Le vernis à ongles est-il dangereux pour la santé ?

Auteur: aboneobio

Nous faisons de plus en plus attention aux cosmétiques que nous utilisons. Pourtant, l’un d’entre eux est trop souvent oublié : les vernis à ongles. Ils sont responsables de nombreuses réactions allergiques. En cause, leur composition pas toujours très clean.

Le vernis à ongles est-il dangereux pour la santé ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 10 % des utilisateurs de vernis y feraient une allergie. Pourtant, l’attribution de ces réactions aux produits pour les ongles n’est pas toujours facile à deviner. Les yeux qui grattent, des rougeurs sur le visage, des irritations… Les cosmétiques pour le visage ou le maquillage (mascara, fard à paupière) seront tout de suite incriminés. Alors que le vrai responsable, peut-être le vernis à ongles. Eh oui, il ne faut pas oublier que l’on se touche le visage près de 250 fois par jour !

Une étude d’une clinique dermatologique brésilienne révélait en 2008 que 8 % des patients soupçonnés d’une dermatite de contact (éruption cutanée provoquée par le contact avec un produit étranger) souffrait en réalité d’une allergie due au  vernis.

Les vernis contiennent des phtalates et du formol

Des vernis à ongles longue tenue, faciles à appliquer, brillants… Et que l’on doit retirer avec du dissolvant… Pas vraiment surprenant que leur composition ne soit pas vraiment naturelle. Lorsqu’on regarde de plus près la composition des vernis conventionnels, il y a même de quoi prendre peur… La plupart contiennent :

  • Phtalates, reconnus comme des substances cancérogènes ;
  • Toluène, un solvant irritant ;
  • Formol (liquide) ou formaldéhyde (gazeux) ;
  • Camphre synthétique, fort potentiel irritant ;
  • Méthacrylate, ou acrylate, fort potentiel irritant ;
  • Et des parabens.

En 2015, l’organisme d’analyse de produits Environmental Working Group (EWG) a testé la composition de 10 marques de vernis. Dans 8 vernis sur 10, il a constaté qu’un perturbateur endocrinien, le triphenyl phosphate (TPHP), se retrouve dans l’urine des femmes ayant appliquées du vernis. Preuve que le vernis passe bel et bien à travers l’ongle.

Ainsi, il est donc déconseillé d’appliquer régulièrement du vernis en cas de grossesse. Que ce soit pour éviter les inhalations de substances irritantes ou le passage de perturbateurs endocriniens dans votre corps.

Choisir un vernis à ongles plus sain

Aujourd’hui, il existe des alternatives aux vernis conventionnels aux ingrédients controversés. De nombreuses marques développent des vernis « peaux sensibles ». Par ailleurs, les mentions « 3-free », « 4-free » ou même « 5-free » assurent aux consommateurs l’absence des composants les plus dangereux.

En faisant le choix d’un vernis à ongles bio, vous vous assurez d’un cosmétique moins irritant. Comment ? Grâce à des ingrédients majoritairement d’origine naturelle, et non synthétique.

Vous pensez être allergique ? Avant de mettre du vernis sur vos dix doigts et vos dix orteils, faites un test sur un seul ongle. Patientez quelques jours. Si vous constatez des picotements ou des rougeurs, retirez le vernis rapidement à l’aide d’un dissolvant doux, sans acétone ni acétate d’éthyle. Enfin, pour réparer et nourrir les ongles, hydratez-le avec un soin mains et ongles.

 

Les commentaires sont fermés.