Le téléphone portable jetable, une innovation ?

Pas vraiment. Le brevet du téléphone mobile jetable à été déposé en 1999 par une Américaine du New Jersey nommée Randi Altschul. L'idée lui serait venue un jour d’énervement dans un embouteillage : après une conversation, elle aurait voulu jeter son mobile par la fenêtre de son véhicule. Elle décida alors de s’associer avec un ingénieur pour créer son entreprise. Le premier prototype date de 2001. En 2003, ce concept n’était pas encore adopté en Europe. Source Wikipédia



Comment ça fonctionne ?

Le portable n'a pas d'écran, pas de mémoire et parfois pas de clavier (il utilise la reconnaissance vocale !). De la taille d’une carte de crédit, il peut être fourni avec un kit piéton.

Hop-on Inc a présenté son nouveau concept de téléphone mobile lors du salon du mobile, au CTIA Wireless 2008, 1er au 3 avril à Las Vegas, vendu 20 dollards.



Et Bic, leader du jetable, après les stylos et les rasoirs, Bic vient de sortir son BIC® phone. Il sera commercialisé dans les bureaux de tabac, les papeteries et les grandes surfaces dès le 7 août prochain au prix de 49 euros. Immédiatement prêt à l’emploi, batterie chargée, carte SIM insérée, le mobile BIC® phone propose 60 minutes de communications offertes valables 2 mois à partir de la mise en service du mobile



Et pour l'environnement ? Un désastre...

L'idée de fabriquer pour jeter est une aberration. Même avec une batterie rechargeable, ...

++ un téléphone biodégradable à planter
++ Portable pour enfants, c'est non !
++ Les produits high Tech ne passent pas au vert
++ Recharger ses batteries avec un sac solaire
++ Ondes pas vertes
Abonéobio est en vacances du 02 au 09 Août. Vos colis ne seront traités qu'à notre retour...Merci pour votre confiance !