Home, Yann Arthus Bertrand fait un film de la Terre vue du Ciel

14 novembre 2008
Auteur: admin

Préservons notre Home. Cette planète unique qu’il nous faut partager et préserver pour la transmettre à nos enfants. Le talent de photographe de Yann Arthus Bertrand, le succès des 500 000 clichés de la Terre vue du Ciel prend vie dans la sortie du film Home, prévue pour juin 2009. Associé au savoir faire de Luc Besson, ce carnet de voyages se veut magnifique, intelligent et résolument constructif. Parce que nous sommes 6 milliards d’intelligences pour agir, parce que le regard vu du ciel aide à éveiller la prise de conscience, les images de ce film ont pour ambition de nous faire réagir. Home est un film d’utilité publique qui sera diffusé gratuitement dès son amortissement. Ce film fait l’objet d’une compensation en carbone : les émissions de gaz à effets de serre causées par les déplacements en avion et les heures de prises de vue en hélicoptères sont compensés par le soutien à des projets de développement propre.

Voir la bande annonce de HOME, un film de Yann Arthus Bertrand

Je suis pressée de voir ce résultat sur grand écran ! Bon faudra patienter jusqu’en juin 2009 ^^

Voir d’autres films recommandés par Abonéobio sur les enjeux de notre planète, pour éveiller notre conscience et nous amener à réagir pour préserver sa richesse et sa biodiversité

++ Les seigneurs de la mer
++ Palm oil
++ le monde selon Monsanto
++ le réchauffement climatique existe, la preuve par Leonardo
++ Biutiful Cauntri, le désastre de l’environnement en Italie
++ Sortie cinéma, demandez le programme engagé
++ Nos enfants nous accuseront

Vous prévoyez une sortie ciné ce week end ?

6 réponses à “Home, Yann Arthus Bertrand fait un film de la Terre vue du Ciel”

  1. artsp dit :

    Je suis assez d’accord avec tout ce que DIT YAB.

    nnn

    Mais ce n’est qu’en surface. Plus profondément, plus concrètement, ce que l’on voit, ce que yab nous montre, me semble plus gênant. Il se contredit par la forme (comme prof d’arts plastiques, il me manque souvent le terme équivalent de « contredire » pour les formes…).

    nnn

    La « perfection » de ses travellings (et son abus de l’effet Vertigo d’Hitchcock adapté à l’hélico…), l’absence de mauvais temps et l’absence de réaction des gens filmés font de son point de vue un point de vue à la Google Earth. La terre devient une sorte de jouet en 3D qu’on peut faire pivoter en tout sens, elle semble faite pour nous, ses formes et couleurs ont été sélectionnées pour ressembler à de jolies oeuvres abstraites.
    nD’ailleurs il l’appelle Maison, décrétant qu’elle nous appartient. La nature présentée par yab se limite au statut de jardin, elle ne peut plus se concevoir comme étrangère à la culture.

    nnn

    Il ne faut pas sous-estimer l’importance de ces signes : le discours écolo mis en voix off ne suffit pas à les recouvrir.

    nnn

    A part ça,on remarquera au passage l’intrusion habituelle de la caméra chez les pauvres mais jamais aussi indiscrète chez les riches. On pourrait peut-être analyser aussi l’outil de la main-mise picturale, l’hélicoptère-caméra, utilisé davantage pour réciter que pour regarder (yab est bien différent de Godard). On notera aussi l’usage d’images de synthèse pour certaines animations : ce choix oppose yab à Nuridsany et Perennou, les réalisateurs du très beau Genesis…

  2. Fleury dit :

    Alors qu’on diffuse sur tous les médias que Home est téléchargeable. Il m’a été impossible jusqu’alors de trouver où télécharge Home, fulm de Arthus-Bertrand. Pouvez-vous me préciser comment faire , svp ?

  3. Fleury > vous pouvez le voir en ligne sur You Tube mais il n’est pas téléchargeable.
    Vous en saurez plus sur ce billet : http://www.aboneobio.com/blog/post/2009/06/06/Il-y-aura-un-avant-et-un-apres-HOME-le-film-de-Yann-Arthus-Bertrand
    Artsp > On sent le professionnel de l’art qui parle 🙂 Personnellement je trouve que ces belles images de notre terre sont nécessaires pour séduire la majeure partie du public et l’amener à une prise de conscience. C’est perfectible surement mais il faut aussi que le public prenne du plaisir à regarder pour rester fidèle jusqu’à la fin et entendre le message le plus important : il nous reste 10 ans pour changer nos pratiques en profondeur.

  4. artsp dit :

    J’entends votre point de vue et je ne m’y oppose pas vraiment… Mon intention n’est pas de « condamner » ce film mais d’en interroger les contradictions ou du moins les limites. Vous évoquez la nécessité de faire passer le message le plus important, mais n’est-il pas, justement, qu’il faut que nous arrêtions de prendre la terre pour notre « home » (en France, on traduit généralement par maison), que nous pourrions aménager à l’envie pour notre confort ?

    nnnn

    Merci pour cet espace d’expression !

  5. artsp dit :

    Sur la nécessité de l’action, je suis davantage les propositions du journal La Décroissance…

  6. Artsp > effectivement si vous prenez HOME dans le sens de propriété, en référence à une maison dont on peut modifier à l’envie l’environnement, je comprends 🙂 Cet espace HOME est le notre, et nous devons le partager entre nous. Il n’y a qu’un HOME ( contrairement aux maisons 🙂 ) 

    Ravie en tout cas de pouvoir confronter les points de vue !