Dans la salle de bain, nous utilisons chaque jour notre brosse à dents couverte d'un dentifrice, pourtant pas toujours bio. L'air de rien, au quotidien ce geste n'est pas si anodin. Notre bouche (muqueuse) a une capacité d'absorption 2 fois supérieure à celle de la peau. Or le dentifrice classique est un cosmétique bourré de dérivés pétrochimiques, des conservateurs comme les parabens, des colorants et parfums de synthèse, des désinfectants, par exemple le triclosan un bactéricide très contesté car il peut engendrer des substances cancérigènes (les nitrosamines classées cancérigènes par l’Organisation mondiale de la santé OMS).

Aboneobio-brossage-dents

Ce triclosan est aussi polluant, après être rejeté dans le lavabo, on le retrouve dans les cours d'eau, avec des effets perturbateurs endocriniens observés sur des amphibiens par des scientifiques britanniques et s'accumule dans le corps des poissons. Si la mousse des dentifrices classiques est appréciée en bouche, elle cache aussi des tensioactifs qui peuvent être irritants. C'est pourquoi il est important d'utiliser un dentifrice bio dès le plus jeune âge (surtout que les petits ont la fâcheuse tendance à avaler le dentifrice !).

A quoi sert le dentifrice ?

Le dentifrice sert à combattre la plaque dentaire, à empêcher la mauvaise haleine et à prévenir la maladies des gencives et des dents. Autrefois on utilisait les plantes et épices (fleurs, menthe, cannelle) et des mélanges d'argiles, d'alun, de cendre, puis des poudres de sel, de craie....Aujourd'hui chaque année en France, près de 200 millions de doses de dentifrices sont vendus dans les grandes surfaces pour un chiffre d’affaires de 353 millions d’euros. Evidemment les fabricants s'évertuent à faire des déclinaisons pour vendre plus : vous trouvez des dentifrices blancheur, triple actions, anti-tartre, anti-caries, gencives sensibles, et dernièrement des dentifrices anti-âge !

Pourquoi le dentifrice bio ne mousse pas en abondance ?

Composés de produits extra-doux, d'ingrédients d'origine végétale et de bases alimentaires, ces dentifrices n'irritent pas la bouche. Les tensioactifs sont choisis pour leur douceur et ne permettent pas d'obtenir la même densité de mousse que la pétrochimie. Mais la mousse ne lave pas mieux ! C'est juste une habitude.



Quels sont les actifs utilisés dans les dentifrices bio ?

  • Pour gommer, neutraliser la plaque dentaire et blanchir : la silice, le carbonate de calcium, le citron, le bicarbonate de sodium, l'argile blanche, propolis, l'huile essentiel d'anis, ...
  • Pour une action cicatrisante et antiseptique : le clou de girofle, la sauge, thym, le romarin, l'aloe vera, la myrrhe....
  • Pour tonifier les gencives : les oligos éléments du sel marin, ....
  • Pour prévenir les infections et purifier la bouche : le thé vert, les pépins de pamplemousse, poudre de bambou, ...
  • Pour le coté fraicheur : du xylitol, produit naturel c'est un sucre de bois issu du bouleau, de l'huile essentielle de menthe poivrée, du persil....


Faut il du fluor dans le dentifrice ?

On parle de fluor finalement assez récemment (depuis les années 50) pour renforcer l'émail et lutter contre les caries. Mais il a des effets secondaires : il peut conduire à la fluorose dentaire, c'est à dire l'apparition de taches blanches ou jaunâtres, disgracieuses, sur les dents et en excès il est toxique. Il agit sur le système nerveux et favorise l'ostéoporose. Sa concentration est limitée à 0.15 % maxi dans le produit fini. Dans les dentifrices bio en général il n'y pas de fluor, à quelques exceptions (Vous pourrez trouver du sodium fluoride et sodium monofluorosphosphate, tolérés par Ecocert). C'est la journaliste allemande Rita Steins, auteur de La vérité sur les cosmétiques qui d'ailleurs avait soulevé le voile en disant que que ces substances étaient à déconseiller car elles peuvent être irritantes « La cavité buccale, ses muqueuses et la langue sont un milieu très sensible qu’il ne faut pas agresser sans raison sérieuse par des « armes » chimiques ». D'ailleurs les prescriptions systématiques de fluor par les dentistes sont désormais remises en cause. L'Afssaps précise l'efficacité protectrice maximale est obtenue grâce à des apports faibles mais réguliers de fluorures dans la bouche. Il ne faut pas combiner systématiquement fluor en comprimé et fluor dans le dentifrice. Et puis l'action sur la plaque dentaire, comme nid à caries, peut aussi être efficace sans fluor, remplacé par exemple par le xylitol, la propolis, l'huile essentielle d'anis (cf article Observatoire des cosmétiques).

Conseil Abonéobio : pour démarrer en dentifrice bio je vous recommande le dentifrice bio Coslys fraicheur intense dents et gencives sensibles ou le dentifrice bio Coslys blancheur et soin Vous aurez la même sensation de fraicheur, avec en plus de la mousse, donc pas de grand changement par rapport à un dentifrice classique, mais surtout l'assurance de n'avoir que des ingrédients naturels et doux.

Ensuite vous pourrez découvrir le dentifrice bio à la mandarine et l'argile, au bambou et au sel de Guérande pour les dents blanches, ou le dentifrice bio à l'anis étoilé pour les gencives sensibles, et pour les enfants le dentifrice bio à la fraise. (les plus jeunes ne verront pas le changement quand vous remplacerez le dentifrice classique par ce dentifrice fraise bio).
Et puis surtout avoir une brosse à dents et s'en servir ! (1 français sur 5 se brosse les dents moins d'une fois par jour) C'est l'action mécanique de la brosse à dents qui permet de nettoyer les dents et d'assainir la bouche, et il ne faut pas oublier d'en changer régulièrement ! (Il parait que les français n'utilisent que 1 à 2 brosses à dents par an alors qu'il faudrait en changer tous les 3 mois )

Si vous voulez faire votre propre dentifrice maison, voici une recette testée par Terra Economica : Equipez-vous d’un bol et armez vous d’un mini fouet. Remplissez le bol de 20 g de carbonate de calcium, ajoutez de 2 pointes de couteau de poudre de racine d’iris, 30 g d’argile blanche, 2 g de bicarbonate de soude et 0,8 g de poudre de chlorophylle. Reste à allonger avec de la menthe poivrée bio sous forme d’hydrolat (46 ml) et d’huile essentielle (6 gouttes) ainsi que 25 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse. Touillez le tout soigneusement afin d’obtenir un mélange homogène. Transférez dans un flacon. Tartinez votre brosse à dents avec parcimonie.

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur les cosmétiques bio et sur le principe de précaution pour sa santé à l'usage de cosmétiques :

++ Bien choisir son gel hydroalcoolique pour se laver les mains
++ Les cosmétiques sont ils dangereux ?
++ Les phtalates dans les crèmes, mâles en péril...
++ Dépigmentation, cosmétiques dangereux vendus par un réseau désormais arrêté
++ Echantillons de cosmétiques pour bébé à la maternité : cadeaux empoisonnés !
++ Protéger les femmes enceintes, un logo sur les cosmétiques pour alerter
++ Les cosmétiques ont des effets indésirables
++ Des cosmétiques bio pour mon bébé
++ Pourquoi changer de produits et passer au bio ?
++ Que cachent les étiquettes des produits d'entretien conventionnels ?
++ A la rentrée, de nouveaux labels bio européens pour les cosmétiques bio, Cosmos, NaTrue,...
++ Du bio pour la peau des hommes
++ Aboneobio fete les mamans avec du bio !
++ La cosmétique solaire et bio, efficace et saine !
++ Pour maman, un coffret de cosmétiques bio et éthiques
++ Le top 10 des ingrédients cosmétiques 2009
++ L'huile d'argan, ou huile d'argane, l'or vert du Maroc, précieux à plus d'un titre.
++ Le jojoba bio, une cire végétale exceptionnelle qui régule le sébum
++ Huile de calophyllum bio, un trésor en hiver