Monoprix achète Naturalia

3 juillet 2008
Auteur: admin

Créé en 1973, Naturalia est aujourd’hui la première enseigne spécialisée de produits biologiques et naturels en région parisienne avec 34 magasins proposant plus de 5000 références.

Depuis 30 ans, qu’il s’agisse de soutenir le commerce équitable ou les fabricants de cosmétiques ou de produits d’entretien qui ont fait le choix difficile de mettre au point des produits efficaces à base d’ingrédients naturels et non polluants, Naturalia joue son rôle de distributeur en entretenant des relations suivies avec ses fournisseurs, en privilégiant l’innovation et en restant actif du début de la production jusqu’à la vente du produit fini.

Selon Naturalia, de pratiques agricoles soucieuses des écosystèmes et non polluantes en pratiques commerciales assurant une juste rémunération aux producteurs des pays en voie de développement, l’univers bio ne se résume pas à la simple protection de l’environnement. Du producteur au consommateur, chaque acteur concerné participe au respect d’une même éthique qui veut préserver les ressources naturelles aussi bien que la qualité de vie des hommes qui travaillent la terre ou la santé des consommateurs.

Et aujourd’hui Monoprix achète Naturalia !

Source : La Tribune.fr

Décidément ça bouge dans le bio !
Pas sûre que tous les producteurs et distributeurs tiennent le coup face à ces concentrations à coup de rachats ! Le consommateur sera t il gagnant ?

++ Yves Rocher sort sa gamme bio pour octobre
++ Le vêtement bio se démocratise

6 réponses à “Monoprix achète Naturalia”

  1. Abonéobio dit :

    Violette > et de politique sociale au sein de l’entreprise. Ethique a 2 vitesses ? Je sens poindre la même dérive que pour le commerce équitable. Alter eco voit bien aujourd’hui que ces produits dans les rayons sont de plus en plus concurrencés par les propres marques des distributeurs, qui se disent équitables mais selon leurs propres règles à défaut d’un accord sur une vraie norme. Commerce équitable et bio, que vont devenir les petits producteurs ?

  2. Belinunda dit :

    C’est vrai qu’une entreprise de la grande distribution peut être source de débouché important pour une marque mais en même temps elle peut aussi voir rapidement cannibaliser ses innovations par les enseignes et leurs marques distributeur.

  3. Abonéobio dit :

    Belinunda > les volumes oui mais l’enjeu est d’arriver à préserver l’éthique. Qui dit développement durable parle du tryptique Economique / environnement / social. Adéquation pas évidente à maintenir.

  4. Selon le communiqué de l’AFP, Monoprix a racheté 100 % des actions de la société.Sur un marché porteur en hausse de 10 % chaque année, le Ca de Naturalia aurait quasiment doublé en 3 ans à 49 millions d’euros en 2007.Mémo, Monoprix est détenu à 50-50 par les grands magasins Galeries Lafayette et le distributeur Casino.

  5. mlle bio dit :

    La question qui se pose aussi est dans quelle mesure la philosophie bio de ces enseignes pourra perdurer ? Etre bio ne se limite pas juste à vendre des produits bio mais bien penser en terme de chaîne d’approvisionnement courte, de sourcing en local …. des considérations bien loin des GMS actuelles !

  6. A propos de Naturalia, j’ai un contact direct qui bosse pour Monop/Naturalia. Je la contacte pour l’accompagner prochainement dans la compréhension de notre marché, le respect des pratiques éthiques… les membres de la bio-communauté ont des messages à faire passer ?? 🙂