De grandes firmes suivent avec attention cette tendance et lance régulièrement des études pour mieux apprécier son évolution. Si vous aviez besoin de vous situer par rapport à un contexte national, voici les derniers résultats publiés du Le 3e baromètre de La Poste /CSA :
  • 93 % des consommateurs ont déjà changé ou renoncé à une marque pour des raisons d'ordre sociétal et environnemental.
  • 81 % considèrent en outre la marque comme un "gage de qualité"
  • 80 % estiment qu'"une marque est une entreprise qui engage sa responsabilité sur ses produits et services".
  • 79 % des consommateurs affirment que choisir une marque apporte "la garantie d'un contrôle des produits et de la production". La qualité et la sécurité associées à la marque deviennent donc une exigence. Pour Henri Boulan, directeur général de l'institut CSA, "dans leur relation aux marques, les consommateurs se situent désormais moins dans l'affectif et plus dans une démarche pragmatique et rationnelle".
  • 83 % des consommateurs (contre 76 % en 2006) affirment accorder de l'importance au respect de l'environnement lorsqu'ils choisissent une marque.
  • Quant aux valeurs éthiques, 56 % des personnes interrogées ont déjà changé de marque au profit d'une autre bénéficiant du label commerce équitable. Néanmoins, les annonceurs sous-estiment cette tendance : 8 % seulement pensent qu'un produit labellisé équitable a un impact sur le choix des consommateurs. Enfin, la santé et la sécurité pèsent également dans leurs choix : 69 % des consommateurs ont déjà changé de marque après avoir étudié la composition du produit.
  • Les 15-17 ans sont moins sensibles aux enjeux environnementaux. 70 % des 15-17 ans et 72 % des 15-24 ans considèrent l'écologie comme clé dans leur décision d'achat, contre 87 % des 50-64 ans et 86 % des 25-34 ans.

Vous retrouvez vous dans ces données nationales ?
Quels sont vos critères pour arbitrer vos décisions d'achats ?
Faites nous part de vos commentaires....