Dans la mode éthique un créateur est en train de percer : Marron Rouge propose des accessoires de mode et des objets de déco éco, très tendance design, vraiment jolis et en plus, ils sont issus d'un commerce équitable ! Derrière chaque objet il y a un être humain ou un projet social. Le créateur s'engage réellement sur les conditions de travail et les méthodes des fabrication, en allant visiter chaque fournisseur. Marron Rouge réussit à allier la création, le design et le beau, à l'économie sociale et solidaire, tout en garantissant une faible empreinte environnementale, avec notamment la réutilisation des matières, récupérées ou détournées. Pour le transport des marchandises, l'entreprise a recours au bateau. Les clients adorent l'esprit décalé, avec une créativité débordante qui permet de valoriser des accessoires uniques à partir de matériaux recyclés, comme les sacs en chambre à air (et promis l'odeur de caoutchouc disparait rapidement, comme pour le cuir !). La presse s'intéresse à cette valeur montante, l'occasion de faire un focus sur la marque à quelques jours de Noël, pour y piocher des belles idées cadeaux éthiques.

marron rouge accessoires mode commerce équitable

Voici les objets coup de coeur du créateur de la boutique :

  • La série des 4 poufs car c’est vraiment un projet global : Matières recyclées (Pneu, Chambre à air, Ceintures de sécurité, Jean’s) mais aussi la collaboration avec Vertissimmo et Ronan Cassin des Matériaux Verts à Angers qui m’a permis de trouver le remplissage adéquat en billes de liège. Donc les 4 poufs écolos ont débarqué chez Marron Rouge



Jean Marc, tu as créé Marron Rouge, et tu nous parles d'engagement éthique, peux tu nous expliquer les valeurs humaines derrières ces objets en vente dans ta boutique ?

  • Pour le papier recyclé : ce sont des femmes, qui ont perdu une grosse partie de leur famille qui se sont réunies en coopérative après le Tsunami de 2004
  • Pour la chambre à air, la ceinture de sécurité et le pneu : il s’agit d’une ONG qui lutte contre la pauvreté et qui notamment prodigue des soins médicaux à la population pauvre de Delhi
  • Pour les sacs en bouteilles de plastique recyclé : il s’agit d’une ONG qui scolarise les enfants des rues, forme à un métier les femmes seules et qui nourrit 40.000 enfants des rues par jour
  • Pour les doudous : une jeune femme indienne sortie d’une école design de textile, à créer un programme de réinsertion pour des femmes désœuvrées dans la banlieue de Calcutta


Expliques nous ton parcours, comment passe-t-on de l'informatique à la vente d'accessoires éthiques ?
"Au cours de ma carrière « de jeune cadre dynamique » en tant que manager dans le monde du logiciel informatique, j'ai eu l'opportunité de m'offrir un grand voyage par an, ce qui m’a permis de parcourir le monde et venir à la rencontre des peuples dans des endroits reculés de notre terre. En 2001, suite à des évènements personnels, je prend la décision de m’engager pour une cause humanitaire, auprès du CICR (Comité International de la Croix Rouge) en République Démocratique du Congo. Ensuite ce fut le Cameroun, Le Tchad et la République Centrafricaine. Parallèlement j’étais un membre actif de l’association Parrainages Inde, pour ensuite en devenir le trésorier. Mais l'éloignement et le manque des êtres chers me pesait. En 2004 retour en France, et nouveau poste au sein d'une société européenne de logiciels informatiques. Les rythmes infernaux (en avion, dans des hôtels aux quatre coins de l’Europe et parfois au Canada) m'amenaient à me poser beaucoup de questions, notamment en 2008 où je devais mettre en place des plans sociaux successifs. J’ai donc arrêté tout sans savoir ce que j’allais faire : le 30 novembre 2008 j’étais libre !!!"

jean Marc fondateur de Marron Rouge

Quels ont été les débuts de Marron Rouge ?
"C'est au mois de janvier 2009 à Pondichéry (via l’association Parrainages Inde) que le projet a germé : allier mes valeurs humanistes, humanitaires avec mes connaissances du « monde des affaires ». La première action fut pour aider les femmes parrainées en créant un atelier-école de fabrication de linge de maison. Restait à trouver le financement !. De là est née l'idée d'un commerce éthique entre l’Inde et la France :

  • La prise de conscience de l’écologie et l’environnement étaient inéluctables
  • Le goût prononcé pour le recyclage
  • Le goût de la qualité et du design
  • La première rencontre avec le projet social de Wellpaper : ces femmes qui ont retrouvé un certain goût de vivre après la catastrophe du Tsunami de 2004
  • Les différentes rencontres en Inde sur des projets sociaux et surtout des savoir-faire et aussi des « vouloir-faire » que personne d’autre n’est capable de faire
  • Mon optimisme (presque) sans failles
  • En Mars 2009 Thierry, un ami de plus de 20 ans m’a rejoint dans ce projet car lui aussi sortant d’une carrière informatique longue et prenante voulait faire quelque chose qui soit plus en adéquation avec ses aspirations"


Puis le projet s'est développé, comment s'est structurée l'entreprise Marron Rouge et avec quels partenaires ?
"Pour nos premières collections nous avons fait appel à nos artisans que nous connaissons de longues dates, avec de nouveaux partenaires tels que Wellpaper et Mother Earth. Bien vite je me suis intéressé aux réseaux sociaux Facebook, puis Twitter, Puis Google + ce qui m’a permis de faire quelques belles rencontres et pas que virtuelles. J’ai rejoint aussi rapidement quelques collectifs : le CLACE, Les Eco Informateurs, Le Collectif du Développement Durable. Le blog que je tiens est assez actif et me sert de « défouloir » pour me sortir du train train de la vie classique d’une société commerciale. Ce blog parle beaucoup de mode éthique, d’environnement et surtout d’êtres humains et de rencontres. La participation à quelques salons professionnels tel que l’Ethical Fashion Show, Maison et Objet et quelques salons grand public ont fait découvrir la démarche de Marron Rouge : en France, en Suisse, en Belgique. Une de nos belles rencontres est celle avec Marie Noëlle Bayard notre drôle de Designer : Avec elle, nous avons mis un pas dans la création notamment avec les doudous et les sacs et accessoires en laine."

Désormais Marron Rouge est aussi créateur ?
"Afin de nous distinguer dans ce monde de mode éthique, commerce équitable, développement durable… je me suis dit que cela passait par la création d’accessoires de mode et objets de décoration uniques à Marron Rouge. Je me suis alors lancé dans la création et notre candidature à été acceptée au Village des Créateurs à Lyon, après avoir présenté la collection 2012. Toutes nos nouvelles collections sont là :


Et en 2012, quels sont les projets Marron Rouge qui se profilent ?
"Un nouvel engagement dans la création et dans la formation, en collaborant avec une classe préparatoire d’étudiants de l’école de la Marinière à Lyon pour les arts appliqués. Un concours est en place pour stimuler la création d'accessoires de mode ou objets de décoration en matière recyclée. Les meilleures œuvres seront ensuite commercialisées par Marron Rouge !."

Pour retrouver Marron Rouge sur la toile :

Merci beaucoup Jean Marc pour ton témoignage et la sincérité de ton engagement !