L'obsolescence programmée de nos appareils nous entraine désormais vers un nouvel achat en manquant souvent de solutions pour faire réparer. Les appareils ménagers conçus précédemment pour durer des années, tombent désormais régulièrement en panne au bout de seulement 3 ou 5 ans. Les pièces détachées manquent et le savoir faire devient rare. Et pourtant il existe des réponses : sur le site de CommentReparer.com chacun peut poser sa question, et la communauté partage ses expériences, ses astuces, ses conseils...pour aider à redonner une seconde vie à un objet cassé : lave linge qui ne prend plus l'eau, une cafetière bouchée, ...Pour en savoir plus sur ce projet, Abonéobio a rencontré son fondateur, Damien Ravé, à la fois consommateur militant et professionnel de la conception de sites Web.

comment réparer au lieu de racheter

Comment est né le projet du site internet ?

Face au documentaire d'Arte "Prêt à jeter, l'obsolescence programmée" (visible au bas de cette page), j'ai eu envie de faire quelque chose, d'agir avec mes petits moyens, mais je ne savais pas trop comment faire. Et puis une succession de pannes (cafetière, lave-vaisselle, tondeuse) m'ont servi de déclencheur. J'ai cherché sur le Web des forums pour réparer ces objets cassés, et je n'ai pas trouvé le site idéal. Finalement entre les forums informatiques peuplés de geeks, les forums de bricolage réservés aux experts de la scie sauteuse et les sites des SAV de marques toujours suspects de censurer les plaintes, il manquait un site dédié à toutes les réparations domestiques, et ouvert aux débutants. De là est né Comment Réparer en mai 2011.

comment réparer au lieu de racheter

Quel est l'esprit du site ?

Conçu sur le même schéma que les sites généralistes Questions - Réponses de type Yahoo Answers ou commentcamarche.net, j'y ai ajouté des informations plus spécifiques. Par exemple, le demandeur doit préciser d'une part le modèle et la marque de l'objet, et d'autre part son cycle de vie (la date d'achat, les réparations déjà tentées sans succès, ...). Les solutions proposées par les "réparateurs" sont très encadrées : ils doivent préciser l'outillage nécessaire, le coût de la réparation, le niveau d'expérience requis, les détails de la réparation proprement dite, et surtout, les risques à éviter". S'en suit un vote des internautes pour désigner les solutions les plus utiles, et les astuces les plus pertinentes deviennent ainsi plus visibles.

Le site fête sa première année, quels sont les résultats ?

La base de données comprend 450 explications de réparations, et plus de 100 000 visiteurs. Le bouche à oreilles fonctionne et les médias ont bien relayé l'initiative, qui reste bénévole pour le créateur. Des articles dans la presse écologique (Terra Eco, Le Nouveau Consommateur...) mais aussi dans les magazines grand public (Pleine Vie, La Croix, Femina). Faire des économies reste un moteur évident dans un contexte de crise économique. Apprendre à réparer avec un simple tube de colle au lieu de devoir racheter un appareil à 400 euros, forcément ça intéresse ! Sauf les fabricants...ils sont restés discrets ! Chez aboneobio on aime les solutions qui nous permettent de consommer durable, de consommer moins mais mieux !

Pour rejoindre la communauté des réparateurs sur Facebook