Porter ses vêtements ou ses couettes au pressing, c'est potentiellement cautionner une réelle pollution néfaste pour l'environnement et sa propre santé. Trop souvent ces pressings utilisent du perchloréthylène, substance classée cancérogène « probable » de catégorie 3 par l’Union Européenne et le Centre international de recherche sur le cancer. Utilisé par 98% des pressings en France, ce perchloréthylène est irritant pour les voies respiratoires et neurotoxique (attaque le système nerveux central), provoquant des maladies professionnelles et des dépressions pour les salariés. Pour l'environnement c'est aussi une catastrophe : rien qu'en région parisienne les pressings utilisent 1180 tonnes de perchloréthylène et en rejettent 860 tonnes dans la nature. Bien souvent ils s'agit de petites entreprises qui ne respectent pas la règlementation en vigueur (fonctionner en circuit fermé et être doté d'un plan de gestion des solvants). Source Novethic.fr

Alors existe t il des pressings dits écologiques avec un procédé de nettoyage à sec qui soit une alternative au perchloréthylène acceptable ?

Il existe effectivement une offre de services de nettoyage à base de siloxane ou D5, comme l'enseigne Sequoia à Paris, avec un brevet déposé par Green Earth pour l'usage d'un solvant siliconé. Issue de la pétrochimie, la technique n'est pas vraiment ''green", même si c'est sans odeur, et sans vapeur toxique, pour un coût identique au pressing conventionnel. Une étude canadienne serait actuellement en cours pour dénoncer le caractère polluant aquatique et terrestre de ce silicone GreenEarth (cf commentaire sur ce billet).





D'autres pressings utilisent le système IPURA distribuée par la société Nantaise Aurnet, à base du KWL un hydrocarbure pulvérisé. Le procédé permettrait certes de consommer 4 fois moins d'eau et 3 fois moins d'énergie mais là encore il s'appuie sur la pétrochimie !

Alors à quand les vrais pressings écologiques pour ses vêtements, avec des procédés et matières premières biodégradables sans impact sur la santé et l'environnement ?

D'ici là, je garde mes vêtements à la maison et j'utilise des lessives écologiques biodégradables pour prendre soin de mon linge, en sélectionnant aussi en amont des matières lavables, si possible en coton bio.

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur les lessives écologiques et les produits d'entretien bio pour la maison :

++ La machine à laver le linge sans eau
++ Et si en 2009 vous passiez à la lessive écologique ?
++ Que cachent les étiquettes des produits d'entretien conventionnels ?
++ Laver son linge sale avec éthique !
++ Les produits d'entretien écologiques séduisent