Les panneaux solaires fleurissent sur les toits des maisons et sur les bâtiments des entreprises, jusqu'au parking d'un hyper qui produit de l'électricité.

Si les rayons du soleil sont propres, qu'en est il de la technologie nécessaire pour transformer cette énergie naturelle en électricité ?




Selon l'article de Terra Economica, il faut tout d'abord des matières premières telles que la silice, minéral non renouvelable, qui sera travaillé avec des produits chimiques nocifs (acide chlorhydrique, ...) induisant une forte consommation d'énergie (propre car hydroélectrique) pour réaliser la transformation à très hautes températures, dans une usine à classement SEVESO.

Ensuite il faudra compter le transport de ces panneaux et le recyclage. Actuellement pas d'obligation de retraiter et recycler les panneaux solaires en fin de vie , c'est pourquoi les fabricants ont lancé une initiative depuis 1 an avec l'association PV Cycle qui a pour objectif de récupérer 85 % de panneaux retraités d’ici à 2015.




En somme, pour avoir un bilan positif entre l’énergie consommée et celle produite deux années sont nécessaires, ce qui est peu avec un investissement réalisé pour une trentaine d'années, et sachant aussi que les panneaux qui produisent déjà 10 à 30 l’énergie consommée, verront leurs performances augmenter. L'Ademe estime qu'entre 2020 et 2025 la quantité de lumière réellement transformée en énergie électrique passera d'une fourchette actuellement de 6 % à 15 % à 20 % à 25 % ».

Lire l'article complet sur Terra Economica

Je suis vraiment tentée par l'installation de ces panneaux sur le toit de la maison, et vous ? C'est fait ? En projet ? Et alors ?