Le saviez vous chaque foyer français dépense 220 euros en produits d'entretien chaque année ?. C'est un budget important.

Pourtant parmi ses achats, 3 % seulement iront pour des produits nettoyants respectueux de l’environnement.

Comment accroître le nombre de produits d'entretien écologiques vendus ?
En s'attachant déjà à l'image que les français ont des produits de ménage et d'entretien écologiques.

78% des Français sont d’accords pour dire que ces produits respectent davantage la santé et l’environnement que les autres produits d’entretien. Ils le pensent d’ailleurs d’autant plus qu’ils sont convaincus des méfaits des produits d’entretien sur la santé humaine et l’environnement. Les français ne perçoivent pas les produits écologiques comme moins efficaces, bien au contraire : 84% les estiment plus ou aussi efficaces et seulement 16% pensent qu’ils peuvent l’être moins.

C'est un point essentiel. Les consommateurs français attendent de leurs produits ménagers de l'efficacité avant tout, et avec un bénéfice environnemental en plus c'est encore mieux !



Alors pourquoi si peu de ventes de produits d'entretien écologiques ?
  • Le pouvoir d'achat en berne limite 48% des consommateurs
  • la difficulté à modifier ses habitudes (12%)
  • Le manque d’information sur les impacts environnementaux directs (12%)
  • la difficulté à trouver les produits (11%)
Le frein principal à l'achat de ces produits écologiques reste le prix. Le pouvoir d'achat est un sujet d'actualité préoccupant. Cependant, s'arrêter sur une comparaison uniquement sur le prix est réducteur et dommageable : la composition, la certification sont des garanties sur la qualité du produit et son impact sur la santé et l'environnement. Fermer les yeux aujourd'hui pour acheter la lessive la moins chère c'est probablement le regretter demain en constatant les allergies développées par son bébé, la pollution des rivières et nappes phréatiques et le coût qu'il faudra bien payer personnellement et à retardement (santé dégradée) et collectivement pour restituer à nos enfants une eau pure et une terre propre, ….

Comment s'y retrouver dans les rayons des produits ménagers?

L'étude de l’IFOP, pour la marque Rainett, révèle que les maîtresses de maison, principales acheteuses de la catégorie de produits recherchent la mention des vertus environnementales sur le pack (22%), la présence du label (21%).A noter toutefois que plus la CSP est élevée et plus la sensibilisation est importante, et le regard expert va directement vers le label à 41 %. On ne lui fait pas le coup de la mention vague écologique !

Source : une étude réalisée par l’Ifop pour Rainett et soutenue par le WWF France

De quels labels parle-t-on ?

L'écolabel européen :


On va dire que c'est la première marche de l'escalier mais insuffisant. C'est important de comprendre la différence entre les labels ou certifications car elle explique aussi la différence de prix.
  • C'est le label que l'on retrouve sur les produits vendus en grandes surfaces.
  • L'Ecolabel Européen porte son action essentiellement sur le contenant.
  • L'Ecolabel européen n'a aucune exigence sur les matières premières (les produits n'ont pas d'obligation a être formulés sur bases végétales contrairement à la certification ecocert détergence écologique. Or ce sont uniquement les produits écologiques sur bases végétales qui se dégradent en totalité sous 28 jours, ce qu'on appelle la biodégradabilité optimale).
  • L'écolabel européen tolère des matières premières de synthèses critiquables (parfums, enzymes, conservateurs, colorants, ... ) et tolère des produits issus de l'éthoxylation.
  • Concernant la biodégradabilité, les contraintes de l'écolabel européen sont uniquement liées à la règlementation en vigueur (pas d'avancée), à savoir une biodégradabilité de 60 % en 28 jours mais uniquement sur les tensio-actifs. (la biodégradabilité de tous les additifs n'est nullement prise en compte. Hors ce sont aussi ces additifs qui polluent aujourd'hui 1/3 de nos rivières.
  • Enfin l'écolabel européen ne se pose pas la question des conditions d'extraction des matières premières

La certification écocert détergence écologique :

aboneobio detergence ecologique ecocert

C'est aujourd'hui le "haut de l'escalier". Une certification rigoureuse qui garantie une biodégradabilité optimale. La certification détergence écologique d'Ecocert est la garantie de produits d'entretien respectueux de votre santé et de votre environnement.
  • Une réelle pratique du respect de l'environnement par la valorisation des agro-ressources
  • Des bases lavantes végétales (tensioactifs) d'origines végétales
  • Privilégie les matières premières renouvelables par rapport à toute origine, notamment pétrochimique
  • Encourage l'utilisation de l'agriculture biologique
  • Une biodégradabilité ultime
  • Un réel respect des consommateurs en utilisant une phraséologie qui ne les induit pas en erreur
  • Une traçabilité interne et externe
  • Des emballages facilement recyclables
  • Pas de tests sur les animaux
  • Des contrôles de conformité inopinés sur le site de production.
Cette certification s'applique à toute substance contenant des savons ou autres agents de surface destinés à des processus de lavage ou de nettoyage ( liquide, poudre, pâte, barre, pain, pièce moulée, brique etc…)…aux préparations auxiliaires de lavage, aux produits adoucissants ou assouplissants pour le linge, les préparations de nettoyage tous usages, et ce pour des produits industriels ou consommateurs.

Actuellement, seulement une quinzaine de producteurs sont engagés dans la démarche de certification Ecocert et Etamine du Lys précurseur, est l'une des premières marques a pouvoir bénéficier de cette certification sur ses produits.

aboneobio etamine du lys

Aujourd'hui la gamme de produits d'entretien écologiques est très étendue, linge écologique , vaisselle écologique, en passant par le ménage écologique

++ Voir les produits d'entretien écologiques étamine du lys dans la boutique d'Aboneobio

++ Ménage vert
++ Les polluants au quotidien à la maison
++ qu'est ce qu'un vrai produit écologique ?
++ Que cachent les étiquettes des produits d'entretien conventionnels ?