Avec l'arrivée des fraises de janvier sur les étals des supermarchés, de plus en plus de producteurs et consommateurs réagissent à la surconsommation de produits venus de loin, souvent acheminés en avion, y compris parmi l’offre issue de l’agriculture biologique. De l’alimentaire aux produits manufacturés ou même au textile, la consommation locale est la nouvelle frontière de la consommation responsable, stimulée à l’occasion par la flambée des prix du pétrole. Mais qui sont donc ces fanatiques du local : producteurs, entreprises, consommateurs ? Quelles sont les motivations et les objectifs qui les poussent à défendre la proximité ? Est-il possible de relocaliser l’économie et notre consommation, et comment s’y prendre ?



Pour répondre à ces questions et à d'autres, cette conférence rassemblera, dans une table-ronde animer par Elisabeth Laville, les dirigeants de Biocoop, Colibris (le mouvement de Pierre Rahbi), les Opticiens Atol… et Laure Noualhat, journaliste spécialisée sur le développement durable, à Libération (entre autres) et qui a vécu plusieurs mois la vie d'une "locavore" et témoignera de son expérience

L'accès est gratuit et la conférence se déroule Samedi 17 janvier de 10h30 à midi à L’Entrepôt, 7/9 rue Françis de Pressensé, 75014 Paris - M°Pernety.

Lire sur Abonéobio d'autres articles concernant l'alimentation durable, les locavores, les Amap :

++ Vous mangez local et de saison ? Vous êtes un locavore !
++ Le fast food bio version Marc Veyrat
++ C'est quoi l'alimentation durable ?
++ Les Amap vous connaissez ?
++ La terre, l'agrobiologie, des solutions locales pour un désordre global
++ La consommation responsable de A à Z
++ 2009 ou l'éloge de la consommation raisonnée