Le vêtement bio se démocratise

2 juillet 2008
Auteur: admin

Après Monoprix précurseur, Carrefour, …désormais voici le textile bio dans les rayons de Célio, Etam lingerie, C&A, H&M, La Halle, …et aussi chez Leclerc à l’automne avec l’arrivée de la griffe XULY Bët.

Il est indéniable que l’offre de la mode éthique s’élargit, tout comme celle de la cosmétique bio. Elle tient même son salon, so ethic. La demande pousse l’offre, et les enseignes classiques ne veulent pas manquer de satisfaire cette niche, quitte à ne proposer que quelles pièces sur lesquelles elles pourront néanmoins communiquer !

Pour autant, tous les jeans ne sont pas propres; Et même si le CO2 s’affiche sur le produit, l’étiquette ne donne pas la transparence sur les conditions de fabrication.

Au delà de l’impact environnemental, la question de l’éthique dans la mode porte aussi sur le respect des valeurs au sein de l’intégralité de la chaine, de la fabrication à la distribution. C’est en cela que des marques telles que Tudo Boom, Ideo, Althéane …sont respectables. La fabrication de leurs pièces permettant une rémunération correcte pour ceux qui les fabriquent et permettent de leur offrir une perspective d’avenir.

Chez Abonéobio, la question de l’engagement du producteur et du distributeur nous semble essentiel, alors nous en profitons pour vous recommander de faire un petit tour dans les boutiques du quartier :

Les soldes sont un moment important de la consommation, surtout dans le textile, ….Vous en êtes où ??

7 réponses à “Le vêtement bio se démocratise”

  1. Je suis complètement d’accord quant à l’engagement de toute la chaîne de production.

    Les soldes ont été faites rapidement… Un article très prochainement sur mon blog 🙂

  2. Tom dit :

    Salut Laurence,

    Et oui, les vêtements bio se démocratisent… Pour le meilleur et pour le pire 😉

    Pour le pire car les surfaces cultivables en bio sont pour l’instant limitées et l’afflux de nouveaux acteurs pourrait avoir un effet négatif sur les prix. On connait les capacités de négociation des grandes surfaces, elles ne sont pas les mêmes que celle des marques de mode éthique.

    Pour le meilleur car je suis de ceux qui pensent que les grands distributeurs sont incontournables et ont un rôle à jouer dans le développement du bio et du commerce équitable.

    Reste pour le consommateur à avoir une démarche éthique du début à la fin : Je me faisait la réflexion hier dans la queue du Monoprix : Quel intérêt pour la planète d’acheter du saumon ou des œufs bio si c’est pour utiliser des sachets en plastique pour les porter jusqu’à chez soi ?

    Sinon les soldes se sont très bien déroulés pour Vé, juillet est pour l’instant notre mois record.

  3. Abonéobio dit :

    Tom >Contente de voir que le business des vêtements éthiques profite à Vé…Tout à fait d’accord avec toi sur la cohérence nécessaire sur toute la chaine. Vous prenez un peu de vacances pour souffler ?

  4. idées cadeaux dit :

    Bon article, très interressant, je vous félicite vivement pour votre blog.je vous souhaite une bonne continuation et longue vie à votre siteà bientôt

    frank

  5. man dit :

    De plus en plus de choix, de plus en plus de boutiques sur le web : le bio la mode de demain ? Une bonne chose pour l’environnement et l’exploitation des enfants sur la production… J’aurai un autre site aussi à ajouter : http://www.vertigebio.com, à voir…

  6. vetements dit :

    Génial, merci pour cette découverte 🙂

  7. martina dit :

    Merci pour cet article ! C’est bien de voir que le bio se démocratise de plus en plus. J’ai des amis qui ont ouvert une boutique de vêtements bio et éthiques.
    nActuellement ils font -50% sur la collection printemps & été. Allez-y faire un tour, le site est bien fait et il y a des jolis articles.