Parmi les mamans entrepreneurs qui ont du talent, Stéphanie fan de recyclage vient d'ouvrir sa boutique en ligne, Rose Khãki. Il s'agit d'un atelier de création d'objets de décoration, d'articles de mode ou d'accessoires, tous à base de récupération (tissu, bois, laine...). Rose Khãki propose des bijoux fantaisie, des cadres, des objets de décoration intérieure, des articles de l'univers enfant, des accessoires de mode...Stéphanie Lecaude, sa fondatrice, voulait une entreprise qui s'engage quotidiennement pour la protection de la planète et pour l'Homme. Elle a fait le choix pour Rose Khãki de n'utiliser que du papier recyclé, des emballages recyclés, de travailler avec des partenaires éco-responsables et d'acheter ses matières premières auprès d'associations humanitaires comme Emmaüs.

rose_khaki

De belles valeurs pour cette Mompreneur engagée ! Je vous avais déjà parlé de Stéphanie d'ailleurs lors de la rencontre des Mompreneurs à Nantes.

Voilà désormais le site Rose Khãki en ligne.
Si vous êtes adeptes de la consommation durable, celle qui permet de réduire notre empreinte écologique en réutilisant les matières premières (concept de cradle to cradle), rendez lui visite...

D'autant que pour l'ouverture, Stéphanie s'engage à reverser 3 % du CA de Rose Khãki pour les enfants du Ladakh via l'Association Juley, enfants du Ladakh. L'occasion de permettre l'acquisition d'un second bus de ramassage scolaire et à construire une bibliothèque pour que chaque enfant de Diskit et Sumor puisse avoir accès à ce droit fondamental qu'est l'éducation.



Lire d'autres articles sur Abonéobio sur les actions de ces mamans entrepreneurs, sur les Mompreneurs, ces femmes entrepreneurs ou entrepreneuses, le réseau national des mampreneurs, sur les entreprises qui créent des articles ou du textile à partir de recyclage


++ Les Mompreneurs engagées au salon Planète mode d'emploi
++ Mompreneurs Nantes : le premier Mamcafé
++ Ma vie pro, le rendez vous des femmes actives
++ Maman travaille
++ A Cholet la chemise se fait citoyenne
++ Des vêtements bio et équitables dans les lycées des Pays de la Loire
++ Recycler le textile, l'exemple d'Urgania
++ La fashionista devient récessionista

Quelques liens utiles pour suivre les mampreneurs :