Dans la salle de bain, chaque jour, nous répétons les mêmes gestes, anodins ?, ..pas tant que cela !



Le tube de crème, le gel douche, le déodorant, le dentifrice, le shampoing...utilisés chaque jour, sont autant de sources potentielles de molécules chimiques susceptibles de passer le derme de la peau. La répétition de gestes peut conduire à l'accumulation de 2 kgs de produits chimiques absorbés par la peau en une année !

Le professeur Belpomme, cancérologue, incrimine les nombreux additifs. Certaines matières, généralement toxiques, surchargent le foie et à long terme peuvent provoquer une intoxication chronique qui conduit à des allergies, des dermatoses, des cancers, ...Il faut comprendre que c'est l'exposition quotidienne, (régulière et répétée), d'un individu à ses substances cancérigènes, qui en s'associant les unes aux autres, peuvent par « effet cocktail »déclencher des mutations critiques pouvant conduire au développement d'un cancer. Aujourd'hui ¾ des cancers ont une origine qui reste en suspens. Un cancer se manifeste quand nos cellules subissent trois à six mutations. Actuellement 100 000 molécules n'ont pas été controlées, 5000 ont été testées et 100 d'entre elles sont cancérigènes (Appel de Paris, Université de la Terre, 19/11/05).

Vous avez entendu parler des parabens ?

Les parabènes (méthylparaben, éthylparabène et particulièrement propylparaben, butylparaben,, isobutylparaben), sont des conservateurs synthétiques, allergisants, suspectés de traverser l'épiderme et d'être toxiques pour le système endocrinien (Le Professeur Darbre de L'université de Reading a détecté des parabens dans des tissus prélevés sur 20 tumeurs du sein – article Le Monde 10/01/06). Encore une fois, le risque est lié à l'accumulation des parabens, présents aujourd'hui dans 80 % des produits de soins et d'hygiène.

Pour en savoir plus sur les parabens, je vous conseille de lire le billet complet de Marianne et Lionel sur leur blog Bioeco, "ceux qui fuyaient les parabens", et également le guide cosmetox de Greenpeace.

Chez Abonéobio nous sommes convaincu que le principe de précaution est essentiel pour nous protéger

Il faut comprendre ce que cachent nos étiquettes et pourquoi il est important de passer à la bio.

C'est un cheminement long et progressif, et pas toujours évident à assumer car cela remet en question des pratiques habituelles.
Mais nous passons tous par les mêmes étapes alors pas de complexe, venez partager votre parcours en répondant en commentaires, d'autres en profiteront ...

Au plaisir de partager avec vous ce point essentiel...le débat est ouvert !