L'ascension du net est fulgurante. Toujours plus d'internautes, plus de données,...et nécessite aussi plus d'énergie pour alimenter les serveurs devant gérer les bases de données en plein développement. Chaque année c'est l'équivalent de trois millions de fois l'ensemble des livres écrits par l'homme qui est généré par la galaxie numérique ! Alors évidemment se pose la question de la consommation d'énergie : une étude publiée dans le Guardian indique que les bases de données américaines ont utilisé 61 milliards de kilowatts/heure en 2006, l'équivalent de deux mois de consommation électrique du Royaume-Uni. (source : Le Monde) Que penser alors de la consommation du mastodonte Google ? Quelles solutions durables mettre en place pour ce géant ? En fait Google a déjà fait le choix d'investir dans les énergies vertes et ce n'est pas rien car il investit chaque année près de deux milliards de dollars dans la construction usines géantes remplies de milliers de serveurs (des datacenters).

google.jpg

La suite à lire sur Abonéobio, pourquoi Google investit dans les énergies vertes

Merci Joanna :)

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur des initiatives permettant de limiter l'empreinte carbone :

++ La ville suédoise de Växjö, modèle international d'écologie
++ EcoWatt une aide pour modérer sa consommation d'électricité en Bretagne
++ Le paradis rime avec écologie : Papeete se met aux énergies durables
++ Une tente couplée d'une éolienne pour recharger les batteries au festival