En Bretagne, des épiceries bio d'un nouveau genre s'implantent. Avec ces GASE, Groupement d’Achat Service Epicerie, une nouvelle manière de consommer s'impose, alternative aux courses en hypermarchés. Souvent dans un local à proximité d'un café, des habitants (40 à 50 foyers) se regroupent pour stocker de l'épicerie, mais aussi des produits entretien bio et d'hygiène, achetés en commun. Né à Rochefort-en-Terre, sous l'impulsion de "Pépino", le premier GASE a été créé par l'association qui a repris un ancien troquet rebaptisé "Le café de la pente". Le village très vivant l'été, souffrait l'hiver comme tant d'autres. Des membres impliqués dans Ingalan se sont mobilisés pour lancer le 1er Groupement d'Achat Solidaire et Ethique. Se rendant compte que les habitants préféraient un système incluant la gestion de stock, le "Pot commun" est devenu alors un Groupement d'Achat Service Epicerie. Il ne s'agit pas à proprement parler d'un commerce : ce sont les membres qui jouent "à la marchande". Les produits sont vendus aux adhérents sans marge. L'idée étant de donner l'accès à des produits bio, locaux et équitables, aux personnes à revenu modeste. Le membre d'un GASE vient faire ses courses dans le local mis à disposition des membres, où est stockée toute l'épicerie. Il prend la clé au café, se sert, fait sa note, mets son chèque dans la caisse et repart et referme derrière lui. Le principe repose sur une totale confiance. Et s'il lui venait l'envie de voler il volerait ... lui-même, puisque c'est son association, donc aucun intérêt. Ces GASE existent en Italie et se développent en France. Plusieurs existent en Bretagne (4 dont aussi celui de Séné l'Ecoopérative), d'autres sont en projets (7), mais aussi à Nice, Marseille, Clermont-Ferrand, Paris, Le Jura, La Lozère, L'Ardèche, Les Hautes Pyrénées… Les collectivités s'intéressent à l'initiative. En Bretagne la Région soutient le concept depuis 2009 en finançant un poste en emploi tremplin régional, pour décliner les GASE sur les 5 départements bretons.

http://vivresencommun.libertalia.lautre.net/index.php/2-non-categorise/1-charte-de-vivres-en-commun

Pour en savoir plus sur les GASE en France :

En Finlande, le local d'un immeuble sert à stocker les aliments périmés des habitants afin de réduire le gaspillage de la nourriture : les produits sont déposés sur les étagères, dans un local réfrigéré à 6 degrés. Chacun dépose ses yaourts, sa charcuterie, ses fromages, boissons, fruits et légumes, ....en laissant un message sur le registre des entrées et sorties, précisant si on a déposé ou emporté un article et en précisant son numéro d'appartement. http://www.20minutes.fr/monde/finlande/1097463-finlande-contre-gaspillage-immeuble-partage-nourriture

Un grand merci à François Merciol pour l'aide apportée à la rédaction de cet article.