L'enfant roi n'est pas celui qu'on croit. Capricieux dites vous ? Et bien non, ce n'est pas un tyran, c'est un enfant qui a eu la chance de recevoir une éducation où l'attention des parents à son bien être était permanente. Entouré et choyé il est autorisé à décider pour lui même. Ce n'est pas le propre des parents riches, Romain Gary en témoigne, c'est le fait de parents qui vivent une relation saine avec leur enfant, lui permettant de développer la confiance en lui, et adulte d'être en capacité de se tourner vers les autres. Marlène Schiappa a dédié un livre remarquable sur le sujet : "Eloge de l'enfant roi" à mettre dans les mains de tous les futurs parents !. Il est d'ailleurs classé parmi les meilleurs ventes de la catégorie éducation à la Fnac. A une époque où l'autorité revient en force comme une valeur refuge, où la frustration est considérée comme nécessaire pour se construire, ce livre démonte un à un tous les arguments qui font dire que l'enfant roi est celui qu'on ne voudrait surtout pas avoir. L'ouvrage s'appuie sur des références fouillées et argumentées, et la démonstration est implacable. En refermant le bouquin on se dit qu'une autre éducation est effectivement non seulement possible mais souhaitable ! Après la lecture je vous garantie que vous ne verrez plus l'enfant roi comme avant !

eloge de l'enfant roi Marlène Schiappa bourin editeur

J'ai bien aimé la partie sur le comportement des parents face aux choix de la cantine ! Extrait

"Si les adultes devaient déjeuner dans une cantine, sans eau à portée de main, en allant aux toilettes qu'à heures fixes, contraints de s'assoir à table à coté des collègues qu'ils apprécient le moins, dans un brouhaha agressif et à un prix prohibitif, le tout ponctué de remarques acerbes et de chantage aux carottes rapées, parions qu'ils en changeraient bien vite ! "...bien loin de l'enfant roi !

Ou encore cet autre extrait choisi :

"L'enfant roi est accusé d'être le fruit de la société de consommation. On critique pèle-mêle l'enfant et le mode de consommation de ses parents. il serait le produit, l'essence. Pourtant l'enfant roi n'achète pas d'iPad, d'iPhone, de voiture de luxe ou même de Citroën; il ne spécule pas en bourse". ..."Dans une société où l'avoir a dépassé l'être, ou le paraître est érigé au rang de valeur, comment peut on rendre responsables les enfants et les accuser de trop consommer ?"


Un livre à dévorer sur la plage ou dans votre canapé !

Merci particulier à Marlène pour la citation page 141 de la référence à mon article sur la pâte à tartiner fétiche des enfants, le nutella : le Nutella contient du DEHP le plus dangereux des phtalates

On parle de l'Enfant Roi aussi chez :

et ailleurs (j'en oublie!)

Devenir fan de l'Eloge de l'enfant roi sur Facebook