Et si nous n’allions pas au supermarché ?

Auteur: admin

Une question que pose six organisations (Action Consommation – Alliance Provence – la Confédération Paysanne – Minga – Nature et Progrès – Via le monde) pour le lancement de l’opération « Printemps pour un commerce équitable ici et ailleurs » du vendredi 25 avril au 10 juin.

Vous cherchez une alternative au supermarché ?

Les Amap pour les produits frais, et les magasins solidaires type Terre et Terroirs, pour les extras des achats chez les entrepreneurs engagés (regardez ma liste shopping sur le blog) et pour les produits du quotidien, ceux qui sont en contact avec la peau, un abonnement chez Abonéobio !

What else ?

Vous voulez en savoir plus, c’est chez Julie et chez Agnès

2 réponses à “Et si nous n’allions pas au supermarché ?”

  1. Abonéobio dit :

    Merci Michèle pour votre témoignage. Effectivement vu de la métropole votre mouvement semble un raz de marée de fond. C’est clair qu’une fois les réseaux alternatifs structurés, le paysage changera pour le consommateur lambda.

  2. Michèle C. dit :

    C’est tout le sens de la grève générale de janvier et février en Guadeloupe et en Martinique ! Le gouvernement veut couper ces mouvements populaire du reste de la France hexagonale en en faisant une affaire « créole » à caractère raciste (ce qui n’a jamais été le cas !). Toutes les structures alternatives dont vous parlez n’existent pas dans nos pays mais la réflexion de fond engagée au sein des populations antillaises devrait déboucher sur des organisations du même type. Les infos que vous donnez et que je ferai circuler sont une aide appréciable !