Fidéliser les courses habituelles avec des cadeaux écologiques : Green Rewards

Auteur: admin

Comment fidéliser les clients dans les temples classiques de la consommation, tout en montrant son intérêt pour l’écologie mais sans remettre en question les approvisionnements ? Les Britanniques ont trouvé la solution : ils lancent le programme de fidélisation Green Rewards : un système de points ouvrant droit à des cadeaux écologiques.

Une bonne occasion pour les 900 commerces conventionnels inscrits de promouvoir auprès de leurs clients la consommation écologique !

Le fonctionnement est simple : vous faites vos courses habituelles (sans remettre en question vos pratiques d’achats !) chez Tesco, Body Shop, Marks & Spencer … Vous accumulez des points fidélité (avec vos achats classiques ) que vous pouvez ensuite échanger contre des produits et services écologiques, ou opter pour un don à des ONG ou encore acheter un crédit de compensation carbone. Le « Green Shop » propose une variété de produits tels que des accessoires solaires, des vêtements ou du linge de maison en coton bio, des cosmétiques naturels, …

++ le site de Green Rewards

C’est comme cela que vous les voyez vos prochaines courses ??

2 réponses à “Fidéliser les courses habituelles avec des cadeaux écologiques : Green Rewards”

  1. Abonéobio dit :

    Anne sophie > On est d’accord ! Le ton du billet n’était peut être pas assez ironique à voir ta réaction on ne peut plus claire ^^

  2. Anne-Sophie dit :

    Tu veux que je te dise Laurence, je crois que c’est le truc le plus à hurler de lire que j’ai lu ces derniers temps ce truc!! je trouve ça tout simplement débile comme idée, et à côté de la plaque!! En gros le messages est « consommez consommez » (l’idée phare des cartes de conso) puis vous aurez le droit de consommer encore plus – ou de compenser tout ce que vous avez consommez en conventionnel avant – mais écolo cette fois… Eh bien je suis désolée, je crois vraiment que les mecs n’ont rien compris! A la base la logique doit être comme pour les déchets: éliminer à la source non!?