La crise n'a pas altéré la consommation responsable. Un français sur deux privilégie le mieux consommer : acheter plus durable, mais pas forcément acheter moins. La motivation a évolué. En 2006, la préservation de la planète était un facteur décisif (62 % en 2006 contre seulement 43 % en 2012 se disent concernés). Aujourd'hui le moteur est plutôt tourné vers les préoccupations personnelles (protéger sa santé, ...). A ce titre la pollution est une préoccupation pour 47 % des sondés. Le fait qu'un produit soit meilleur pour sa santé est désormais un argument de poids (36 %) pour acheter un produit respectueux de l'environnement; Les conditions de fabrication et l'origine des produits intéressent particulièrement (80 % veulent plus d'infos). Consommer local fait sens (55 % jugent primordial). Ne plus gaspiller ( 51 % veulent lutter contre) et consommer malin pour réduire la facture. A noter qu'en quart des français disent agir au service de leur conviction par leur acte d'achat (24% + 4 points). Evidemment, le prix reste le facteur clé (56 %), puis le coté pratique (45 %) et ensuite la question écologique (27 %). Reste à partager plus massivement le fait que la consommation responsable soit aussi un moyen de faire des économies. Et si vous commenciez par le partage dans vos réseaux d'un bel exemple avec l' abonnement bio d'aboneobio ? A la fois pratique, économique et écologique !

CONSOMMATION responsable

Source : étude Ethicity, réalisée du 21 février au 14 mars 2013 (échantillon représentatif de 3.577 personnes)