C'est Noël dans une semaine, et un Noël avec un ou plusieurs enfants, c'est forcément magique !

Nous souhaitons bien évidemment que chaque petit trésor s'émerveille et rêve à un monde plein de fées, princesses et chevaliers.
A nous les grands d'assurer, pour que leur avenir ne sont pas compromis !

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance, L'UNICEF, a tenu une conférence de presse au Siège des Nations Unies le 12 décembre pour rappeler notamment que chaque année, plus de 3 millions d'enfants de moins de cinq ans mouraient en raison de maladies liées à l'environnement, notamment des infections respiratoires et des crises de paludisme.



Toutes nos estimations montrent que ces chiffres augmenteront en raison de l'aggravation des effets négatifs des changements climatiques, a prévenu Mme Johnson Directrice exécutive adjointe de l'UNICEF.

  • 23% des décès prématurés sont dus au réchauffement climatique
  • 80% des personnes qui meurent du paludisme sont des enfants de moins de cinq ans vivant en Afrique sub-saharienne. Et ce chiffre va inévitablement augmenter avec les changements climatiques car le paludisme se répand dans les conditions d'humidité créées par les pluies et les températures élevées.
  • 3 milliards de personnes en 2015 n'aura pas accès à une eau potable
Et c'est sans compter les "conséquences négatives, mais silencieuses" des changements climatiques : les enfants qui devront aller chercher de l'eau de plus en plus loin et ne pourront plus être scolarisés, les familles qui devront abandonner leurs terres appauvries par les effets du changement climatique.
Si vous voulez en savoir plus lisez l'article sur Enviro2b….

Agir pour la planète, agir pour que les enfants ne sont pas les victimes de nos erreurs de gestion ! Vite il y a urgence !