BEAUTE et PACKAGING c'est le nom du congrès qui s'est tenu le 11 et 12 juin à Louviers.

"L’innovation pour la meilleure réactivité possible face aux comportements des consommateurs et la qualité environnementale des produits, sont parmi les principaux défis de l’industrie de la cosmétique", a exprimé Christian Combeau, vice-président du Pôle de compétitivité Cosmetic Valley, lors de ce congrès.

Saviez vous qu'en France nous avons une Cosmetic valley ? Le premier réseau mondial de la cosmétique et de la parfumerie.

Imaginez, un pôle Made in France de la cosmétique avec 300 entreprises, représentant 24 500 emplois, 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 4 universités et 178 laboratoires de recherche publics et privés, 5 500 chercheurs, 136 établissements de formation pour près de 16.000 emplois et des domaines d'expertises variés tels que :
  • Grandes marques du Luxe
  • Cultures de plantes aromatiques
  • Matières premières cosmétiques
  • Fabrication / Formulation
  • Testing et Analyse
  • Injection plastique
  • Emballage et Conditionnement
  • Parfums et cosmétiques
  • Machine-outils, ingéniérie
  • Design, PLV, Cartonnerie
  • Service
  • Recherche et Formation

La Cosmetic Valley concentre les plus grands noms de la parfumerie cosmétique du monde : Hermés Parfums, Coty, Calvin Klein, Guerlain, Dior, Amore Pacific, Paco Rabanne, Nina Ricci, Shiseido, Sisley, Orlane, L’Oréal… Le potentiel de ce pôle est tel qu'il vient de recevoir les demandes d’adhésion de Procter et Gamble et de Unilever.

La mutualisation des moyens permet à ce pôle de compétitivité labellisé par l'Etat de lancer des programmes de recherche : 40 M€ investis dans 19 projets avec des financements publics.

Et c'est aussi pour faire face aux exigences nouvelles amenées par la règlementation européenne Reach en vigueur désormais que des liens serrés se tissent au sein de ce réseau.

Question : Les entreprises qui s'engagent pour plus de bio et d'écologique sont t-elles intégrées à la dynamique ? Si vous avez la réponse...