Avec les beaux jours, on se dit qu'une ballade en famille dans la nature c'est plutôt sympa. Sauf que les tiques rodent dans certaines régions et que depuis 2 ans de plus en plus de personnes contractent la maladie de Lyme. Transmise par les tiques quand on s'assoit dans l'herbe ou qu'on se promène en forêt, elle a de terribles conséquences quand elle n'est pas détectée suffisamment tôt. Elle semble être la maladie infectieuse dont la croissance est la plus rapide dans le monde. Certains experts aux USA pensent qu'un américain sur 15 est déjà atteint. En France, on a surtout parlé de l'Alsace et du sud Ouest mais elle semble désormais présente dans toutes les régions.

maladie de lyme

Pour l'éviter il faut d'abord se couvrir au maximum toutes les parties du corps. Il est possible de recourir en prévention à l'usage d'huiles essentielles (HE lavande bio,lotion bio timoustic, Huile essentielle bio d'Eucalyptus citronné ...) : une goutte à l'intérieur des poignets et des chevilles, et au niveau de la nuque (attention à l'usage chez les enfants en bas âge). L'huile d'Andiroba est utilisée aussi en Amazonie traditionnellement pour faire fuir les insectes piqueurs.

Et surtout, il faut vérifier dans les 4-5 heures suivant une possible exposition, en observant certaines parties du corps directement (intérieur du haut des cuisses ou bas des jambes, en particulier, mais aussi les plis et le cuir chevelu) ou après une douche ou hammam (la chaleur faisant ressortir les tiques !) et il faut retirer les tiques et les larves au plus vite ( en enlevant bien la tête et sans éther) pour réduire les risques de contamination !!.

Voilà la description de la maladie sur le site de l'Institut Pasteur :

"L’homme contracte la maladie dans l’environnement forestier, où se trouvent préférentiellement les tiques vectrices et leurs hôtes. L’évolution clinique, en l’absence de traitement, comporte trois stades. Le premier se caractérise par une inflammation de la peau nommée érythème migrant (plaque rouge s’étendant rapidement), véritable marqueur de la maladie, parfois associé à des manifestations générales. En l’absence de traitement, peuvent apparaître au cours du second stade : des manifestations neurologiques (radiculite, paralysie faciale, méningite), des manifestations rhumatologiques avec des arthrites inflammatoires, ou plus rarement des manifestations cardiaques, cutanées (lymphocytome cutané bénin). Le troisième stade, plus tardif, comprend des manifestations cutanées (acrodermatite chronique atrophiante), neurologiques ou articulaires.

tique

Comment se fait on piquer ?

C'est une bactérie nommée Borrelia burgdorferi qui nous donne la maladie de Lyme, après la morsure d'une tique qui a été contaminée. Il suffit parfois juste de se frotter à un feuillage où une tique contaminée est présente. C'est surtout entre le printemps et l'automne que le risque est maximum.

Comment la contamination se propage ?

La bactérie circule par le biais des tiques qui se nourrissent sur un animal contaminé ( souris, oiseaux, écureuils, ...). Ensuite quand le tique attaque l'humain, la bactérie pénètre dans l'organisme. Les chiens et chats se font aussi piquer et peuvent ramener les tiques infectées à la maison (mais à priori ils ne peuvent pas contaminer directement les humains ?). Il est donc essentiel de traiter les chiens et chats contre les tiques, par des pipettes à bases d'huiles essentielles ou par un préventif insectes en spray

Comment se soigner ?

Pour le traitement, il faut déjà être sur du diagnostic. Il faut une ordonnance du médecin traitant pour une sérologie maladie de Lyme - Western blot. Sur internet certains patients évoque le laboratoire (Laboratoire Schaller, 16 rue Oberlin, 67 000 Strasbourg / Tél : 03 88 36 80 88) qui envoie un kit pour la sérologie de la maladie de Lyme avec un tube à essai à remettre lors de la prise de sang. Le tube rempli de sang est ensuite à retourner au labo par la poste. Résultats par courrier entre 8 à 15 jours plus tard.

Seul votre médecin vous conseillera. Sur internet, les forums évoquent des traitements utilisés par certains patients (mais je n'irais pas plus loin car je ne suis pas médecin !) :

  • protocole de Nutrivital à base de Tic Tox
  • SAMENTO ou griffe du chat
  • traitement homéopathique à base de borrelia 200 k, 1000 k, 10 000k
  • Le bois de velours
  • Cumanda extrait à partir de l'écorce d'un arbre d'Amazonie et utilisé traditionnellement par les Indigènes


Si vous voulez en savoir plus, il existe un livre dédié à cette maladie, à son évolution, avec des témoignages de malades et médecins (je précise que je ne l'ai pas lu) : « les lymés sont parmi vous », aux éditions Atlantica. Le but de l'auteure Sylvie Pujol, et de l'association « France Lyme » dont elle fait partie, est qu'aujourd'hui plus aucune personne reste dans l'ignorance et la solitude de cette maladie. Elle souhaite que tous les médecins communiquent sur les nouveaux traitements dispensés par l'hôpital de Garches ou de Strasbourg, et que la mise en place de médecins réseau puisse naitre. L'association travaille actuellement sur un projet de mallettes pédagogiques et la réalisation d'un court métrage.

A consulter aussi ce site internet qui regroupe des témoignages intéressants victimes de la maladie de Lyme : http://www.lesnympheas.org/descripmal.htm

Avez vous été touché par cette maladie ? Quels sont vos symptômes ? Ou quelles sont vos astuces pour prévenir ?

Lire d'autres articles sur abonéobio, le blog du bio sur l'usage de produits bio et naturels en prévention pour éviter d'attraper des maladies ou pour soulager, sur les sujets tabous qui concernent notre santé et sur lesquels l'information permet aussi une meilleure protection :

Mise à jour de l'article le 14/03/2012 :

  • le Tic toc : est retiré du marché par décision du 1er janvier de l'Afssaps : "L´« erreur » de Bernard Christophe est d´avoir introduit l´huile essentielle de sauge officinale dans sa préparation, mais c´est aussi d´avoir redécouvert ses vertus pour une maladie émergente puis adapté une posologie par le biais d´un protocole pour les malades. Or, toute allégation thérapeutique doit faire l´objet d´une demande d´autorisation de mise sur le marché. Bien que naturelle, l´huile essentielle de sauge, en tant que produit toxique, ne pouvait échapper à cette règle en France" (cf article sur ouvertures.net)
  • "Par arrêté préfectoral, l´autorisation de fonctionnement du laboratoire Schaller, installé à Strasbourg, vient d´être suspendue pour non respect de la réglementation sur diverses normes mais aussi pour le motif suivant : « Diagnostic de la maladie de Lyme par biologie moléculaire non validé, non conforme aux recommandations officielles en vigueur". En savoir plus : http://ouvertures.net/portail/l_id.asp?doc_id=598

++ L'été et ses moustiques, comment s'en débarrasser et soulager les piqures ?
++ Les pesticides prochain scandale sanitaire ?
++ Pesticides danger pour le cerveau des enfants
++ En 25 ans les cancers ont doublé ! Du bio dans l'assiette et sur la peau
++ Bisphénol A chaque jour dans le biberon de bébé
++ cancer du sein et pesticides, protéger les femmes enceintes et les bébés
++ Le phénoxyéthanol, un éther de glycol à éviter dans les cosmétiques ++ Eau et cancer : quelle eau boire ?
++ L'alimentation anti-cancer selon David Servan-Schreiber
++ Manger bio pour lutter contre le cancer du sein
++ Les polluants au quotidien à la maison
++ Nos enfants nous accuseront
++ Cosmétiques pour bébé : prudence !
++ Manger moins de viande, mieux pour la santé, mieux pour la planète
++ Alerte dans nos assiettes, reportage sur la malbouffe
++ la pollution nous ronge au quotidien
++ Bien choisir son huile essentielle