Isolation bio de sa maison ancienne

18 décembre 2008
Auteur: admin

Pour les propriétaires de maisons anciennes qui cherchent à reprendre l’isolation pour cesser le gaspillage d’énergie et éliminer les substances nocives pour la santé, voici un guide qui vous donnera les astuces des matériaux disponibles sur le marché, tels que le liège, le lin, la laine de bois, ou encore le chanvre et la ouate de cellulose…et les applications selon les surfaces à couvrir (murs, planchers, toit…). La lecture de ce guide d’un spécialiste des techniques de la bio-restauration, Patrig Le Goarnig, bio-constructeur, peut s’avérer utile avant d’entreprendre des travaux parfois coûteux !

L’isolation bio de la maison ancienne, Patrig Le Goarnig aux éditions Eyrolles, décembre 2008, 96 pages, 16,00 ?

Lire sur Abonéobio d’autres articles concernant les travaux de rénovation écologique dans la maison, l’habitat sain, bio et écologique, les astuces et conseils pour économiser l’énergie, …

++ Profiter d’un prêt écologique à 0 % pour des travaux à la maison
++ La Maison Ecologique
++ La renovation écologique de sa maison : le guide des Amis de la Terre
++ L’habitat bio, écologique et économique
++ KBANE, une nouvelle enseigne pour l’habitat durable
++ Eco copro pour des copropriétés vertes, écologiques et durables
++ L’habitat sain tient salon à Angers
++ L’eau est aussi précieuse à la maison
++ La pollution nous ronge au quotidien

3 réponses à “Isolation bio de sa maison ancienne”

  1. Artisan Bio dit :

    J’ai beaucoup apprécié les renseignements de cet ouvrage sur les différentes possibilités d’isoler sa maison.ce livre s’adresse autant à des particuliers qu’à des architectes ou des professionnels. Beaucoup d’infos sur les matériaux bios très mal connus en France. Très intéressant les tableaux de correspondance des résistances thermiques pour ces nouveaux matériaux.

    Ce que j’ai préféré, c’est l’explication audacieuse mais lumineuse sur le fait qu’il ne faut pas isoler le sol d’une maison puisqu’il nous apporte gratuitement la chaleur de la terre qui est de 10 degrés même lorsqu’il gèle dehors.

    C’est en soit une petite révolution dans le monde du bâtiment, car même les professionnels de l’écohabitats n’ont jamais pensé à cette économie d’énergie.

    Je dis que cette idée est lumineuse, parce qu’une fois énoncée, cela semble évident.Car comme chacun le sait, la chaleur monte mais ne descend quasiment pas.Donc l’isolant coûteux que l’on place entre la terre et le sol de la maison ne sert qu’à empêcher la chaleur de la terre de monter dans la maison.

    Ce qui revient à dire qu’un sol non isolé apporte 10 ° en permanence et de ce fait maintient une maison bien isolée hors gel gratuitement, sans aucune pompe ni quoi que se soit.

    Alors que les pompes à chaleur qui consomment quand même beaucoup d’énergie, récupèrent seulement quelques degrés dans la terre du jardin.

    Mais c’est comme toutes les choses simples, il fallait oser y penser.

  2. Abonéobio dit :

    Merci Artisan bio pour ces détails. Ah oui effectivement isoler le sol semble être une erreur souvent pratiquée. Là encore il faut revoir nos pratiques. Les habitudes sont tenaces 🙂

  3. Lucie dit :

    Ce livre contient une somme de conseils pertinents, et il devrait être lu par tous ceux qui cherchent à économiser leur énergie !