis longtemps ?

Lire la suite...

Soigner son animal grâce aux médecines douces, le boom des solutions naturelles

 

aboneobio-anibiolys-medecine-naturelle-chat-chien-lapinkoira.jpgDepuis plusieurs dizaines d’années, les animaux de compagnie partagent notre environnement et nos modes de vie. On considère désormais un animal comme un compagnon, alors qu’il était simplement utile avant : un chien chasse ou défend un territoire, un chat débarrasse une grange de ses nuisibles… Mais à lui laisser une place à l’intérieur du foyer, les animaux ont présenté des maladies nouvelles, liées à leur longévité ou leur consanguinité (pour la “race”). Pour éviter de les voir souffrir, la médecine vétérinaire se spécialise vers des thérapies alternatives pour soulager nos amis à 4 pattes (ou plus).

Lire la suite...

Mon restau responsable, l'engagement pour une cantine scolaire plus bio, plus locale, plus saine

 

A l’occasion de la 17è édition du printemps Bio, la Fondation Nicolas Hulot et le réseau Restau’Co ont annoncé une nouvelle initiative en faveur de cantine responsable (bio, local, équilibré, anti-gaspi, confort des convives et des professionnels….). L’introduction du bio dans les cantines est une mesure discutée depuis le 1er Grenelle de l’environnement (2007) mais qui a du mal à percer au niveau des décideurs, alors que les professionnels sont conscients des enjeux et prêts à s’engager. Pourtant, 88% des parents ayant au moins 1 enfant sont intéressés voire très intéressés par l’introduction de produits bio (chiffres : baromètre Agence BIO/Csa 2016)

Jeudi 2 juin, nous avons pu découvrir le label “mon restau responsable”. C’est un outil imaginé en cohérence avec les responsables de 4 structures de restauration collective, la Fondation Nicolas Hulot et le réseau Restau’co pour aider ces professionnels à déterminer et choisir les axes de progrès et d’amélioration pour une restauration responsable.

Lire la suite...

Quand le Haut Conseil de Biotechnologie veut nous faire avaler des OGM

 

Alors que la France s’oppose à Bruxelles depuis des années sur la question des OGM, il semble que le Haut Conseil des Biotechnologies (HCB) souhaite infléchir sa position depuis l’apparition d’une nouvelle technologie d’OGM : les NPBT (New Plant Breeding Techniques) une nouvelle technique impliquant une mutagénèse plutôt que l’introduction d’un nouveau gène.

Des OGMs qui selon certaines définitions capillotractées (ndlr : tirées par les cheveux) ne sont pas des OGM... puisqu’ils sont obtenus par NPBT, et ne se soumettent pas aux législations précédentes sur les OGM. Un magnifique tour de passe-passe pour introduire petit à petit des organismes génétiquement modifiés dans notre vie et nos assiettes.

Sept associations claquent la porte!

CaptureOGM.JPG

Lire la suite...

Objectif détox : Comment bien choisir sa cure de sève de bouleau ?

 

seve_bouleau_cure_2016.jpgEncore méconnues ou marginales il y a encore 7 ans, avant le premier article d’abonéobio (ndlr : notre test de la cure de jus de bouleau), les bouteilles de sève de bouleau ou autre préparation à base de bouleau fleurissent désormais sur les étals des magasins bio et des parapharmacies dès le début du mois de mars.
Entre le changement d’heure, les pics de pollution du mois de mars (rappelez-vous les semaines dernières) et parfois le changement de saison (peu perceptible cette année, on vous l’accorde), la cure de jus de bouleau est le petit coup de boost qu’il nous faut pour affronter la nouvelle année (ndlr : traditionnellement, la nouvelle année commençait au 1er avril, avant que le calendrier n’en décide autrement).

Lire la suite...

Finessence ou la fine fleur des huiles essentielles bio

 

Les avez vous vues? Les petites bouteilles de la collection d’huile essentielle de la marque FINESSENCE sur abonéobio?

14.03.14-Mr.David01-thumb-250x187-3935.jpgFINESSENCE c’est l’histoire d’une passion, celle de Rodolphe Balz, fondateur de Sanoflore , mais aussi naturopathe et aromathérapeute. Pionnier de l’aromathérapie, convaincu depuis plus de 40 ans des vertus des plantes et du pouvoir de leurs parfums, il a notamment participé à l’écriture du premier cahier des charges du label Cosmébio pour la promotion de la cosmétique bio et écologique à la française!

Il poursuit sa quête du meilleur des huiles essentielles en fondant FINESSENCE avec David Lorenzi, le dirigeant, qui nous a fait le plaisir de présenter sa marque à l’occasion d’un entretien.

Lire la suite...

BioCoupons, le meetic du bio, pour les consommateurs et les producteurs!

 

logo_biocoupons.JPGLe crédo d’abonéobio? Démontrer que consommer bio n’est pas plus cher, le prouver avec des promotions régulières sur le site, et dénicher via le blog les bons plans pour vous aider à avoir le déclic bio ! Alors quand on a appris que BioCoupons, le site spécialisé dans les coupons de réductions de produits bio, avait développé une application mobile (disponible gratuitement), on a cherché à en savoir plus!

Crée en 2012, puis racheté en 2015 par deux anciens d’EcoVer, la nouvelle équipe fait le pari de faire évoluer les services proposés par BioCoupons. Cédric Rousselet, gérant associé, a gentiment répondu à nos questions.

Lire la suite...

Les 4 fantastiques pour un ménage d’automne au top !

 

L’intérêt du grand ménage est qu’il ne laisse rien au hasard. Toutes les pièces doivent y passer! La pollution intérieure étant en partie liée aux produits d’entretien que nous utilisons, il convient de choisir des produits écologiques, affichant une biodégradabilité optimale. Abonéobio vous recommande toujours d'utiliser des produits écologiques formulés à partir d'ingrédients issus du monde végétal, vendus dans des circuits “bio”. En effet, il faut rappeler que la plupart des produits d'entretien vendus en GMS, portant l'écolabel européen sont insuffisants au niveau environnemental.

Lire la suite...

Une rentrée qui recoiffe

 

cheveux-bio-colores-soigner.jpgAussitôt rentré de vacances, on aimerait pouvoir constater les bienfaits de la saison estivale : une peau halée (à défaut d’être bronzée) et des cheveux légers et brillants. Las, ces derniers sont asséchés, abîmés voire trop gras ou pas assez lumineux. Voici quelques conseils pour des cheveux tout bio!

Prolonger les reflets gagnés au soleil

Après 2 ou 3 semaines à nager ou buller le long de la plage, votre chevelure est naturellement décolorée et vous donne cet air de bonne santé que dégagent les surfeurs, bronzés toute l’année et avec un tie-and-dye parfait (car véritablement naturel). Malheureusement, vos cheveux n’ont pas l’habitude de l’air marin, de l’iode et du sable. Une fois rentré, c’est fourche et compagnie! On mise alors sur des soins “restructurants” (à base de kératine végétale), ou nourrissants (huiles) pour les cheveux. Pour Rodolphe Diotel, coiffeur coloriste “bio” à Vannes et finaliste des trophées Cosmébio en juin dernier, il importe peu “que les cheveux soit totalement décolorés ou méchés, ils doivent régulièrement être soignés afin de traiter la douceur et l'éclat. Je préconise à mes clientes l'utilisation d'un bain d'huile 100% naturel mais non gras qui apportera hydratation et brillance aux cheveux décolorés et abîmés. “ On peut également faire un masque après chaque shampoing. Les ingrédients actifs à utiliser en priorité sont les huiles de coques ou de pépin comme la macadamia, l’argan, le sésame ou la noisette.

Notre Sélection Bio

coslys-keratine.jpg

Réparer les cheveux et revitaliser le cuir chevelu

Fan de nature, vous avez opté pour le séjour “défi”: randonnée, tente sur le dos, et douche solaire pour les plus prévoyants. Bien évidemment pour ne pas polluer, le shampoing n’a pas été une priorité! Ou bien à vouloir trop bien faire (un shampoing tous les jours pour nettoyer le sel des embrunts ou le chlore de la piscine) vous avez asséché et abîmé votre chevelure. Dans tous les cas, vos cheveux reviennent plus fatigués encore que vous et il faut désormais en prendre soin!

Le mot d’ordre : la douceur! On préférera alors des bases lavantes douces (de préférence sans les tensio-actifs suivants : ALS ou SLS, voir notre article), associées à des actifs pour nourrir le cheveux ou assainir le cuir chevelu, en fonction du “préjudice” subit.

Béatrice August, chef de produit Coslys propose d'oublier un temps votre shampoing d'avant les vacances. « Pour réparer les dégâts de l'été, il faut déjà faire un rapide diagnostic : trop secs ou trop gras? Je conseille toujours d'alterner un shampooing spécifique et un shampoing doux, pour cheveux normaux à raison de 1 sur 3. La plupart des utilisateurs/trices constatent que leurs cheveux sont secs au retour de vacances. Il faut donc les réhydrater avec des formules douces et nourrissantes, souvent à base d'huile (comme le shampooing pour cheveux secs à l'huile de noyau de mirabelle de Lorraine NDAboneobio). Si le cheveu est gras, les soins seront radicalement différents : il faut en priorité assainir le cuir chevelu pour réguler la sécrétion de sébum, avec des formules purifiantes, à base d'huiles essentielles généralement. Les soins spécifiques sont également à privilégier car ils apportent un véritable plus au le rituel de soin. Si le shampoing nettoie et répare le cuir chevelu, les après-shampoings voire les masques (selon les gammes) sont indispensables pour agir en profondeur et ainsi nourrir et sublimer sa chevelure, surtout si on a les cheveux longs.»

Notre Sélection Bio

Selection-cheveux-bio-revitaliser-reparer.jpg

Se faire une chevelure de rêve

Vous n’avez pas pris de vacances, où alors au fin fond de l’Auvergne où le temps a malheureusement été exécrable ? (je sais j’y étais!) Bonne nouvelle, les colorations bio et naturelles ont fait beaucoup de progrès, il existe désormais des colorations 100% végétales et issues d'ingrédients BIO, totalement exemptes d’ammoniaque. Une coloration végétale sollicite et agresse beaucoup moins le cheveux qu'une coloration traditionnelle. La tenue est également meilleure car une coloration douce abîme moins les cheveux. Ceux-ci sont plus forts, leurs écailles des en bien meilleur état et résistent davantage à la pollution et à l'oxydation naturelle.

Rodolphe Diotel, coloriste de métier, précise " je mets principalement l'accent sur les colorations alternatives qui sont pour moi l'alliance parfaite de la nature et du progrès technologique. Les colorations de la marque NATULIQUE par exemple sont naturelles et permettent aux clientes les plus sensibles et exigeantes sur le résultat de pouvoir obtenir une qualité professionnelle. Autre point important, la prise sur le cheveu blanc et la possibilité d'éclaircir les cheveux sans les brûler. Nos éclaircissants à l'argile sont dépourvus de Persulfate d'ammonium qui est l'actif principal blanchisseur et est le responsable des cheveux brûlés. Avec pas moins de 12 extraits naturels et biologiques certifiés, ces colorations sont vraiment la meilleure alternative alliant efficacité, beauté et santé.

Notre Sélection Bio

coslys-apres-shampoing-cheveux-colores-bio.jpg

Les produits Rodolphe&Co et Natulique (une marque danoise) sont disponibles en instituts et salons de coiffure. Renseignements sur leurs sites internet (en lien). N'hésitez pas à chercher des salons de coiffure bio, près de chez vous, on en recense plus de 150 partout en France, et pas seulement à Paris!

- page 1 de 4

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+