Entre hyperconsommation et green Business, Los Angeles est encore indécise...Ce qui frappe en arrivant à Los Angeles c'est la taille de la ville ! Elle s'étale sur plus de 150 kms et le célèbre Sunset boulevard en fait déjà plus de 42 kms !. Près de 17 millions d'habitants (en comptant l'agglomération) qui se déplacent toute la journée, sur les 850 kms d'autoroutes qui sillonnent la ville, dans une région où la voiture est reine. Pays de la consommation à outrance qui connait ses ruptures d'eau et ses blackout d'électricité. Ville où l'égo est maitre, où on vit dans le paraitre mais où paradoxalement les initiatives du green business percent. Il y a quelque chose d'étonnant à voir "Hollywood sign" affiché sur la colline de Los Angeles, depuis le site de l'Observatoire Griffith Park (rendu célèbre par James Dean où il s'est battu au couteau dans la Fureur de vivre) à la tombée du jour. Les américains sont nombreux à venir suivre le spectacle du coucher du soleil, magnifique, sur toute l'étendue de la ville, dans un site naturel, préservé, avec un coté qu'on pourrait croire "sauvage".

vue sur Los Angeles depuis l'observatoire

Alors que sur Hollywood Boulevard, c'est la démesure. Les personnages costumés défilent ou attendent un cachet pour une prise de photos.

limousine hammer à Los Angeles hollywood bd

Au sol, les étoiles et les empreintes des célébrités s'accumulent et attirent les regards. Le boulevard est un défilé permanent de voitures. Là encore on est bien dans le paraitre, avec ces limousines Hammer dont la consommation d'essence dépassent les 20 litres/100 kms.

Beverly hills

Le luxe s'affiche à Beverly Hills où l'on vient faire ses emplettes sur Rodeo Drive (y a comme un air de Pretty Women !).

plage venice beach lifeguard

Sur Santa Monica et Venice Beach on ressent davantage le melting pot, et l'influence "Européenne" Healthy : sur la plage le long du pacifique chacun pratique son sport (surf, rollers, vélo, volley, bodybuilding, ..;) ou tout simplement s'installe quelques instants tranquilles à taguer, à jouer de la musique, ...dans une ambiance hippies post 68. Un sentiment de légèreté mais toujours un centrage sur l'égo. C'est un spectacle permanent avec une concentration de marginaux et d'allées venues.

santa monica borne recharge voiture électrique Tiens une voiture électrique à la plage de Santa Monica, en train de se recharger à la borne...

Aussi vus les panneaux photovoltaiques sur les toitures, dans une ville et un Etat où l'activité s'y développe, à la pointe du high tech. Voir mon billet précédent sur panneaux solaires à base de feuilles de métal et d'encre électrique.

Même si c'est probablement ici que les technologies de demain vont naitre, la réalité ressemble davantage à un désastre écologique mais la route 66 est longue et le pire est à venir, à suivre ...

route 66 santa monica

Lire d'autres articles sur Abonéobio sur les villes américaines, sur la consommation aux Usa et le développement du green business, dont l'activité liée aux panneaux photovoltaïques en Californie ...

++ Des panneaux solaires à base de feuilles de métal et d'encre électrique
++ Utiliser les abris de bus pour produire de l'énergie à San Francisco
++ Green Building Council, le musée écolo de San Francisco
++ Du nouveau à L'Ouest : un bus hybride circule à San Diego
++ La main verte des stars bio people
++ Equiplanète : Abonéobio depuis San Francisco
++ Pourquoi Google investit dans l'énergie verte ?
++ Café et chocolat chaud à emporter, quid du recyclage des gobelets chez Starbucks
++ Bouteilles ou cups et gobelets écolos made in USA