Le feuilleton juridique autour de la pub mensongère sur le Rond Up de Monsanto est loin d'être terminé.



En Bretagne, l'association Eau et Rivières a déposé une plainte le 02 juin auprès du tribunal de grande instance de Rennes à l'encontre de Monsanto, pour pratique commerciale trompeuse. Pour l'association, la tromperie est caractérisée à la fois par une indication fausse (les racines coupées donneraient systématiquement naissance à de nouvelles plantes), la confusion entretenue entre les 12 spécialités commerciales de Roundup dont certaines sont classées dangereuses pour l'environnement, et l'omission d'indications concernant les caractéristiques essentielles de ces pesticides.

Lire la suite : Enviro2b