Prendre soin de sa peau n'est plus vécu par les hommes comme un manque de virilité voire même une perte de temps. La peau de vos visages messieurs est plus épaisse, contient plus de collagène et donc plus résistante.



Mais le rituel du rasage chaque matin peut être une séance d'agressions entrainant un vieillissement prématuré de l'épiderme.

Si vous êtes adeptes des produits classiques, savez vous ce que vous mettez sur votre peau ?
Avez vous regardé les étiquettes de votre mousse à raser ou de votre gel ou baume après rasage ?

Allez, êtes vous prêt pour un petit test ? Repérez sur votre étiquette tous les ingrédients irritants issus de la pétrochimie tels que :
  • SLS sodium lauryl sulfate (irritant pour la peau, rapidement absorbé et retenu dans les yeux, le cerveau, le coeur et le foie) ou son dérivé éthoxylé le SLES sodium laureth sulfate, les deux pouvant potentiellement causer des formations cancérigènes de nitrates et dioxines en se combinant et par réaction à d'autres ingrédients.

  • De la soude caustique (hydroxyde de sodium) dans quasiment tous les après rasages non bio. Au contact de l'eau, la soude caustique peut être irritante et corrosive pour la peau et les yeux. N'oublions pas que l'après rasage reste au contact de la peau et est sans rinçage !

  • PEG, et PPG, excipiants, tensio actifs (agents moussants) s'obtiennent par des manipulations très dangereuses. Provoquent des irritations cutanées allergiques au niveau de la peau, yeux, des muqueuses.

  • Des éthers de glycol (80 substances chimiques) : selon l'INSERM, Institut National de la santé et de la recherche médicale, ces solvants sont suspectés d'être responsables de dermites d'irritation en cas de contact prolongé avec la peau et des études signalent des atteintes neurologiques, des maux de tête, des vertiges en cas de forte exposition., et des oedèmes de la cornée. Par exemple à propos du phénoxyéthanol, des expérimentations animales ont montré une toxicité sur le système reproducteur et sur le développement de jeunes animaux.

  • Des silicones (dimethicone et tout ce qui ce termine par "icone"), sans intérêt pour nourrir la peau et très peu biodégradable,

  • Des huiles minérales (produits résiduels du raffinage du pétrole) potentiellement stockées dans l'organisme pouvant endommager le foie (paraffines et ses dérivés : ceresin, vaseline, isoparaffin, isohexadécane, pétrolatum, glycérine artificielle...) , utilisées pour donner par exemple une impression de douceur après le rasage, mais entravent la respiration naturelle de la peau en lui barrant l'oxygène (bouchent les pores). L'OMS a approuvé leur toxicité !

  • Des conservateurs chimiques : des parabens (benzyl, ethyl, methyl, propyl) jugés suspects, allergisants, voire cancérigènes (cancer du sein), remplacés aussi parfois par le DMDM, DiméthylolDimethyl, libérateur de formaldhyde.

  • Des parfums de synthèse, allergènes

  • Des antistatiques comme les quats, irritants et très préjudiciables pour l'environnement

  • Dans les bombes à raser, des gazs propulseurs comme le propane, du butane et de l'isopropane depuis que les gazs CFC (chlorofluorocarbones) extrêment nocifs pour la couche d'ozone sont interdits. Ces gazs sont des composés organiques volatiles très polluants
.


Le mieux est donc de remplacer votre rasoir électrique
  • dont la fabrication nécessite de nombreux composants,
  • qui consomme beaucoup d'énergie,
  • qui finalement rase moins près
  • et provoque des irritations sur les peaux sensibles
...par un rasage à l'ancienne, avec un bon blaireau, un rasoir à lames interchangeables et utiliser une mousse à raser bio, ainsi qu'un baume bio après rasage,
  • conçus à partir de composants naturels,
  • sans ingrédient nocif pour sa santé,
  • et aux vertus astringentes, cicatrisantes, régénérantes et apaisantes, grâce aux huiles végétales et huiles essentielles.

++ Les cosmétiques bio pour hommes
++ Pourquoi changer de produits et passer au bio ?
++ Que cachent les étiquettes des produits d'entretien conventionnels ?
++ Huiles essentielles, quelles précautions ?
++ Quelle santé, novembre 2007 et mai 2008

Alors, vous avez fait le test ? Vous avez lu l'étiquette de votre mousse à raser habituelle et de votre après rasage et ils sont toujours là, sur le rebord du lavabo ou au fond de la poubelle ?