Le déodorant, le geste du matin à surveiller

13 novembre 2008
Auteur: admin

Billet pas fini
voir l’article complet sur http://www.carevox.fr/Les-deodorants-responsables-du-cancer-du-sein.html
Dans toutes les salles de bain le matin, le même rituel, un cout de pschitt sous les aisselles pour assurer dans la journée, sans la gêne des mauvaises odeurs.En spray, à bille, en stick, chaque français achète 7 déodorants par an, en moyenne, soit 327 000 unités vendues chaque jour (Source Febea).

Qui a t il dans nos déodorants ?

  • Les déodorants antitranspirants contiennent de l’aluminum chlorohydrate. Ces sels agissent en réduisant l’humidité locale, en resserrant le canal des glandes sudorales, responsables de la transpiration. Ils sont suspectés d’être cancérigènes.
  • Les déodorants classiques camouflent les odeurs des aisselles
  • Les déodorants bio éliminent les bactéries qui en sont responsables

Si l’industrie cosmétique n’utilise pas à priori de produits interdits par la réglementation, l’effet cocktail du mélange de ces substances mais aussi de l’accumulation au quotidien n’a pas fait l’objet d’études sérieuses démontrant l’innocuité. Dans le doute, par principe de précaution, il vaut mieux éviter ces substances (type de celles qui commencent par bromo, iodo ou chloro) dont on ne connaît ni les dangers pour la santé, ni ceux pour l’environnement et opter pour des déodorants certifiés écocert, labellisés Cosmébio.

Chaque matin, la majorité des français s’aspergent les aisselles de déodorant. Selon la Fédération des entreprises de la beauté (Febea), 327 000 déodorants sont vendus chaque jour en France.Aujourd’hui le déodorant, qui permet de réduire les odeurs liés à la sueur et à la transpiration, adopte toutes les formes: en spray, en bille ou en stick.Toutefois, il faut savoir que les risques et les conséquences de la présence d’aluminium dans un déodorant anti-transpirant ne sont pas à négliger. En effet, en bouchant les pores de la peau, les sels d’aluminium empêchent le corps d’évacuer les toxines.Les aisselles sont pourtant une des seules zones à pouvoir éliminer ces toxines, qui du coup s’accumulent dans les glandes situées en dessous des bras, région d’où vient la majorité des cancers du sein?Il existe actuellement des alternatives au déodorant contenant des sels d’aluminium, telles que les déodorants bio qui permettent de garder une sensation de fraîcheur jusqu’au soir et ne font prendre aucun risque pour la santé. Ne pas confondre deux types de déodorant! * Les déodorants « classiques » ne sont que des « parfums » qui masquent les odeurs corporelles par une odeur agréable sans vous empêcher de transpirer. * Les déodorants antitranspirants, en revanche, bloquent le processus de transpiration en limitant la sécrétion de sueur par notre organisme grâce aux sels d’aluminium qui viennent « boucher » les glandes sudoripares.Les avantages du déodorant bioDotés d’un flacon et d’un emballage biodégradables, les déodorants bio sont aussi efficaces que les déodorants classiques. Ils laissent de côté les sels d’aluminium pour utiliser à la place les propriétés de certaines plantes antibactériennes pour lutter contre les odeurs de transpiration.Non testés sur les animaux, les déodorants bio se conservent aussi longtemps que les déodorants conventionnels.De plus, les marques de cosmétique naturelle excluent de leurs composants certains conservateurs jugés nocifs comme les parabens et le phénoxyethanol, ce qui leur permet d’obtenir le label bio.Les actifs naturels employés améliorent le fonctionnement des cellules sans le modifier. Les déodorants bio ne contiennent pas de Triclosan, antibactérien très puissant qui crée des résistances aux bactéries, comme les antibiotiques dans leur domaine, et qui peut ainsi se révéler dangereux.Enfin, tout comme les déodorants classiques, les parfums sont nombreux: Calendula, hamamélis, coco, jojoba, rose de Damas, aloe vera et même sans parfum…tous les goûts sont permis!http://www.consoglobe.com/zp-3030-deodorant-bio-fraicheur-naturelle.html

Les commentaires sont fermés.