Notre baril de lessive du supermarché contient de l'eau, (et oui nous achètons aussi beaucoup d'eau), du sulfate de soude (qui n'a aucune action sur le nettoyage mais qui accroit la salinité et empêchent les grains de poudre de coller (parfois il représente 40 % du volume)) et des substances nocives pour notre santé et celle de notre planète, comme par exemple :

• les EDTA, NTA TAED, substances pétrochimiques, difficilement biodégradables. Elles se fixent sur les métaux lourds (plomb, mercure, ..), les libèrent de la vase pour finir malheureusement ingérés par les organismes vivants)
• les phosphates, tripolyphosphates sont responsables du phénomène d'eutrophisation des cours d'eau (les algues se nourrissent de ce trop plein d'éléments nutritifs, et cette prolifération d’algues dans les rivières consomme toute l’oxygène entrainant l'asphyxie de la faune aquatique). 1/3 de ces phosphates retrouvés dans l'eau provient des détergents ménagers.
• les phosphonates (les remplaçants des phosphates) sont très difficilement biodégradables
• les azurants optiques (ils n'ont aucun pouvoir lavant mais un effet purement optique : ils absorbent les ultraviolets invisibles et réfléchissent de la lumière visible blanc bleutée, ce qui donne l'impression de linge plus propre parce que plus blanc ). Ils peuvent avoir une incidence cutanée (allergies)
• les enzymes qui peuvent être génétiquement modifiées et être responsables d'allergies
• les colorants et parfums de synthèse


Dans d'autres produits de détergence conventionnels, on retrouve aussi :

• des composés organiques volatives (COV) qui peuvent avoir des incidences sur le système respiratoire : le formaldéhyde n 'apparait pas en tant que tel que sur les étiquettes il se dégage par réaction chimique
• eau de Javel dont les solvants chlorés tuent les bactéries utiles et forment des organochlorés particulièrement toxiques lors d'un mélange avec un acide (exemple du gel WC par exemple)
• de l'acide chlorhydrique, de l'acide phosphorique
• enzène, toluène et hydrocarbures aromatiques en général
• éthylène glycol et éthers de glycol en général
• isopropanol
• tensioactifs d’origine pétrochimique = agents lavants => attaquent les membranes des cellules d’organismes aquatiques.
• déboucheur contenant de la soude et des caustiques puissants, ils sont très dangereux car peuvent provoquer des brûlures et abîment les canalisations à terme.
• détachants toxiques : perchloréthylène, trichloéthylène, white-spirit, monochlorobenzène et acide oxalique => agressent les voies respiratoires et peuvent provoquer des réactions allergiques.