L'été, le sable, la mer turquoise, l'eau transparente et chaude, et l'envie de s'y baigner. Mais attention ! ... Votre crème solaire peut causer bien des dégâts.

Comme je vous l'expliquais dans un billet précédent, la crème solaire et bio, efficace et saine a aussi l'avantage de ne pas utiliser de filtres chimiques (à l'inverse des crèmes solaires conventionnelles) très polluants car non biodégradables, que l'on retrouve sur dans les corps des poissons et qui menacent aussi les coraux.

Les coraux sont fragiles et sous stress ils blanchissent, c'est à dire qu'"ils rejettent leurs algues symbiotiques, à l’origine de leur couleur et qui leur fournissent aussi leur nourriture. Ils perdent alors leurs couleurs et dépérissent ensuite rapidement".



Une nouvelle étude italienne lancée par les chercheurs de l’université polytechnique Marche d’Ancône démontre que les résidus de crèmes solaires utilisées par les baigneurs participerait significativement à ce blanchissement.

Imaginez à l'échelle mondiale l'impact du choix de son tube de crème solaire : il y aurait 4 000 à 6 000 tonnes d’écran total libérées chaque année dans les zones de récifs tropicales fréquentées par 78 millions de touristes !.

Source : developpementdurablelejournal

Alors cet été, c'est décidé vous essayez les solaires bio ?