Avec près de 50 000 nouveaux cas en France chaque année, soit une augmentation de plus de 60% depuis vingt ans, le cancer du sein est un véritable fléau. En France, presque 10% des femmes développent un cancer du sein.

Quelles sont donc les causes réelles : la place du choc psychologique, des hormones et d’une mauvaise alimentation, du tabac, de la pollution et des pesticides...?

Dr Bérengère Arnal Schnebelen gynécologue phytothérapeute anime de nombreuses conférences où elle explique que cette hausse notable du nombre de cancer du sein en Europe est du aux hormones de synthèse. Elle est également auteur de plusieurs ouvrages dont :" Comment enrayer l'épidémie de cancer du sein ?".



Elle est aussi présidente de l'association bordelaise "Au Sein des femmes", qui défend la prévention pour lutter contre le cancer du sein



La phytothérapie et le changement des habitudes alimentaires, voilà l’alternative efficace et sans danger, tant pour traiter un syndrome prémenstruel que régulariser les règles à la puberté ou prévenir les principaux troubles de la ménopause, sans risquer de générer un cancer du sein 5 à 30 ans plus tard, selon le Le Dr Bérengère Arnal-Schnebelen. Elle accuse "les progestatifs de synthèse, les hormones de l'environnement que l'on trouve dans certains pesticides et matières plastiques, l'alimentation, le tabac, l'alcool" d'être à l'origine de cette multiplication de cas de cancers.

L'association Au sein des femmes propose aux femmes de modifier leur alimentation afin de se prémunir contre un éventuel cancer du sein. "On évite l'excès de produits laitiers, on leur préfère les fruits et légumes, évidemment plutôt bio, on freine l'utilisation des hormones de synthèse que l'on trouve dans les pilules contraceptives, les traitements hormonaux de la ménopause" , précise le docteur Arnal-Schnebelen dans le quotidien "Sud Ouest".

Source : Enviro2b

Pour aller plus loin :

++ Cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ Pourquoi changer de produits et passer au bio ?
++ les polluants au quotidien à la maison
++ Parabens and co
++ Coiffeur : un métier à risques