La cure de sève de bouleau, mon atout pour une belle peau

Auteur: aboneobio

La sève de bouleau est utilisée depuis le Moyen-Age pour ses innombrables vertus. Elle provient du bouleau blanc, autrement appelée Betula alba ou arbre de la sagesse. Récoltée au printemps, à la fin de la saison froide, elle offre une véritable cure de jouvence.

Verre de sève de bouleau

Les peuples nordiques utilisent depuis la nuit des temps la sève de bouleau. Au XIIe siècle déjà, Sainte Hildegarde la préconisait pour combattre les ulcères. Aujourd’hui encore, les Scandinaves en raffolent. En France aussi, elle devient de plus en plus populaire.

Sève de bouleau ou jus de bouleau? Ce n’est pas la même chose!

Pour commencer, il convient de bien différencier la sève de bouleau du jus de bouleau. La première est obtenue à partir de l’écorce de l’arbre au cours de la montée de la sève, un phénomène qui se produit début mars. Le jus, lui est extrait des feuilles de bouleau. La sève est beaucoup plus riche en oligo-éléments et en minéraux présents à l’état naturel.

Comme de l’eau un peu sucrée…

Selon l’Office national des Forêts, « l’eau est le composant de base de la sève et représente plus de 95% du liquide. Cette grande quantité d’eau provient du sol et transporte les éléments minéraux infimes puisés par les racines ». Concernant le bouleau donc, la sève est d’un aspect clair, semblable à de l’eau, avec un goût légèrement sucré.

Bon pour notre cœur

Ensuite bien entendu, sa composition varie en fonction des terrains sur lesquels les bouleaux blancs se situent. De manière générale, la sève de « l’arbre de la sagesse » contient du bétuloside et du monotropitoside, deux hétérosides connus pour leur effet bénéfique au niveau cardiovasculaire.

Du potassium au menu

La sève de bouleau s’avère être particulièrement riche en potassium. Idéal pour réduire l’excrétion (élimination) de calcium dans les urines, et ce en prévention de la formation de calculs. C’est un excellent diurétique donc. Mais pas seulement, puisque le potassium permet aussi de se prémunir des maladies cardiovasculaires et du diabète.

Un antioxydant puissant

Grâce à une cure de sève de bouleau, vous ferez également le plein de calcium, un allié de premier choix pour votre santé osseuse. Mais aussi de manganèse, indispensable pour lutter contre le stress oxydatif. En quantités certes moins importantes, vous trouverez de la vitamine C et du magnésium. Mais aussi de la quercetine, l’un des flavonoïdes les plus actifs doté de propriétés anti-oxydantes et antihistaminiques (contre les allergies). Ce n’est pas tout, la sève de bouleau entre dans la composition de lotions capillaires. Enfin, dans les pays nordiques, elle est utilisée pour le soin de la peau.

Bien choisir sa sève de bouleau

Comme pour de nombreux produits de ce type, mieux vaut opter pour les versions les plus naturelles possibles. La sève ne doit en effet contenir ni additif chimique ni conservateur si vous souhaitez bénéficier de toutes ses vertus. Vérifiez bien que le produit acheté correspond à une sève récoltée de manière artisanale. Enfin, avant de débuter une cure, parlez-en à votre médecin traitant.

Lire aussi sur Abonéobio :

Source : http://www.onf.fr/activites_nature/sommaire/decouvrir/vie_foret/vegetaux/20070920-141105-479528/@@index.htmlhttps://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/j.1365-2621.1985.tb13328.x – Secrets des médecins alternatives, Sélection Reader’s Digest – Phytothérapie, la santé par les plantes, VIDAL

©Destinationsante.com 2018

 

Les commentaires sont fermés.