Au milieu d'une crise économique et une crise écologique, où en est le consommateur ? Est il prêt pour une consommation partagée : partager en famille (acheter moins, réutiliser, s'échanger, se regrouper, ....); partager les ressources (notre Terre s'épuisent, les ressources vont nous manquer, ...), partager les responsabilités (les pollueurs au nord et les malheurs au sud ce n'est plus possible !), partager l'information pour mieux éveiller les consciences, partager pour donner du lien, du sens à l'action, à la consommation, ...Partager son temps, partager l'histoire d'un produit, ...La consommation partagée c'est une consommation responsable, soucieuse de soi, de l'autre, de la planète, des hommes et de l'environnement. Ne pas acheter là ce qui fait mal ailleurs !

Barcodes

Sur abonéobio j'écrivais l'année dernière 2009 ou l'éloge de la consommation raisonnée  : "trancher entre le besoin et le superflu, opter pour des produits sains, écologiques et durables, pour des articles qui répondront au nouveau besoin de réalliance (se remettre en phase, se reconnecter avec soi, avec les autres, avec le monde qui nous entoure)". Cette année je dirais : 2010 l'année de la consommation partagée !

Nous avons pris conscience de l'état de la planète (merci Home !), de la défaillance aussi des politiques face à leurs responsabilités (échec de Copenhague). Mais dans le même temps, nous avons constaté des forces, des synergies qui s'installent :

  • Réussite des Amap,
  • mouvement des locavores qui consomment exclusivement local et de saison,
  • de plus en plus de Lohas qui achètent moins mais mieux,
  • Et des consommateurs qui apprennent la décroissance,
  • En ville comme à la campagne, des nouveaux formats de magasins se développent comme Terre et Terroirs pour une consommation juste, des magasins solidaires, et le retour du commerce de proximité...
  • Des producteurs qui demandent des Terres pour s'installer en bio soutenus par Terre de liens et par des citoyens...
  • La relocalisation de nos savoirs faire et des initiatives pour maintenir des emplois locaux, voir ad confection et sa chemise citoyenne...

Citoyen, consommateur, ....et si les rôles se fondaient vraiment en 2010 ?
Sur Ecolo info on parle de consommation structurante, de celle qui "n’a pas seulement un réflexe de préservation mais aussi un réflexe de développement et de démultiplication de son effet". J'aime bien aussi l'expression de Baptiste : "plus de liens, moins de biens !"

Vous la voyez comment l'année 2010 ? Quel type de consommation à votre avis ? Responsable ou au contraire blasée ? Cheap ou éthique ?