Quand la coiffure se met au bio et à l’écologie…

18 septembre 2008
Auteur: admin

Les coiffeurs manipulent des produits chimiques pour assurer les permanentes et colorations de leurs clients. Il faut savoir qu’environ 60 % des femmes et 5 à 10 % des hommes se colorent les cheveux avec une moyenne de 6 à 8 colorations par an. A ce titre la profession serait exposée à un risque supérieur à la moyenne de développer un cancer selon le Centre international de recherche sur le cancer (IARC/CIRC), l’agence chargée du cancer de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce métier serait classé comme cancérogène « probable », selon la revue spécialisée britannique The Lancet Oncology. Il s’agirait principalement d’un risque de cancer de la vessie, mais avec des suspicions également chez les coiffeuses de risques accrus de cancer des ovaires et d’une forme de cancer sanguin, le lymphome non-hodgkinien. Il était donc temps que la profession s’organise pour assurer la prévention de ces maladies. Le métier de coiffeur est un métier à risques mais grâce à la signature de la Charte de Développement Durable de la profession de la Coiffure lors du salon Mondial de la coiffure 2008, la tendance va se développer autour de colorants non polluants. Cette charte comporte 10 engagements : elle encourage l’ensemble des acteurs de la profession à exercer leur métier en respectant les principes du Développement Durable. Elle promeut l’achat et l’utilisation « de produits et de matériels respectueux de l’environnement et de la santé ». Elle valorise les salons qui s’engagent dans cette démarche citoyenne. Elle assure la sensibilisation de la clientèle, elle renforce l’engagement des salariés des salons, soucieux de la protection de l’Environnement et de leur santé.

Qu’en est il des teintures ? Le comité scientifique des produits de consommation (CSPC) de l’Union Européenne s’est penché sur la dangerosité des teintures capillaires et a épinglé 23 produits jugés fortement allergisants, notamment à cause de la présence de para-phénylènediamine ( PPD). Plus la coloration est foncée et plus les concentrations en PPD sont élevées. Et ne vous fiez pas aux mentions « sans ammoniaque », ces colorations contiennent quand même des PPD !. Ils sont presque systématiquement dans les colorations pour leurs propriétés remarquables de stabilisation à hautes températures et hautes résistances chimiques mais i l s’agit d’un produit extrêmement sensibilisant.

Alors pour celles qui ne peuvent se passer d’une coloration, sachez qu’il est tout à fait possible aujourd’hui d’assurer des colorations avec des teintures jusqu’à 100% végétales (à base de safran, de gingembre, de piment ou de muscade ou d’henné, raffiné pour enlever les traces de métaux, et de plantes aux vertus bactéricides et gainantes…). Certains salons se sont spécialisés sur ce créneau et vous permettent même de repartir avec une petite mixture maison à appliquer chez soi, histoire de patienter jusqu’au prochain RV, et pas uniquement sur Paris : Tours accueille en centre ville le salon de Jean Pierre, coiffeur nature. La démarche est globale, il a par exemple investi dans un purificateur d’eau, qui traite les boues, les bactéries et le calcaire. Avec moins de calcaire les shampoings bio (évidemment !) sont plus efficaces. Il a installé également des économiseurs d’eau, des ampoules basse tension…Il utilise des teintures qui se fixent à la vapeur d’eau, et si les cheveux sont abimés ils réparent avec des huiles essentielles de romarin et de sauge. A découvrir si vous passez sur le Val de Loire.

Les franchises aussi commencent à sortir leur propre gamme labellisée cosmébio et certifiée Ecocert, à l’instar de St Algue qui lance sa gamme de soins capillaires bio.

La mobilisation de toute la profession permettra aussi de réaliser des économies d’énergie ( 600.000 Mwh consommés en France par les quelques 60 000 employeurs, 80% pour le chauffage et l’usage des sèches cheveux, sans compter les lave-linge et sèches linges pour les serviettes), et des économies d’eau (l’ensemble des salons de coiffure français utilisent 8 millions de m3 d’eau, soit l’équivalent de 6.500 piscines municipales). Après évaluation conformément à la charte, un salon pourra obtenir une à trois étoiles.

Quand on sait que les salons de coiffures accueillent chaque jour un million de clients, on se dit que ces gestes de sensibilisation alimenteront peut être les conversations ?

24 réponses à “Quand la coiffure se met au bio et à l’écologie…”

  1. Emmanuelle dit :

    bonjour,je rencontre une  » amie » qui sort de chez le coiffeur(elle y va tous les mois!!!!) qui est tres en colere car la coiffeuse a applique la couleur sur son collier qui se retrouve tout attaque .Commentaire de la dite amie: »tu te rends compte la couleur a bouffe mon collier « ….moi je crois qüe a force de se faire des couleurs tous les mois ca lui a bouffe le cerveau!!!!

  2. Abonéobio dit :

    Angie > Merci pour cette précision, c’est vrai que certains coiffeurs rappellent ces consignes de bases à leurs clients. Reste que certains produits sont quand même peu recommandables ^^

  3. Abonéobio dit :

    Emmanuelle > pas mal l’exemple du collier !

  4. Angie dit :

    Je suis coiffeuse et moi je dis toujour à mes clients de ne pas mettre de collier et d’enlever les boucles d’oreilles et il faut toujour s’assurer de mettre un essuie main sur la nuque ,la cap et un autre essuie-main qui protèges par dessus la cap … Je pense que la coiffeuse de ladite amie Emmanuelle est tout simplement pas professionnelle .

  5. JP dit :

    Je suis coiffeur nature, la coloration synthétique comporte trop de risque pour la santé du professionnel et pour la clientèle à plus ou moins longue échéance, c’est pour cette raison que je pratique la coloration végétale 100% naturelle dans mon salon qui est respectueux de l’environnement. C’est un métier différent, ce n’est plus la coiffure paillette, mais les témoignages sur les méfaits de cette chimie sont trop lourds pour ne pas les prendre en compte. Il faut réinventer le naturel, rééduquer les clientes, et surtout les professionnels, de façon à ce que les lobies industriels arrêtent de nous empoisonner dans le seul but, toujours faire plus de profit!

  6. Abonéobio dit :

    Bonjour Jean Pierre, merci de votre visite sur ce billet qui parlait déjà de vos talents de coiffeur nature

  7. Abonéobio dit :

    Anto > Le mieux est peut être de vous adresser aux coiffeurs professionnels installés qui ont réussi leur conversion en bio, si ils veulent bien vous faire partager leur expérience. Pour l’instant ils sont encore marginaux, malheureusement pour notre santé et la leur !

  8. charley dit :

    je suis coiffeur et j’utilise la marque Logona et je peux vous affirmer que j’obtiens de superbes résultarts avec ces couleurs bio.J’ai tous les jours des témoignages de clientes qui disent avoir enfin retrouvéune chevelure saine et soyeuse et des couleurs naturelles qui illuminent leurvisages.Venez tester cette gamme et vous serez conquisesa bientotCharley

  9. ANTO dit :

    je suis coiffeuse je suis allergique a l’amoniaque ce n’ai pas d’aujourd’huit que je suis coiffeuse l’amoniaque ma dilater mes bronches je ne suis pas reconue en maladie professionnel le blodilane ainsi d’autre produit que je vais pas cité enfin , j’aime mon mètier alors j’ai envie de travail avec des produits bio donner je voudrais crée un salon bio je voudrais avoir des conseil merci!

  10. Fabulous dit :

    Y’a pas de raison de soigner que son estomac en mangeant bio, de mettre des crèmes bio sur le corps et d’oublier nos cheveux qui sont un peu nos parapoussières de tous les jours !

    Pour celles et ceux que cela pourrait intéresser, il y a un salon de coiffure bio qui ouvre en Seine-Maritime, plus précisément à Tancarville pas trop loin de le Havre et encore moins de Lillebonne. C’est l’Atelier de Lyd, http://www.latelierdelyd.fr

    Merci biocoup pour votre attention

  11. Emma dit :

    Bonjour,
    je suis du à coté du mans dans la Sarthe précisément.
    ça fais 14 ans que je me colore les cheveux avec des produits chimiqueset c’était l’horreur. A force plus aucune texture naturelle.
    En allant chez une esthéticienne bio j’ai eu la carte de ce coiffeur, unique en son genre, Rodolphe.
    Tout d’abord je me suis rendu dans un bureau en centre ville ou il m’aconseillé sur beaucoup de choses!Il est très humain et direct( il mâchepas ses mots).
    Nous avons pris rdv pour une coloration naturelle à base de produitsbio avec le moins de PPD possible . J’ai beaucoup de cheveux blancs,LOGONA et Aube Indienne ont eu des résultats catastrophiques sur moi!
    Ça fait à peu près 6 mois que je prends rdv avec lui (1 fois par mois) et je suis très contente.
    si vous êtes du mans c’est Le Coiffeur BIO de la ville.
    Coiff&Bio: http://www.coifferbio.com

  12. Biowoman dit :

    Vous avez le biocoiff’ à Paris: biocoiff.com
    nIls sont adorables !!!

  13. Pomme dit :

    Bonjour
    nJe suis passée à la couleur végétale pour mes cheveux, j’en suis ravie. Je ne vais plus me faire ma couleur à reculons (car j’étais consciente des dangers du chimique).
    nMa coiffeuse bio anime aussi des ateliers pour les professionnels souhaitant se reconvertir au bio, pourtant elle ne fait aucune publicité pour son salon, c’est juste du bouche à oreilles. C’est ainsi que je l’ai connue, grâce à mes oreilles qui trainaient, alors que je cherchais depuis quelques temps un professionnel bio.
    nComment trouver les professionnels qui utilisent des produits végétaux, du 100% nature ? Existe-t-il un groupement, quelque chose comme ça ?

  14. Charley, Fabulous, Emma, biowoman > merci pour vos bonnes adresses

    Pomme > ce serait effectivement une bonne idée de créer un réseau pour mieux reconnaitre les coiffeurs qui utilisent des colorations végétales. Je ne crois pas que ce groupement existe à ce jour ….

  15. anpep dit :

    bonjour je suis a la cherche de colorant bio pour une futur ouverture de salon de coiffure je voit en autre que beaucoup utilise la marque logona est-elle reservé qu’au coiffeur a t’elle la posibilité d’éclaircir existe t-il d’autre marque , j’ai travaillé avec eos de wella mais cela ne couvre pas les cheveux blanc a 100% peut -on me conseiller merci

  16. Sur l’article coiffeurs : « métier à risque » un commentaire évoque le lancement d’une nouvelle gamme de colorants pour cette rentrée 2009 http://www.aboneobio.com/blog/post/2008/04/01/270-coiffeur-metier-a-risques

  17. "natur'elle" jessica dit :

    bonsoir je suis coiffeuse etant moi meme allergique a pas mal de chose jai decider de travailler avec des produits plus naturel jai trouver dans la marque kemon yocoloring coloration a base de yaourt sans ammoniaque sans ppd les couleurs sont superbes ainsi que les cheveux, aujourd’hui j’ouvre un salon de coiffure bio a ollioules dans le 83 c’est vraiment fabuleux de traiter les cheveux abimes,gras ou a pellicules avec des huiles essentielles et de largile
    nmerci de votre attention

  18. Un label « développement durable » existe désormais en France, porté par les institutions de coiffure et l’Ademe, qui vise à réduire la consommation d’eau et d’energie et limiter le recours aux produits chimiques. En janvier 2010 seulement 3 salons labellisés, dont le salon Coiff’zen près à Ploulec’h près de Lannion, qui a obtenu 3 étoiles. Elle fait des colorations naturelles. Préparation : pendant 6 semaines, comptez 2 séances hebdo où la cliente applique de l’argile soit seule à domicile soit au salon. Puis la pose de la couleur prend jusqu’à 4 heures. Voir l’article dans ouest France 15.01.10

  19. danitou dit :

    Je voudrais faire un peu de pub pour un salon qui vaut le détour, et qui a une approche original pour limiter la pollution.
    nDepuis plusieurs années, il a été développé, dans le salon de coiffure France In Paris, ses propres cataplasmes aux plantes et ses colorations végétales 100% naturelles: que de l’eau et des plantes choisies minutieusement pour leur pouvoir colorant et traitant. Ces plantes, qui sont sauvages (pas d’engrais, ni de pesticide), proviennent de tous les pays du monde. La plupart sont ramassées manuellement. Elles sont reçues en vrac.
    nTous les assemblages sont effectués sur place, dans le laboratoire, peu avant l’application. Ce sont donc des cataplasmes et colorations personnalisés et exclusifs. Aucune teinture conditionnée n’est employée, ni aucun produit chimique.
    nIl a également été développé une ligne de soins capillaires et corporels, fabriquée dans le laboratoire de France In Paris. Cet établissement est situé en Bretagne, près de la mer d’Iroise, ou sont ramassées les algues, qui constituent la base de ses produits. On y trouve également des huiles essentielles naturelles.
    nGrace aux plantes, il n’y a donc aucun rejet chimique dans l’atmosphère et dans l’eau. Les sacs, qui sont utilisés dans ce salon, sont en amidon de maïs. Les plantes livrées en vrac, dans un sac papier, permettent d’éviter des rejets supplémentaires, dus aux emballages.
    nJ’espère avoir été suffisamment claire et vous avoir donné envie d’aller dans cet établissement
    nFRANCE IN PARIS, 18 rue Saussier Leroy Paris 75017
    nsite : http://www.france-in-paris.com

  20. oui, paraît-il, il y a des produits toxiques qui sont cancérigènes dans les shampoings, par exemple j’ai lu hier:

    nnn

    ammonium lauryl sulfate ou l’ammonium laureth sulfate,
    nLe sodium laureth sulfate (SLES) ou le sodium lauryl sulfate (SLS) (qui est un produit plus agressif !) Le diethanolamine (DEA) Le triethanolamine (TEA)

    nnn

    donc si le bio peut s’introduire dans les salons de coiffure, et si on pouvait nous apprendre cela en cap coiffure ça serait top

  21. Labrunette dit :

    Bonjour,
    nJe relance un sujet qui date un peu mais j’ai actuellement un projet universitaire de création d’entreprise. J’ai choisi l’ouverture d’un salon de coiffure bio. J’aimerais savoir si quelqu’un pouvais me renseigner sur les prix que l’on fixe en salon bio, la clientèle qui cotoie ces salons et s’il est facile de rentrer sur la marché face à la concurrence des autres salons de coiffure. Je vous remercie par avance de toute information supplémentaires et de vos réponses à mes questions.

  22. bibiche dit :

    pour labrunette,j’aimerais beaucoup rentrer en contact avec vous,car j’ai un projet de développement de salons « bio ».je penses pouvoir vous donnez pas mal d’infos.

  23. Labrunette dit :

    Bonjour Bibiche,

    nnn

    Je vous remercie de votre réponse et je serais aussi intéressée de rentrer en contact avec vous pour échanger des infos. je vous laisse une adresse mail pour me contacter :
    njuste.pourtoi@dbmail.com
    nMerci.

  24. bio attitude dit :

    bonjour, j’ouvre un salon de coiffure sur genève et je voudrais proposer à mes clientes des produits bio , j’aimerais avoir des renseignements ,comment choisir ?merci