Pendant ces congés de la Toussaint certains choisiront les salles obscures pour passer quelques heures de détente. Plusieurs sorties de films engagés cette semaine, dont "Nos enfants nous accuseront", un documentaire sur les conséquences désastreuses de la chimie agricole sur la santé de nos enfants et l'initiative courageuse d'une petite commune, et la sortie du film "la Très Très grande entreprise", une comédie avec Roschdy Zem, Jean-Paul Rouve, Marie Gillain, Adrien Jolivet.



Les première photos du film

Quel est le scénario de ce nouveau long métrage de Pierre Jolivet, "La très très grande entreprise" ?

Naterris, la très très grande multinationale d’agro-chimie pèse 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Un étang pollué par Naterris. Des riverains en colère, Zaccharias, Mélanie, Denis et Kevin, ouvrier, ostréiculteur, restaurateur, aide-comptable… qui vont attaquer la compagnie. Ils ne vont pas se satisfaire d'une indemnité ridicule. Ils font appel du procès et veulent que justice leur soit rendue. Ils montent au siège, à Paris, dans le quartier de la Défense, dans le gratte ciel le plus imposant...

Voir la bande annonce du film La très très grande entreprise



Au delà du film, la réalité témoignent d'affaires tout aussi révoltantes
  • En 1984, à Bohpal, en Inde, une fuite de gaz toxique dans une usine de l’UCIL, filiale du géant américain UCC (UNION CARBDIDE CORPORATION), fit plus de 20.000 morts et tue encore aujourd’hui des dizaines de personnes chaque mois. L’UCIL et l’UCC furent condamnés, 10 ans plus tard, à payer solidairement 350 millions d’euros, ce qui équivaudrait à 1.200 euros pour un décès et 300 euros pour un handicapé à vie. A ce jour, la société UCC n’a pas toujours pas nettoyé le site…

  • 9 ans après le naufrage de l’Erika et après avoir cumulé un bénéfice de plus de 55 milliards d’euros au cours de ces 9 années, TOTAL n’a été condamné à verser que 192 millions alors que les parties civiles en réclamaient 900 millions. A ce jour, TOTAL fait appel de cette décision.

  • 6 ans après l’explosion à Toulouse de l’usine AZF – filiale du groupe TOTAL- et qui a fait 30 morts, des milliers de blessés et détruit des centaines d’habitations, l’ouverture du procès est enfin prévue en février 2009. A ce jour, AZF n’a toujours versé aucune indemnisation…

  • 10 ans de procès pour ALSTOM, un des leaders mondiaux de l’énergie mis en cause pour exposition à l’amiante et qui n’a finalement été condamné qu’à 75.000 euros d’amende et à verser 10.OOO euros à chacune des 161 parties civiles. A ce jour, les experts estiment entre 60.000 et 100.000 le nombre de morts liées à l’amiante dans les 25 prochaines années…


  • 17 septembre 2008 : une information judiciaire vient de s’ouvrir à l’encontre d’Arcelor, groupe sidérurgique mondial localisé au Luxembourg, pour « blanchiment » de millions de tonnes de déchets toxiques. En jeu : des sommes de plusieurs millions d’euros.


Autre film à ne pas manquer cette semaine : "Nos enfants nous accuseront" :

Chaque année en Europe 100 000 enfants meurent de maladies causées par l’environnement. 70% des cancers sont liés à l’environnement dont 30% à la pollution et 40% à l’alimentation. Chaque année en France, on constate une augmentation de 1,1% des cancers chez les enfants. En France, l’incidence du cancer a augmenté de 93% en 25 ans chez l’homme. Dans un petit village français au pied des Cévennes, le maire a décidé de faire face et de réagir en faisant passer la cantine scolaire en Bio. Ici comme ailleurs la population est confrontée aux angoisses contre la pollution agro chimique. Ici commence un combat contre une logique qui pourrait devenir irréversible, un combat pour que demain nos enfants ne nous accusent pas.



"Nos enfants nous accuseront" raconte la courageuse initiative d’une municipalité du Gard, Barjac, qui assume le surcoût du passage à la bio dans la cantine, pour réagir face à la tragédie environnementale, avec l'empoisonnement de notre terroir par les 76 000 tonnes de pesticides et les conséquences désastreuses sur la santé de nos enfants. Le film commence à l’Unesco, lors d’un colloque réunissant des sommités mondiales de la médecine, signataires de l’Appel de Paris. Un seul mot d’ordre : Ne pas se contenter de constater les ravages, mais trouver tout de suite les moyens d’agir, pour que, demain, nos enfants ne nous accusent pas de les avoir abandonnées.

Voir la bande annonce du film Nos enfants nous accuseront, documentaire de Jean-Paul Jaud





Dans ce documentaire, les différents intervenants du film, enfants, parents, enseignants, soignants, journalistes, paysans, élus, scientifiques, chercheurs, livrent leurs sensations, leurs analyses, leurs angoisses, leur colère, le fruit de leurs travaux à la caméra. Chacun raconte son expérience, dénonce les abus, pose les problèmes, mais tous proposeront des solutions, à condition que les différents organes de décision prennent leurs responsabilités. Des témoignages édifiants et bouleversants sur une réalité qu’il est urgent de maîtriser. Combien de maladies, de tumeurs, d’infirmités, de tragédies humaines sont-elles entrain de proliférer sans que l’on ne fasse rien, ou si peu ?

Un film au service d’une vérité qui blesse.

Rencontre avec l'auteur, Jean Paul Jaud, interview de Fémininbio





Voir d'autres articles sur Abonéobio parlant de films engagés :

++ la 11 ème heure, le dernier virage, le réchauffement climatique existe, la preuve par Léonardo
++ Les seigneurs de la mer
++ Biotiful cauntry, le désastre de l'environnement en Italie
++ Voir les sites qui parlent du film "nos enfants nous accuseront"
++ Voir les sites qui parlent du film "la très très grande entreprise"

Vous pensez ajouter ces films à votre liste de sorties pour ces congés de Toussaint ? Ou d'autres ? lesquels ?