Travailler avec des amis

8 février 2008
Auteur: admin

En discutant avec plusieurs entrepreneurs engagés, et aussi en rebondissant sur l’actualité de la vie de l’entreprise, je voulais vous entendre sur : est ce possible de travailler avec des amis ? .

On dit que le business n’est pas soluble dans l’amitié.

D’un coté l’amitié qui suppose fidélité (donc une inscription dans un lien durable), empathie, respect, protection, …
De l’autre, le business, une espérance de gain à court terme, avec un bénéficiaire, propriétaire des actions qui n’a souvent rien à voir avec la valeur ajoutée, avec une glorification autour du pactole réuni;

Pourtant il me semble que d’autres voies sont possibles.

Il me semble que des entreprises construites autour de valeurs, autour d’un investissement social, autour de démarches solidaires, seront demain la force créatrice. De celle qui permette de se lever le matin et d’avoir plaisir à participer à un projet collaboratif.De celle qui donne un sens la vie professionnelle.

Vous en pensez quoi ?

9 réponses à “Travailler avec des amis”

  1. ghis dit :

    hello,

    Je pense que c’est possible pour ma part.
    J’en veut pour preuve que j’ai un associé qui n’est autre que l’un de mes amis.

    Je pense qu’il faut être honnête dès le départ. Je lui est expliqué le projet et sa démarche globale, ce que je vois pour l’avenir et ce dont je ne veut absolument pas!!

    Notre rapport est basé sur le confiance et il partage complètement ma vision de l’avenir du commerce à ce jour, alors, est-ce dû au fait que nous soyons jeunes et que ce soit notre 1ère entreprise..je ne sais pas..

    Ce qui est sûr, c’est que tout est question de confiance, et moi, je ne marche qu’à cela!!

    Après, il faut être sûr de la personne à qui l’on accorde sa confiance 😉

    La discorde d’opinion entre associé fait partie des raisons d’échec d’1 entreprise dans les 3 ans..

  2. Je pense également que c’est possible, mais pas avec tous les amis. Il faut vraiment partager une même vision des choses.
    C’est comme les vacances : avec certains amis ça ne peut pas bien se passer!!! Idem pour un projet professionnel (sauf que là les conséquences sont plus graves!).
    Les amis avec qui se serait possible se comptent sur les doigts d’1 main.

  3. pangloss dit :

    Tiens c’est amusant, je viens de mettre en ligne une note qui parle (en partie de ça).
    Le graphiste d’Ozibao n’est autre que…mon meilleur ami !
    Je pense qu’il faut avoir la même vision des choses (c’est un préalable indispensable) mais que ça n’est pas suffisant. Il faut aussi vraiment se connaître, ne pas hésiter à se dire les choses et bosser en toute transparence.
    Pas évident du tout, mais jusqu’ici, pour nous, ca se passe plutot tres bien. A voir dans le temps, mais j’ai un a priori favorable. Je croise les doigts ! ^^

  4. Abonéobio dit :

    Merci pour vos avisPangloss et Ghis je souhaite évidemment que cela fonctionne. Avec l’énergie du lancement on saute souvent des étapes qui nous paraissent superflus mais formaliser à minima l’accord ou l’entente, c’est le parapluie en cas d’orage sous lequel on se retrouve à deux.Julie, je suis d’accord, il faut choisir et bien choisir !

  5. Alex dit :

    Heu, j’ai pas d’ami, je vis dans une grotte et je mange du lichen. J’ai bon ?

    Je pense que les amis c’est bien pour le repos de l’esprit, les conseils désintéressés, la légèreté, les moments graves, les moments heureux.
    Pour le biz, réserve, mais cette réponse est tellement subjective…
    En tout cas bonne fin de semaine sous le soleil du Maine & Loire. Je vais aller dépenser de l’énergie (physique) à l’étang St Nicolas, pour ceux qui connaissent le coin 😉 bon we

  6. Abonéobio dit :

    Eh, j’irais aussi, en famille avec la mascotte d’aboneobio, j’ai nommé César de Kermest ! Au moins lui ne se pose pas ces questions existentielles : il fonce dès la rencontre d’un copin et s’amuse comme un fou !

  7. evydemmentbio dit :

    et bien mon mari a créé sa boite avec un ami. Et je dois dire que ça se passe bien pour l’instant. Mais dans l’ensemble je dirais qu’il vaut mieux éviter. s’il se passe quelque chose au boulot vous perdez un associé et un ami ! pour ma part j’ai eu une expérience qui m’a fait dire que je n’aurais pas du mélanger boulot et amitié.

  8. Alex dit :

    Il doit se poser d’autres questions d’une autre sphère existensielle :
    -Qui c’est qu’a pisser là?
    -bah, c’est qui elle?
    -quand est-ce qu’on mange?
    -c’est bon un pied de table?
    -tiens je vais me faire une grossesse nerveuse ça va m’occuper l’esprit. mais non chuis c.. chuis un mâale !

  9. l’expérience me montre que cela dépend surtout des philosophies de vie, et évidemment de la clarté des relations de départ.

    Si tout est clair, bien bordé, et que les visions sont totalement partagées et muries, je ne vois pas où est le soucis.
    Je pense que le principal problème vient du fait de ne pas oser communiquer, par fierté sans doute, par un ego surdimensionné parfois, ou par peur de décevoir ou de ne pas avoir d’avis positif…