Les abeilles sont essentielles à la vie, et pourtant elles sont en train de disparaitre de la planète. Les pertes atteignent parfois 90% des colonies. La faute aux pesticides ? C'est en tout cas l'avis de la réalisatrice du documentaire "La disparition des abeilles, la fin d'un mystère", après 3 ans d'enquête sur la surmortalité des abeilles. Depuis vingt ans, on observe que les arbres donnent de moins en moins de fruits. Dans certains endroits, les ruches s'effondrent. Les abeilles meurent et ne peuvent plus assurer la pollinisation. Qui est responsable ? Des virus, des champignons ? Les OGM ? Les scientifiques pointent du doigt l'emploi de pesticides et surtout leur mélange. Mais les intérêts économiques de l'industrie chimique sont si puissants que les résultats des enquêtes tardent à venir. Les butineuses seraient elles l'espèce de trop qui en s'éteignant sonnerait le glas de l'humanité ? Aurons-nous la sagesse de porter secours à ces millions d'abeilles ?


DISPARITION DES ABEILLES - La Fin d'un mystère

Là encore, de manière isolée, une molécule est reconnue de façon officielle par les laboratoires institutionnels, (INRA, AFFSA..), comme inoffensive sur les abeilles et ainsi ces instances délivrent sans complexe les fameuses autorisations de Mise sur le Marché. Mais c'est bien la rémanence et l'action conjuguée de certaines molécules qui seraient à l'origine des dégâts constatés : atteinte du système nerveux, perte de repères de l'abeille qui induit une incapacité de rejoindre la ruche...C'est la pollution au sens global qui pose problème, dont les pesticides, fongicides, herbicides, ...mais aussi peut être les ondes magnétiques, ...On a encore beaucoup à découvrir sur ce sujet.


Il faut bien comprendre que la disparition des abeilles nous touche tous. Si l'hécatombe continue, 80 % des végétaux sur cette planète vont disparaitre ! Et les récoltes aussi ! Car les abeilles en pollinisant les fleurs, sont les garantes d’une bonne récolte ! Du coup l'industrie agro-alimentaire commence à réaliser l'impact d'une perte sèche de 153 milliards de dollars par an. Même avec de l'argent, il n'y aura pas assez d'abeilles pour assurer en temps et en heure le travail de pollinisation : est ce le début d'un marché juteux de location des ruches dans les champs ? D'un service de logistique pour les transporter d'un continent à l'autre ???

Cet été 2009 quand elles viendront taquiner le melon sur les tables en terrasse, nous porterons peut être un autre regard sur ces butineuses dont le rôle essentiel pour l’environnement et l’alimentation humaine...

Lire d'autres articles sur Abonéobio le blog du bio, sur le rôle essentiel des abeilles et les préjudices de leur disparition, sur le miel devenu produit de luxe, sur le pollens riches pour notre santé, ....

++ le silence des abeilles
++ Miel aux mille vertus
++ Ces pollens qui nous soignent, une richesse nutritionnelle exceptionnelle
++ Le miel au rayon luxe !