Abonéobio : Le blog du bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mardi 30 août 2016

7 conseils pour réussir sa digital détox.

 

nomophobie_aboneobio_2016__2_.jpgTrop d’emails dans nos boîtes mails, professionnelles et personnelles, trop de notifications sur notre portable, ce doudou des temps modernes dont nous avons de plus en plus de mal à nous séparer. Dès 2008, les anglais ont nommé cette peur: la nomophobie (no-mobile-phone phonie). Et cela touchait, en 2008, près de 53 % des utilisateurs de téléphones mobiles (76 % chez les jeunes de 18 à 24 ans) au Royaume-Uni.

Parallèlement, la perfection, le bonheur vus et lus sur les principaux réseaux sociaux (facebook, instagram notamment) ainsi que la quantité d’information échangée en temps réel (facebook, twitter) est également source d’anxiété, voire de dépression. D’où la nécessité de s’en séparer de temps en temps avec une réponse pseudo médicale : la détox digitale !
Certains en parle avec bonheur, mais ceux qui la subissent ne sont pas aussi ravis. Voici quelques éléments, testés et approuvés, pour préparer et réussir sa cure sans portable.

Lire la suite...

Choisir une crème solaire bio pour enfants, conforme et respectueuse de la santé et l'environnement

 

DSC_7133.JPGCoup de tonnerre sur les crèmes solaires pour enfants, dans le magazine Que Choisir! Les solaires pour enfants ne protégeraient pas assez des UVA : une information largement relayée dans la presse, alors que justement, le soleil pointait le bout de son nez! Si vous connaissez bien le petit monde du bio, comme nous, il ne vous aura pas échapper que 3 des marques épinglées par l’UFC-Que Choisir sont des produits bio, bénéficiants de surcroît de la labellisation COSMEBIO. Nous avons contacté l’association, qui nous a fait part de sa réponse, et nous avons également interrogé deux des marques incriminées (Alga Maris, des laboratoires Biarritz et Biosolis).

Lire la suite...

Comment protéger et traiter naturellement ses animaux contre les parasites

 

13417436_10154228397868904_635681872113692061_n.jpgAprès avoir découvert les infinités de produits pétrochimiques potentiellement ou véritablement toxique pour les humains, quid des produits destinés aux animaux? Si les rats et les souris sont bons pour que des chercheurs leur injectent toutes sortes de produits qui développeront une tumeur cancéreuse, qui sera longuement étudiée pour que l'humain n'en développe pas à son tour; on a malheureusement très peu de données quand à l'incidence des cancers chez les animaux de compagnie.

Astuces pour se débarrasser de parasite avec des produits naturels

Nous l’avons déjà évoqué précédemment, 2016 est une année à parasite. On ne va pas pour autant séquestrer nos animaux de compagnie en intérieur.. même si le chat peut le faire de lui-même, mais ça reste un choix!

Lire la suite...

Les promesses un peu trop chimiques de la Dermocosmétique

 

sensitive-skin.jpgIl n’est pas toujours évident de trouver des soins quand on a la peau très fragile ou que l’on affronte une longue maladie. Certains fabricants de cosmétique surfent sur cette nouvelle tendance de produits d’hygiène et de soin spécialement formulé pour les peaux très fragiles, sèches, à tendance allergique (atopique) et ont donné naissance à la Dermocosmétique!

Parmi les leaders de la dermocosmétique on ne retrouvera que des marques vendues en pharmacie ou parapharmacie, des marques recommandées par des dermatologues souvent. Mais bio, rarement.

Or, quand on subit la maladie, son traitement, ou que sa peau est sujette aux inflammations, on est en droit de se poser la question de l’innocuité de ces nouveaux produits, développés dans les mêmes laboratoires qui proposent des produits encore plein d’irritants.

Qu’est ce que la dermocosmétique?

Lire la suite...

Nouveauté Ecolign pour se débarasser naturellement des parasites et des insectes

 

chat-antiparasite-naturel.jpgCela n’aura échappé à personne : 2016 sera une année à insectes et autres parasites ! Si vous avez un jardin ou que vous habitiez dans en milieu péri-urbain voire “à la campagne”, vous avez déjà remarqué que les tiques, les chenilles (attention aux urticantes), peut-être les puces sont déjà de retour.

Depuis 2 ans, nous vivons des hivers doux, pluvieux, très favorables au maintien des populations d’insectes et parasites adultes en plus des stade larvaires. Résultat : un accroissement du nombre de parasite, et une escalade aux produits chimiques qui nuisent aussi bien aux humains, qu’à nos animaux de compagnie (dont les cancers ne cessent d’augmenter) et, évidemment, à l’environnement.

Lire la suite...

Choisir un désodorisant d’intérieur sans (trop de) danger pour la santé

 

photo_ambiance_apaisant.jpgDepuis plusieurs années, on le sait : les produits ménagers conventionnels sont bourrés de composés toxiques et non renouvelable. Et les désodorisants, ceux-là même qui proposent de rendre la maison plus agréable à l’odeur, sont certainement parmi les plus nocifs, puisque les composés sont directement envoyés dans l’air !

Abonéobio vous avait déjà parlé de ces composés, benzène, phtalate, toluène, parmi d’autres, retrouvés en quantité impressionnante dans les désodorisants et destructeurs d’odeurs. Cependant, il faut souligner que les produits écologiques, s’ils ne sont pas exempts de COV, des molécules naturellement présentes dans tous les parfums, sont qualitativement au-dessus des produits conventionnels, avec seulement 8 composés toxiques retrouvés au lieu de 38 (en moyenne).

Lire la suite...

Le running, une discipline sportive qui a tout bio!

 

RaidEDHEC.jpegAutour de moi je vois de plus en plus de gens courir. C’est même la nouvelle lubie française : on ne fait plus de jogging (trop dilettante), on fait du running (plus performant!). Selon la Fédération française d'athlétisme, la France compte environ 8,5 millions de pratiquants de la course à pied (dont 250 000 licenciés) soit 19% de la population (avril 2014). Pour mémoire, ils étaient 6 millions au début des années 2000.
Pour abonéobio, la course et le bio sont deux univers complémentaires : on court pour être en bonne santé, vivre un moment unique dans une nature que l’on souhaite préserver. C’est pourquoi, depuis 2015, aboneobio est partenaire des Raid EDHEC (prochain raid du 25 au 28 mai).
Raid-edhec-coslys-aboneobio.JPG

Lire la suite...

Intoxication quotidienne des riverains de champs agricoles par les pesticides

 

genefutures04.JPGL’association Générations Futures dénonce dans leur nouvelle enquête EXPPERT, la 6ème|http://www.generations-futures.fr/], la pollution aux pesticides des maisons situées près d’exploitation agricole. Sur les 22 intérieurs étudiés et les 61 pesticides recherchés (dont certains interdits depuis 2003 en France), ils se trouvent que toutes les maisons sont polluées par 8 à 30 pesticides différents.
On se souvient tous de cet incident tragique, dans le Bordelais où des élèves et des enseignants ont été pris de malaise suite à la pulvérisation de fongicide à la lisière d’une école. Générations Futures étaient déjà de la partie.

Lire la suite...

Vices et vertus cachées du four à micro-onde

 

Accessoire révolutionnaire dans les années 80, et véritable indispensable dans les années 90, le micro-onde a eu son lot de rumeurs, de légendes urbaines et d’anti. Depuis peu, et notamment l’avènement des fours à micro-ondes combinés qui permettent autant de cuire que de réchauffer, le micro-onde n’est plus aussi diabolisé, même si il a bel et bien été bannit de beaucoup de foyer. Alors, le micro-onde, on l’aime ou il nous quitte?

Lire la suite...

Le triple enjeu écologique des insecticides

 

fleur-abeille-pesticide-danger.jpgUn récent sondage dévoilé par Agir pour l'Environnement montre que 84% des français sont pour le bannissement des pesticides jugés dangereux. Notre mode de vie moderne, nous pose effectivement un véritable problème : quelle place laisser aux insectes dans notre maison tout en vivant en harmonie avec notre environnement ? Tout le monde s’accorde à dire que chaque être vivant a sa place dans un écosystème donné. Cependant, peu d’entre nous envisagent sérieusement une colocation avec araignées, fourmis, mites, mouches, moustiques et leurs cousins! (humour d’insecte ;p).

En France, les insecticides ne représentent que 5% des 59.300 tonnes/an de pesticides utilisés, avec des aléas, souvent causés par les conditions climatiques qui jouent sur le développement des populations d’insectes. Plus il y en a, plus le réflexe est d’utiliser des produits pour s’en débarrasser. Mais l’utilisation d’insecticides n’est pas anodin pour notre environnement

Insecticides, pesticides, biocides, répulsifs… quelles différences?

Un biocide est un produit qui, d’une manière générale, tue (bio, du grec “bios” la vie). Les pesticides, ou “produits phytosanitaires” dans une version plus poétique, sont des biocides spécifiques aux populations dites nuisibles : insectes (insecticides), champignons (fongicides). Les insecticides comme les néonicotinoïdes sont d’ailleurs mis en cause dans la surmortalité des abeilles. C’est pourquoi le gouvernement français souhaite interdire 53 molécules couramment utilisées comme pesticides, voire bannir les produits phytosanitaires, à l’exception des préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP), comme le purin d’ortie.

pesticides-fne-asso.jpg

Un répulsif est un produit qui va repousser les insectes sans les tuer. Il joue le rôle d’une barrière contre les insectes, afin que ceux-ci n’entrent pas dans la maison, ou ne perturbent pas le déjeuner dominical en terrasse.

La preuve par 3 de leur nocivité sur l’environnement

pesticide-phytosanitaire-eau-france03.jpgLes insecticides et les pesticides en général ont de nombreux effets pour l’homme et la nature. Tout d’abord leur action sur la santé, car cela nous touche directement. De nombreux pesticides empoisonnent littéralement les agriculteurs qui les manipulent, ainsi que les consommateurs. Cependant, l’impact des pesticides sur l’environnement est tout aussi préoccupant. D’une part les pesticides polluent nos sols et nos rivières à des taux catastrophiques. Une étude du Commissariat Général du Développement Durable (CGDD) que rapporte que 89 % des 2.706 points de mesure des eaux de surface du territoire métropolitain (56 % outre-mer hors Guyane) présentent des pesticides dans des taux supérieurs aux recommandations de la directive cadre européenne sur l’eau. Parfois, il a été retrouvé jusqu’à 20 pesticides!

D’autre part, quand un insecte disparaît, c’est tout l’écosystème qui est impacté. Lorsqu’une population d’insectes est décimée, son prédateur naturel, n’aura plus de quoi se nourrir et va s’éteindre à son tour, se répercutant ensuite sur le reste de la chaîne alimentaire. On parle le plus souvent des abeilles, car leur disparition menace directement la production de fruits et légumes que nous consommons. Mais il y a aussi les moucherons, papillons de nuit et autres insectes dont se nourrissent les chauves-souris

De plus, comme pour les antibiotiques, l’utilisation de pesticides induit l’apparition d’une résistance chez certains insectes, qu’ils soient ciblés ou non par la molécule. Cette résistance peut donc réduire, voire annuler, l’effet de l’insecticide et poser le problème inverse à savoir une trop grande population d’insectes, non régulée par leurs prédateurs naturels.

Mignonne (coccinelle), allons voir si la rose est bio...

zeropesticides.jpgDans le cadre de la directive “Zéro Phyto”, de nombreux produits phytosanitaires pour les professionnels ou collectivités seront interdits dès 2016 pour les espaces verts, et pour les particuliers en 2022. A cette date, nous n'aurons plus le droit d'utiliser de pesticides ou chimiques dans le jardin. Cette notion de “jardin” est importante! En effet, les insecticides utilisés en intérieur ne sont pas visés par le texte : leur action se limite dans l’espace et n’affecte pas les plantes autour. Mais pour autant, il faut préférer des produits dont la biodégradabilité est prouvée, avec peu d’interaction sur l’écosystème.

Pour ce faire, abonéobio.com vous conseille quelques produits pour se passer des insectes sans nuire à la nature :

Le spray pyréthricide est formulé à partir de pyréthrine, une molécule naturellement présente dans de petites fleurs aux allures d’aster (pyrèthre de Dalmatie) ou certains chrysanthèmes. La molécule se dégrade naturellement et très vite sous l’effet de la chaleur ou des UV, ce qui assure une excellente biodégradabilité à ce spray, également disponible sous forme de recharge (5L)

Pour profiter du grand air, sans invasion de mouche, la gamme PARE INSECTE propose un attrape-mouche à installer en extérieur avec ses recharges ou des bandelettes tue-mouches à placer dans votre intérieur.

Contre les guêpes, quelques gouttes d’HE de Géranium Bourbon (ou rosat) diffusées permettront d’éloigner ces insectes pollinisateurs sans les tuer.

De la même manière, l’HE de citronnelle est le remède ancestrale pour éloigner les moustiques,

Contre les tiques, qui font leur retour avec la maladie de Lyme en prime, quelques gouttes d’HE de menthe sur les vêtements devraient suffire à les repousser.

savon-noir-mou.JPGEnfin, si vous avez quand même quelques rosiers à protéger des pucerons et des fourmis, sachez que le savon noir vaporisé sur l’ensemble des plantes recouvre celles-ci d’une pellicule anti-adhésive qui empêche les insectes de grimper jusqu’aux parties aériennes. Efficace, très économique et totalement indolore pour les abeilles, papillons et autres pollinisateurs!

- page 1 de 19

Annonces Abonéobio


Retrouvez Abonéobio
sur Google+