Conséquence directe de l'augmentation du taux de CO2, les feuilles d'eucalyptus, qui sont la base de l'alimentation des Koalas australiens, deviennent moins nourrissantes, voir même non comestibles.



C'est en tout cas la conclusion de Ivan Lawler, scientifique à l'Université James Cook. La hausse du taux de CO2 provoque une réduction de l'azote et d'autres substances nutritives contenues dans les feuilles d'eucalyptus, et fait augmenter le taux de tanin, une toxine naturelle.

Il faut savoir aussi que parmi les 600 espèces d'eucalyptus différentes, le koala ne peut manger les feuilles que de 20 espèces, ce qui implique un autre risque de disparition de l'espèce suite à une déforestation de son milieu de vie.

De plus le taux de protéines contenus dans les feuilles d'eucalyptus favorites diminuent, ce qui oblige les koalas et autres animaux à chercher davantage de feuilles appauvries en substances nutritives pour survivre. "La chaîne alimentaire des koalas est très équilibrée. C'est pourquoi le moindre petit changement peut avoir d'importantes conséquences", a expliqué Ivan Lawler.

Sur la liste rouge de l'IUCN, le koala est considéré comme quasi menacé.

Sources :