Optez pour les briquettes de lait et jus de fruits et recyclez les

12 octobre 2009
Auteur: admin

Lors des courses dans les hypermarchés, le consommateur, en quête de lait et de jus de fruits pour sa famille, a le choix entre la bouteille en verre, la bouteille de plastique et la brique. Laquelle choisir ?? D’un point de vu de l’impact sur l’environnement, il semblerait que la brique soit bien la gagnante de l’emballage écologique ! Bio Intelligence Service, cabinet d’experts spécialisés dans l’analyse de cycle de vie des produits, a réalisé une étude pour le compte deTetra Pak et WWF France, voici les conclusions : un contenant de 1L de jus de fruits utilise 87 g CO2 en brique alimentaire Tetra Brik Aseptic 1L, 129g CO2 en bouteille plastique PET 1L, 345 g CO2 en bouteille en verre 1L.
n
comparatif émission CO2 emballages lait jus fruits

nUne bouteille plastique nécessite près du double d’énergie et de ressources non renouvelables par rapport à la brique alimentaire et ses émissions de CO2 sont supérieures de 49 % à celles d’une brique alimentaire.
n
nSauf que moi j’ai pas vu de lait bio en brique, et vous ?? Et je n’ai pas non plus de distributeur de lait cru à proximité, dommage car là c’est vraiment écologique, vu que chacun vient avec son emballage.
n
cycle de vie emballage tetra pak
n
nDurant tout son cycle de vie, la bouteille de verre génère des rejets de CO2 quatre fois supérieurs à ceux générés par la brique, du fait de l’énergie nécessaire pour la fondre lors de la production puis la refondre lors du procédé de recyclage.
n
nEt si tous les consommateurs Français choisissaient la brique pour les achats de lait et jus alors on économiserait 194 600 tonnes de CO2 soit l’équivalent de plus de 1,3 milliards de kilomètre en voiture ! Et c’est toujours important de réduire son empreinte carbone !
n
nBon si on décide d’acheter la brique plutôt que la bouteille, encore faut il la recycler et cela commence à la maison par le tri en famille pour bien la jeter dans le sac à recycler. En 2005, seulement 1 brique sur 6 était jetée dans la bonne poubelle ! On hésite parfois car la brique contient une couche de plastique et d’aluminium. Il faut ré-expliquer régulièrement les éco gestes. Les campagnes de sensibilisation permettent de bons résultats : à Nantes par exemple, le taux de recyclage est passé à 1 brique sur 3. L’objectif est d’arriver à 1 brique sur 2 d’ici 2011 !
n
nSource : http://www.tetrapak.com/fr/environnement
n
nAmis consommateurs, à vos tris de briques !
n
nLire d’autres articles sur Abonéobio sur les emballages et les briques pour les achats de lait ou jus de fruit, les éco gestes et les comportements vertueux, le marché du recyclage des emballages, le cycle de vie des produits, ….
n
n++ Relancer le marché du recyclage et de la consigne : économique et écologique
n++ Vous connaissez votre empreinte écologique ? Petit calcul…
n++ Du lait cru en distributeur automatique
n++ Cradle to cradle : déchets = nourriture
n++ Le recyclage, un geste essentiel comme réduire et réemployer, mode d’emploi en images
n++ Donnes moi ta poubelle, je te dirais qui tu es…n++ Coca Cola se lance dans la sensibilisation au recyclage
n++ le recyclé a du succès
n++ Cours de rattrapage sur les logos et labels liés à l’écologie et au recyclage
n++ Je trie, tu tries, nous trions
n++ les bio plastiques polluent
n++ Recycler les emballages en PET, c’est gagnant
n++ La canette, bon élève en recyclage
n++ La course des 24 heures du Mans recycle les canettes
n++ Acheter Lohas, moins et mieux
n++ ReTriCycle, le chariot mobile qui facilite le tri et le recyclage des déchets partout
n++ Nespresso organise son réseau de recyclage des dosettes de café
n++ Abonéobio allège la liste et le poids de mes courses, sur mescoursespourlaplanete

7 réponses à “Optez pour les briquettes de lait et jus de fruits et recyclez les”

  1. Xia AKA Hisaux dit :

    Pour en consommer, je te confirme qu’il y a des briques de lait BIO… Pour les plus fainéants, on peut en trouver chez Monoprix par exemple.
    nEnsuite, concernant ton article, n’y a-t-il pas un partie pris dans cette étude commander par Tetra Pack… 🙂

  2. Xia > Ah si tu as des briques bio chez Monop, tant mieux alors, moi je n’en vois pas dans les commerces que je peux fréquenter. Pour ta question sur le partie pris, j’ai perso aucun intérêt dans tetra pak et je ne fais pas de billets sponsorisés !. Il me semblait juste intéressant de partager ces résultats . Je n’avais pas idée de telle différence entre les emballages.

  3. Stéphane dit :

    Il est évident que si Tetra Pak a commandé cette étude c’est parce qu’elle sert ses intérêts mais en même temps je ne pense pas que les résultats soient tronqués ou falsifiés, ils n’auraient pas pris le risque sinon j’imagine que les fabricants de bouteille plastique et de verre auraient sacrément réagi en la contestant 🙂

  4. LBPress dit :

    Bonjour,

    Je trouve effarant qu’aboneobio relaie ainsi la propagande Tetra Pak sans aucun recul et en insistant même sur le message « Achetez des briques ». Vous illustrez ici pleinement les dérives potentielles de l’infosphère en matière de débat éclairé et pondéré.

    Pour votre gouverne :
    – Cette étude a été entièrement commandée, conçue et réalisée par Tetra Pak pour vanter la brique.
    – Elle a été contestée dès sa sortie par certaines fédérations professionnelles représentant d’autres types d’emballage. Y compris devant la Justice.
    – Son parti-pris est évident.
    – Le principal reproche qu’on peut lui faire, est qu’elle ne tient absolument pas compte de TOUTE la chaîne de vie des emballages étudiés (alors qu’elle se prétend être une étude ACV) , et notamment, bien sûr, la question du recyclage post-utilisateur, très défavorable à la brique puisque le complexe plastique/carton/métal dont elles sont composées, s’il est théoriquement recyclable, n’est dans les faits largement pas recyclé ! (hormis le carton, le reste est encore massivement exporté, brûlé ou enfoui). Cet « oubli » permet à la brique de se classer première sur le seul bilan CO2 à la fabrication, en oubliant son point faible connu de tous : l’inflation de déchets non recyclés. Tetra Pak fait des efforts en ce domaine (notamment en soutenant des initiatives valorisant le mix PE/alu, déchet ultime des briques), mais on est loin d’un résultat satisfaisant, notamment si on compare à la bouteille en verre, recyclable et recyclée à l’infini, elle…

    Amis de la planète, informez-vous donc ailleurs qu’aboneobio, qui ici se décrédibilise totalement !

    Mais peut-être que ce blog reçoit des petits cadeaux de Tetra Pak, comme c’est d’usage dans la blogosphère ? (Les USA viennent d’ailleurs de plancher sur une loi obligeant les blogueurs à déclarer les cadeaux et avantages qu’ils reçoivent des firmes).

    Bien cordialement à tous,
    Un infonaute-journaliste pas dupe.

    PS : Vous pouvez évidemment vérifier toutes mes affirmations encherchant un peu ailleurs qu’en suçant les communiqués des grandsgroupes. Notamment ici : http://packaging-france.com

  5. LBPress > Votre commentaire a été filtré comme un spam. J’aurais pu ne pas le publier, mais voyez par souci de transparence je le mets en ligne. Encore une fois je n’ai aucun lien avec Tetra Pak et je n’ai pas reçu de briquettes de lait ou de jus de fruits en échange ! Et d’une manière générale je ne rentre pas dans ce jeu de cadeaux ou davantage que vous évoquez.

    Par ailleurs le débat est ouvert justement par le biais des commentaires et chacun peut y exprimer son point de vu et y citer ses sources. En l’occurence le lien que vous citez renvoie vers une page qui nécessite un abonnement pour accéder à l’information. Votre pseudo est LBPress, avec vous un lien avec ce site « packaging » ?

    Sur le fond, évidemment qu’une entreprise qui demande une étude cherche soit à améliorer l’un de ses points faibles soit à conforter l’un de ses points forts. Dans ce billet je parle bien des conclusions d’une étude réalisée pour le compte de tetrapak. Il n’y a pas d’ambiguité là dessus et j’ajoute « il semblerait ». 

    Abonéobio n’est pas un site « spécialiste » du recyclage, c’est un site qui fait part du regard d’une femme sur la consommation, et dans ce cadre il me semble important de partager les résultats d’études sur des emballages que nous utilisons tous au quotidien. Si vous avez d’autres données, partagez les simplement !

  6. Tetra Pak France dit :

    Bonjour,
    n
    nNous sommes surpris par le commentaire de LBPress qui se dit « journaliste ». Si vous êtes véritablement journaliste, ayant pour principe de travail, rigueur et professionnalisme, votre méthode d’enquête aurait du s’appuyer sur
    n- l’analyse de cycle de vie publiée et téléchargeable sur le site de Tetra Pak France effectuée par un cabinet d’experts, Bio Intelligence Service : http://www.tetrapak.com/fr/SiteColl
    n- Une recherche ou un contact avec Bio Intelligence Service cabinet recommandé à Tetra Pak par l’ADEME et qui travaille pour le Ministère de l’Ecologie, l’ADEME et de nombreuses autres entreprises.

    nnn

    Cette analyse de cycle de vie, il est vrai commandée par Tetra Pak, répond à la norme ISO 14 044 et validée par un Comité de Revue Critique dont les membres sont des professionnels du secteur de l’emballage. Ceux-ci ont donc pu vérifier la véracité des informations avancées par Bio Intelligence Service et émettre des amendements qui ont été intégrés dans le rapport final public.
    n
    nPar ailleurs, aucune autre entreprise du secteur de l’emballage n’a fait cette analyse de cycle de vie, ni avant, ni après celle publiée, car elle serait de toutes façons parvenue aux mêmes conclusions, en respectant la norme ISO 14044.
    n
    nCependant, les arguments utilisés dans ce commentaire ne sont pas étonnants et ont été largement utilisés dans le cadre d’une large campagne de désinformation menée par les emballeurs concurrents. Il faut souligner que cette analyse de cycle de vie, comme toute ACV, INCLUT évidemment toutes les étapes du cycle de vie, y compris le recyclage post-consommateur.
    n
    nQuant au verre, c’est un emballage vertueux du point de vue des émissions de gaz à effet de serre, à la seule et unique condition d’être CONSIGNE. Ce qui n’est pas le cas en France !
    nEn effet, le recyclage du verre nécessité une consommation importante d’énergie, et émet une quantité de CO2 non négligeable parce qu’il faut le chauffer pour le faire fondre. Là encore, nous vous engageons à aller lire l’ACV en entier !

    nnn

    Bien cordialement

  7. choupachups1122 dit :

    Bonjour,

    nnn

    je souhaiterais réagir aux propos de LBPress, qui ne me semble pas tout à fait objectif, vu son nom et ses arguments…!

    nnn

    Il est assez injurieux d’insinuer qu’aboneobio, dont on connait la qualité des articles proposés, recevrait des cadeaux d’entreprises, simplement parce qu’elle souligne que certaines initiatives d’entreprises sont positives! Certaines initiatives, dont des ACV, font progresser la connaissance que nous avons des impacts environnementaux des emballages des produits que nous achetons, et c’est tant mieux!
    nCela permet aux consommateurs de faire des choix de produits en toute connaissance de cause! Car après tout, même si ca fait avancer leur business, l’enjeu c’est bien que les consommateurs achètent des produits moins polluants, non? Et si c’est la brique alimentaire qui l’est le moins, eh bien, faisons ce choix!
    nJe suis néanmoins d’accord sur le fait de dire que le verre est le meilleur emballage, si on le consigne et qu’on le réutilise encore et encore. Mais peu de gens le font!

    nnn

    Et ce n’est pas parce qu’un emballage est recyclable à 100% comme le verre que ce processus de recyclage n’est pas très émetteur de CO2!! Et c’est bien ce que cette analyse de cycle de vie nous montre.

    nnn

    Il est donc essentiel de dire que ce qui compte aussi quand on achète de l’emballage carton, c’est de le RECYCLER!!!

    nnn

    Il reste ensuite le débat sur la réduction du suremballage et la réduction des emballages à la source. Là, on est dans un autre débat!

    nnn

    Bien amicalement