Svalbard, vous connaissez ? C'est un archipel inhospitalier en Arctique qui abrite désormais l'Arche de Noé verte. Cette réserve mondiale de semences a été installée à 1000 kms du pôle nord et pourra accueillir jusqu'à 4,5 millions d'échantillons, c'est à dire 2 fois plus que le nombre de variétés existant dans le monde.



Crédit photo AFP Vue de Longyearbyen, la ville la plus importante de l'archipel du Svalbard, en août 2007


Pourquoi une telle initiative ?

Si nous sommes bien au courant de la menace de disparition des espèces animales (ours polaires, baleines, ...), l'extinction des espèces végétales est une préoccupation moins partagée mais tout aussi importante. Chaque jour nous perdons de la biodiversité et c'est grave car c'est précisément la diversité qui permettra de s'adapter face aux nouvelles conditions climatiques imposées par le réchauffement de la planète. L'enjeu est aussi alimentaire : pour nourrir les 9 milliards de bouches en 2050, il faut être en capacité de mettre au point des cultures plus résistantes, moins gourmandes en eau et en engrais et plus nutritives.

Il faut donc dresser un inventaire complet, un "jardin d'eden glacé", a dit le président de la commission européenne lors de l'inauguration le 26 février, en compagnie de la très chère Wangari Maathai prix nobel de la paix. Si les semences sont amenées à disparaitre dans les conditions classiques, il sera possible de récupérer les graines et de tenter de les réintroduire pour leur donner une chance de s'adapter aux nouveaux climats et aux nouveaux sols.

Cette sorte de chambre froide végétale (à - 18 °) a été imaginé par Cary Fowler, directeur du fond mondial pour la diversité des cultures et représente un coût de 6 millions d'euros, financé surtout par la Norvège.

Source France Info,
Ouest France du 27.02.08
Nouvel Obs

Et sinon, chez nous, les semences c'est Kokopelli ...