Sur le marché de la cosmétique de nombreux métiers se croisent. Depuis la sélection des matières premières en vue de l'élaboration des compositions dans les laboratoires, la conception des packaging, la mise en place de la stratégie marketing, l'animation des ventes, la formation des esthéticiennes en institut, ...Pour la rubrique interview de professionnels du blog d'abonéobio, j'ai rencontré Corinne Coulange, fondatrice de Beauty Executive, consultante spécialisée sur la formation d'équipes au sein de cette filière cosmétique.

Corinne Coulange fondatrice Beauty Executive

Qui ?
Consultante en Cosmétiques, je suis esthéticienne de métier. Dès que j’ai été en âge de choisir mon parcours professionnel je me suis inscrite dans une école d’esthétique (ITEC Angers). J’ai obtenu mon CAP et j’ai continué en Brevet Professionnel et Brevet Technicien Supérieur d’esthétique – cosmétiques en apprentissage pour me perfectionner en soins corps, maquillage et enseignement. Au fur et à mesure des années je me suis spécialisée en formations d’équipes cosmopolites après un passage de Manager d’institut en Angleterre et un poste de formatrice internationale au sein du Laboratoire Cosmétique de Lécousse (COLLIN & DrRENAUD) à Paris.

Beauty Executive Corinne Coulange

Quoi ?
J’interviens auprès des équipes pour des missions ponctuelles de courtes ou moyennes durées en France et à l’étranger. Spécialisée en formations, je forme les équipes d’esthéticiennes aux techniques des marques cosmétiques d’institut qu’elles utilisent et que je représente ; je forme les équipes de distributeurs de chaque pays où les produits sont exportés, je motive les équipes et anime les divers séminaires de lancement. Je forme aussi des élèves en école d’esthétique aux techniques de ventes et de modelages. Je participe au développement marketing des marques.

Comment ?
J’ai vécu 3 ans en Angleterre, j’ai conservé la mentalité positive d’entrepreneur Anglo-Saxonne. Dès mon retour en France en 2005, je voulais mettre en place ce système qui existe déjà dans les instituts et spas pour les spécialistes en massages ; encore des besoins spécifiques et irréguliers dans ces lieux. Deux années de formations internationales et beaucoup de déplacements en Asie et Pacifique m’ont permis de construire mon réseau professionnel.

Pourquoi ?
J’ai voulu créer ce système de prestations de services pour plusieurs raisons :

1. Le poste de formatrice représente un coût important pour une entreprise. C’est un investissement, certes, mais il est très difficile d’évaluer une rentabilité directe. De plus, cette fonction peut être très irrégulière ; à certains moments de l’année les besoins seront plus importants et beaucoup moins pour les marques naissantes. C’est pourquoi je propose mes services « à la carte » : on me forme aux produits et j’interviens lorsqu’il y a besoins. La rémunération ne concerne que les jours actifs de travail. C’est un système d’intérim mais c’est le client qui me choisit, pas un intermédiaire.

2. Le métier d’esthétique est jeune et féminin ; il y a beaucoup de mouvements dans les équipes : congés maternités, mutations. Les entreprises sont en constante recherche de nouveaux talents, réactifs, polyvalents et surtout flexibles. Il n’est pas toujours évident de trouver une remplaçante qui réponde à tous ses critères et qui s’investisse à 100% dans un poste CDD.

3. Ma façon de percevoir le travail répond aux besoins de ses entreprises ! Le métier d’esthétique offre un panel de différents métiers tout aussi intéressants à exercer (esthéticienne, formatrice, technico-commerciale, animatrice…) je ne voulais pas m’enfermer dans un seul rôle. J’aime avoir une vraie relation de collaboration et un esprit d’équipe lorsque je travaille et le renouveau ne me fait pas peur : donc j’apprécie de travailler pour une durée déterminée sur un projet précis et aider les professionnels à faire vivre une marque de produits.

Ces 2 dernières années ont été intéressantes et pleines de belles rencontres ! Je souhaite continuer dans cette voix et développer mon offre de conseillère en développement marketing et communication. Créer des protocoles de soins, charte de formation, merchandising et communication web tout cela idéalement avec des marques ayant une approche holistique des soins.

Corinne est installée à Angers et prévoit son installation prochaine à la frontière suisse.

Merci Corinne pour cet échange sur ton parcours :).

Si vous avez des projets au sein de votre entreprise, n'hésitez pas à la contacter pour évaluer ensemble l'opportunité d'une mission.
A suivre aussi le site internet de Beauty Executive

Lire d'autres articles sur abonéobio sur la filière cosmétique, sur les cosmétiques bio, sur les conseils en cosmétiques bio :

++ Bien choisir sa mousse nettoyante peaux sensibles
++ Bien choisir son dentifrice pour des dents saines
++ Bien choisir son gel hydroalcoolique pour se laver les mains
++ Bien choisir son stick à lèvres
++ Bien choisir son huile essentielle
++ L'huile d'argan, ou huile d'argane, l'or vert du Maroc, précieux à plus d'un titre.
++ Le jojoba bio, une cire végétale exceptionnelle qui régule le sébum
++ Huile de calophyllum bio, un trésor en hiver
++ Cosmétiques pour bébé : prudence !
++ Du bio pour la peau des hommes
++ Peaux jeunes, combattre l'acné des ados avec des soins bio
++ Des cosmétiques bio pour mon bébé
++ Beyond Beauty, les trouvailles de laurence aboneobio
++ Les cosmétiques sont ils dangereux ?
++ Le top 10 des ingrédients cosmétiques 2009
++ Les phtalates dans les crèmes, mâles en péril...
++ Parabens and co
++ Les cosmétiques ont des effets indésirables
++ Le palmarès des cosmétiques 2009 intègre les cosmétiques bio
++ Echantillons de cosmétiques pour bébé à la maternité : cadeaux empoisonnés !
++ Les ventes de cosmétiques bio et naturels progressent en Europe
++ Protéger les femmes enceintes, un logo sur les cosmétiques pour alerter
++ A la rentrée, de nouveaux labels bio européens pour les cosmétiques bio, Cosmos, NaTrue,...
++ Le phénoxyéthanol, un éther de glycol à éviter dans les cosmétiques
++ Pourquoi changer de produits et passer au bio ?