Quand vous achetez un pack de lessive en supermarché, vous achetez 40 % d'eau. A partir de la mi juin 2011, les lessives devront être plus concentrées, selon la recommandation de l'AISE (Association internationale de la savonnerie, de la détergence et des produits d'entretien). Sauf que concentrées ne veut pas dire écologiques ! La biodégradabilité d'une lessive dépend de sa composition. Or dans les lessives on retrouve trop de pétrochimie, avec des substances qui ne sont pas du tout biodégradables et qui continuent de polluer gravement nos rivières et nos cours d'eau (1/3 des rivières polluées en France, avec des phénomène d'eutrophisation des cours d'eau). Certes, le consommateur sera invité à utiliser moins de produits (là où il mettait 180 g de lessive en 1997, il ne mettra plus que 75 g en 2008 avec une lessive classique). Même si les flacons vont diminuer d'un tiers, même si cela représente au final 4 millions de tonnes de Co2 en moins rejetés, avec au passage une économie de 28 millions de litres de lessives chez Unilever ( 1.000 tonnes de packaging et 30.000 palettes) la lessive ne sera pas moins chère. Mais le défi majeur à relever reste celui de la composition de ces lessives classiques qui sont polluantes à cause des résidus issus du pétrole. La mention de l'Ecolabel Européen reste très insuffisante, rien à voir avec la certification Ecocert détergence écologique que vous retrouvez sur la lessive écologique vendue par Abonéobio.

LESSIVE bio écologique aboneobio

Quels sont les enjeux des lessives sur l'environnement ?

En 2010 les achats de lessives ont représenté 1,3 milliards d’euros pour 5,7 milliards de lavages ! Avec une moyenne de 5 machines par semaine par famille, ça fait quand même 110 millions de lavages par semaine ! imaginez l'impact de nos rejets d'eaux grises, en sachant que les stations d'épuration n'arrivent pas à éliminer les micro polluants de nos eaux usées.

Comment fabrique t'on une lessive ?

Un produit d'entretien est composé d'eau (3/4 voir 80 %) + de tensio actifs + des additifs (parfums, enzymes, conservateurs, anti calcaire (EDTA, ...), séquestrants, agents de texture, colorants, ...)

Pourquoi l'écolabel est largement insuffisant ?

L'écolabel européen (la petite fleur) a été créé en 1992 par un groupement de producteurs et de transformateurs dont Procter et Gambel. Ils n'ont peut être pas intérêt (économiquement parlant) à pousser davantage le cahier des charges ?. Aujourd'hui l'impact de l'Eco label Européen reste très limité. Même si, contrairement aux lessives classiques, il interdit les azurants optiques (ce qui donne l'impression que le linge est plus blanc), les EDTA anti calcaire, l' Eco label Européen n' a aucune autre exigence sur les matières premières. Or si celles ci sont d'origine pétrochimiques (ce qui est le cas pour des raisons de coût plus faible), évidemment l'impact sera fort sur l'environnement. Seules les matières premières issues du monde végétal garantie une biodégradabilité optimale. Ce sont uniquement les produits écologiques formulés sur bases végétales qui se dégradent en totalité sous 28 jours.

L'écolabel se contente d'une recommandation sur l'ingrédient principal qui est le tensio actif : selon ce label, pour pouvoir apposer le logo écolabel européen sur une lessive, il suffit que le tensio actif soit biodégradable à 60 % . D'ailleurs ceci ne constitue pas une avancée, puisqu'il s'agit déjà de la règlementation française.



En résumé, pourquoi acheter une lessive avec la mention Ecolabel Européen est insuffisant ?

  • Votre lessive achetée en supermarché peut contenir n'importe quelles matières premières (dont celles issues du pétrole : les dérivés et produits pétrochimiques sont autorisés) avec des produits pouvant être issus de l'éthoxylation
  • Pour la fabriquer on a pu utiliser n'importe quelles méthodes d'extraction des matières premières (pas d'exigences sur les matières premières d'origine végétale, animale, ..même si elles sont menacées, ...), et on a pu aussi faire des tests sur les animaux
  • Pour l'ajout d'additifs, très grande liberté, votre lessive peut contenir n'importe quelles substances sans ce soucier de leur biodégradabilité, dont celles qui sont vivement critiquables.
  • Du coup votre lessive ne sera pas biodégradable car la biodégradabilité des additifs n'est pas étudiée par l'écolabel. Et l'on sait aujourd'hui que ce sont principalement ces additifs qui ne sont pas éliminés par les stations d'épuration qui polluent nos rivières ! Il faut entre 100 et 300 siècles pour que l'eau d'une nappe phréatique se renouvelle complètement. L'eau que nous polluons aujourd'hui est celle que nous boirons demain ! ...
  • Votre lessive sera emballée sans contrainte puisqu'on peut utiliser n'importe quel emballage (dont PVC, polystyrène, ...) aucun matériau interdit, c'est juste la question du rapport poids du produit et poids de l'emballage qui est pris en compte
  • Si votre lessive ne pourra pas contenir de phosphates car c'est la règlementation française qui l'interdit depuis 2007, en revanche votre produit de vaisselle ou ménager avec aussi la mention écolabel pourra lui en contenir ! Sauf que si c'est interdit c'est bien que cela pose des soucis sur l'environnement alors pourquoi le tolérer dans d'autres produits ?
  • Enfin votre lessive achetée en grandes surfaces contiendra peut être des produits pouvant perturber votre santé : des parfums synthétiques (allergisants et polluants), des conservateurs issus du formaldéhyde, benzène, ...des principes actifs à base de chlore, phosphonates (elles ont remplacé les phosphates !), perborates, ammoniaque, acide chlorydrique...le tout pour un cocktail allergisant, polluants et cancérigènes


Pour éviter ces risques et limiter l'impact de votre lessive sur votre santé et l'environnement, optez pour de vraies lessives écologiques sous certification Ecocert détergence écologique, comme celles proposées par aboneobio qui vous conseille sur les bonnes pratiques écologiques pour mieux consommer en famille :



La certification Ecocert Détergence écologique apporte de sérieuse garantie sur votre lessive :

  • Des bases lavantes végétales d'origines végétales
  • Un produit fini avec une haute biodégradabilité
  • Des matières premières renouvelables et d'origine naturelle
  • Des huiles essentielles issues de l'agriculture biologique
  • Une démarche environnementale en production
  • Des contrôles de conformité inopinés sur le site de production.
  • Une traçabilité interne et externe
  • Pas de tests sur les animaux
  • Un emballage facilement recyclable

La lessive écologique Etamine du Lys sélectionnée par Abonéobio vous garantie un produit efficace pour le lavage de tous vos textiles, sain, respectueux de votre peau et de l'environnement :

  • Sans phosphate, ni NTA, ni EDTA
  • Sans colorant, ni parfum de synthèse
  • Sans azurants optiques
  • Avec des huiles essentielles bio
  • Conforme au contrôle Ecocert
  • Biodégradabilité optimale
  • Non testé sur les animaux

Vous saurez choisir désormais en lisant les étiquettes sans vous laisser avoir par de pseudos mentions écologiques !