L’écologie au cinéma, solution pour une prise de conscience ?

7 décembre 2016
Auteur: admin

L'écologie au cinéma, solution pour une prise de conscience ?

Ringard, l’écologie sur grand écran ? Il suffit de voir que Trashed a patiemment attendu 4 ans dans les cartons avant sa sortie française en novembre dernier, entre un documentaire hollywoodien avec Léonardo DiCaprio (Avant le déluge) et une réalisation franco-française de Marie-Monique Robin, pour se dire que les distributeurs ne misent pas trop sur la conscience écologique pour remplir des salles.

Pourtant, ces documentaires sont utiles pour alerter, sensibiliser ou fédérer les consom’acteurs. On ne ressort jamais indemne d’une projection : soit on se découvre l’envie d’agir concrètement, soit on se rend compte des dégâts que nous générons et on souhaite changer cet état de fait !

Qu’est-ce qu’on attend ?

Sorti le 23 novembre au cinéma, le dernier documentaire de Marie Monique Robin pose la seule et unique question importante en matière d’environnement : pourquoi attendre pour mettre en place les solutions qui existent déjà et qui ont fait leurs preuves?

ce dernier documentaire de la réalisatrice du Monde Selon Monsanto, Notre Poison Quotidien et Sacré Croissance, est partie poser sa caméra dans un des quelques villages “en transition” qui existent en France.

Elle a suivi la vie d’Ungersheim, petit village alsacien de 2.200 âmes et d’une cinquantaine de bonnes volontés prêtes à insuffler une dynamique écologique à leur ville. Agriculture, alimentation, énergie, habitat, éducation… l’incroyable maire de la commune, Jean-Pierre Mensch s’implique personnellement dans tous les projets et fédère autour de lui selon l’une de ces citations préférées : L’exemple n’est pas le meilleur moyen de convaincre, c’est le seul (Gandhi).”

Avec sa passion et son courage, il démontre même aux plus récalcitrants de ses administrés que la transition vers un mode de vie plus environnementalement compatible est possible, et sans dépenser plus, puisqu’à l’heure des hausses d’impôts en tout genre, Ungersheim n’a pas augmenté sa fiscalité pour autant !

Le documentaire de Marie Monique Robin est un véritable plaidoyer pour la transition. Elle insiste sur le rôle important de nos élus, qui peuvent agir avec les moyens et pouvoirs administratifs ou légaux dont ils ont la possibilité. Une fois le film terminé, on a qu’une seule envie : partir vivre dans l’un des villages en transition ou militer pour que notre commune amorce la transition!n

Le positivisme français vs le catastrophisme américain

Ou l’intimisme à la française face à la machine de guerre hollywoodienne ! Rien que les titres “Avant le déluge” (Before the Flood de Fisher Stevens avec Léonardo DiCaprio) ou Trashed (de Candida Brady avec Jeremy Irons) donnent le ton : il faut que cela fasse peur pour que les consciences américaines s’éveillent ! Il faut du sensationnalisme, comme dans un bon blockbuster, et des acteurs “bankable”.
nDans ce registre, Léonardo DiCaprio est l’acteur de rêve : talentueux et engagé, il a mis depuis longtemps sa notoriété (à bord de son jet privé) au service de la cause écologiste. Mais la liste s’allonge à mesure que le réchauffement climatique est palpable : Jeremy Irons incarne le film Trashed, et Arnold Schwarzenegger, l’ex-gouverneur de Californie, mouille régulièrement la chemise contre les énergies fossiles, ou l’excès de consommation de viande.

Et la relève s’organise avec des personnalités comme Mark Ruffalo (Zodiac, Hulk, Avengers…) très engagé contre la fracturation hydraulique, l’accès à l’eau potable, et notoirement anti-traité commerciaux, ou la jeune Shailene Woodley (Divergente, Nos Etoiles Contraires). La jeune actrice a filmé et posté en direct sur les réseaux sociaux son arrestation pendant une manifestation contre l’oléoduc à Standing Rock avec des tribus Sioux. Ce coup d’éclat a certainement permis de médiatiser internationalement un combat ignoré, et dont on a appris récemment qu’il ne verrait heureusement pas le jour.

En France, on préfère depuis quelques années voir le bien dans l’écologie. Fini la culpabilisation à outrance, vive les solutions ! Après avoir dénoncé et montré les mauvais côtés, les films documentaires d’aujourd’hui sur l’écologie, veulent inspirer, donner des motifs d’espérer et de croire. Le film “Demain” du colibri Cyril Dion et l’actrice Mélanie Laurent, comme “Sacrée Croissance”, ont réussi à où les discours politiques ont échoués. En montrant avec émerveillement que les alternatives sont possibles et souhaitables, ils ont entamés, eux-aussi une transition dans le traitement des documentaires autour de l’écologie. La caméra regarde les problèmes en face, mais propose toujours des solutions, qui ont été éprouvées par la société civile, des citoyens, des consommateurs.

Avec ce dernier documentaire, Marie-Monique Robin démontre que la transition, aussi bien écologique qu’économique, fait du bien tous, même à la communauté ! Sans dévoiler le film, que nous vous invitons à aller voir ou faire projeter dans votre ville, vous y verrez que la force développée par un petit noyau dur de convaincus peut faire bouger toute une ville, en apprenant aux concitoyens la valeur temps, l’effort partagé et le vivre ensemble.

Pour voir la bande annonce : suivre le lien

Enregistrer